jeudi 28 septembre 2017

Les pancakes verts au beurre de citron vert de Yotam Ottolenghi




Bénis soient ceux qui sont venus sonner l'alerte en m'envoyant des messages pour me parler de cette recette d'Ottolenghi, issue de son livre de recettes végétariennes "PLENTY". Je ne pense pas que je l'aurais testée sinon, et quelle erreur j'aurais fait ! Ottolenghi écrit d'ailleurs au sujet de cette recette qu'elle lui a valu "une foule de compliments" quand il l'avait publiée pour la première fois. 

Si vous cherchez une idée d'entrée facile, originale, goûteuse et raffinée (malgré les apparences) ne bougez pas d'ici ! En plus vous pourrez tout faire la veille et la réchauffer juste avant de servir pour une organisation à la cool. 

Ces "green pancakes" - comme ils sont appelés dans la recette originale - sont vraiment délicieux. Mais vraiment. Vous allez mettre tout le monde par terre believe me. 

Il s'agit d'une pâte à pancakes dans laquelle on ajoute des épinards frais, des oignons nouveaux (plein plein), des piments et du cumin. Mais le truc qui fait toute la différence c'est ce beurre de citron vert...le truc de ouf. Un beurre parfumé comme t'imagines pas, avec du jus de citron vert, des zestes, du piment, du poivre, de l'ail et de la coriandre. On le fait simplement fondre sur les pancakes au moment de servir et c'est l'extase...

Allez allez fais chauffer la poêle là ! T'as déjà perdu trop de temps. 

RÉALISATION : POUR 4 PERSONNES :
Pour les pancakes :
250g d'épinards frais
110g de farine avec levure incorporée (ou 110g de farine et une teaspoon de levure chimique)
1 oeuf
50g de beurre doux fondu
1/2 teaspoon de sel
1 teaspoon de cumin moulu
150g de lait
100g de cébettes (oignons nouveaux)
2 piments verts frais 
1 blanc d'oeuf 
Huile d'olive pour la cuisson

Pour le beurre citronné : 
100g de beurre doux ramolli 
Les zestes d'un citron vert
1 + 1/2 tablespoon de jus de citron vert (environ le jus d'un petit citron entier)
1/4 de teaspoon de sel
1/2 teaspoon de poivre blanc 
1 tablespoon de coriandre hachée
1/4 de teaspoon de flocons de piments 
1/2 gousse d'ail 

Comme toutes les recettes d'Ottolenghi que vous trouverez sur mon blog, la plupart des mesures sont données avec les cuillères-mesures américaines, comme dans ses livres. Elles sont très pratiques pour les petites quantités, et si comme moi vous êtes totalement dingue de ses recettes je vous conseille vivement de vous en procurer. Je vais donc parler de TSP (teaspoon) et de TBSP (tablespoon). A titre indicatif une TSP contient 5ml et une TBSP contient 15ml
Chose étrange, à chaque fois que je donne une recette en parlant de teaspoon ou de tablespoon je reçois des messages désagréables (euphémisme) me signifiant que nous sommes en France et que c'est un scandale d'utiliser des termes anglo-saxons gna gna gna gna gna... Le fait est que je ne parle pas de "cuillère à thé" et de "cuillère à soupe" car les teaspoons et les tablespoons sont ici des termes spécifiques désignant des cuillères-mesures, dont la forme nous permet d'avoir des quantités précises, en arasant la surface. Il y a d'ailleurs des quarts de teaspoons, des huitièmes de teaspoons etc. Il s'agit d'un jeu de cuillères graduées spéciales. Ce n'est pas le cas avec nos cuillères standards françaises. Ottolenghi vit à Londres, il utilise toujours ces cuillères comme unité de mesure dans ses livres alors je fais pareil pour rester fidèle à ses recettes afin de retranscrire les saveurs au plus juste. Mais promis, dès que je le croise je lui offre une balance de précision. 

On commence par le beurre citronné : 
Il va vous en rester c'est normal. Ottolenghi conseille de s'en servir pour garnir des patates douces rôties. Apparemment ça doit bien se marier avec, mais je pense que même sur un poisson ou des pommes de terres classiques ça devrait être magique. 

Mettez 100g de beurre pommade dans un saladier, et zestez un citron vert (avec une microplane c'est l'idéal) :


Ajoutez 1 TBSP + 1/2 TBPS de jus de citron vert :


Puis 1/4 de TSP de sel :


1/2 TSP de poivre (j'ai mis du poivre noir du moulin) :


Puis 1/4 de TSP de flocons de piment ("Chili flakes") :


Râpez finement une demi-gousse d'ail (la microplane pour l'ail c'est fantastique aussi !) :


Et ajoutez enfin 1 TBSP de coriandre hachée :


Mélangez bien. J'ai eu du mal à incorporer le jus de citron, j'ai fait comme j'ai pu mais au final c'est gérable :


Déposez le beurre dans du film alimentaire et roulez-le en boudin puis entortillez les extrémités du film pour enfermer le beurre. Réfrigérez pour obtenir une consistance ferme :


Pour les pancakes on commence par faire bouillir de l'eau puis on y plonge 250g de feuilles d'épinards. Sortez-les au bout de 2mn :


Égouttez bien :


Quand les épinards sont bien égouttés (et refroidis !) pressez-les avec les mains pour retirer le maximum d'eau :


Puis hachez-les grossièrement au couteau :


Pour la pâte à pancake, il faut 110g de farine avec levure  incorporée (ou 110g de farine et une TSP de levure chimique). Ajoutez alors 1/2 TSP de sel.
Attention : A mon goût les pancakes n'étaient pas assez salés. Alors je vous conseille d'en faire cuire un tout petit et de goûter afin de rectifier l'assaisonnement en sel : 


Une TSP de cumin :


Un oeuf :


150g de lait :


Mélangez et ajoutez 50g de beurre fondu :


Ajoutez deux piments verts frais émincés. Je n'en ai pas mis car j'ai peur de manipuler les piments ! Ouh ouh la honte ! Siouplé rassurez-moi et dites-moi qu'on peut les toucher sans être obligé de passer la nuit avec les mains dans des cataplasmes à la biafine... Je ne sais pas pourquoi mais je crève de peur de toucher un piment. Alors j'ai fait ma flipette et j'ai mis un peu de flocons de piments. 
Allez-y moquez-vous c'est cadeau :


Ajoutez les épinards et mélangez bien :


Voici les cébettes :


Émincez 100g :


Ajoutez-les dans la pâte :


Montez un blanc en neige et incorporez-le délicatement à la maryse, comme lorsque l'on fait une mousse au chocolat :



Faites chauffer une poêle sur feu moyen avec un peu d'huile d'olive :


Et faites cuire les pancakes. Ils doivent faire environ 7cm de diamètre et 1cm d'épaisseur (ils ne doivent donc pas être trop épais) :


Laissez-les dorer environ 2mn de chaque côté, et déposez-les ensuite sur du papier absorbant :


Comme je l'ai dit en préambule, il se conservent très bien jusqu'au lendemain si vous ne pouvez les faire le jour-même. Il faudra bien les filmer et les réchauffer au moment de servir (dans la poêle sur feu doux). Par contre je ne sais pas s'ils se congèlent je n'ai jamais essayé.
INSERT : Merci à Cassandre qui nous a expliqué dans les commentaires qu'elle laissait la pâte jusqu'à 3 jours au frigo pour une cuisson minute. 

Pour servir empilez trois pancakes très chauds sur chaque assiette :


Déposez sur le dernier une tranche de beurre citronné :


Et laissez-le fondre doucement :


J'ai fait comme Ottolenghi et j'ai ajouté un peu de salade assaisonnée à l'huile d'olive et au citron vert, histoire de créer également un peu de volume :


Il est précisé dans le livre que cette recette conviendra à merveille pour un brunch, et qu'un poisson fumé se mariera parfaitement avec. 
Je sais que vous allez me demander si l'on peut utiliser des épinards surgelés. Si vraiment vous n'avez pas le choix achetez des épinards en feuilles alors, mais évitez les épinards déjà hachés il ne sont pas aussi bons. 


RECETTE ISSUE DU LIVRE DE YOTAM OTTOLENGHI "PLENTY" :


85 commentaires:

  1. Prem's ? J'y crois pas �� toutes les recettes de ses 3 livres sont délicieuses. Merci de nous les réexpliquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses 4 livres ! ;) Jerusalem, Le Cookbook, Plenty, Plenty More. Et maintenant il vient de sortir "Sweet", un livre de recettes sucrées.

      Supprimer
    2. Tu peux même dire ses cinq livres car entre temps, il a publié NOPI, qui est le livre de son restaurant (et qui est censé paraître en France incessamment sous peu...

      Supprimer
    3. Oui très juste Margue. Merci 😉

      Supprimer
  2. pour les piments, promis juré craché, je n'ai jamais mis de pommade, même à mains nues.
    Par contre, avec des gants en latex fin, ça évite tout coup de flip.
    Enlever les grains au couteau sans les toucher diminue aussi les risques (et évidemment, ne pas se frotter les yeux juste après (ou mettre les doigts dans le nez of course !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autre truc : si on n'a pas de gant, s'enduire les mains d'huile et en plus ca hydrate !!!

      Supprimer
    2. Oui, les gants sont une solution parfaite! J'ai appris cet astuce au Mexique.

      Supprimer
    3. super recette de notre ami Ottolenghi ( j'ai acheté "Jerusalem"..fantastique ) simple et gouteuse , merci Valérie pour ce partage précieux

      Supprimer
  3. Incroyable Valérie , j'hésitais a vous envoyer une recette de Pancakes a la ricotta ou a la brousse que j'ai relevé dans l'émission de france inter "On va déguster" !!! j'ai adoré ces Pancakes avec une salade et une chiffonnade de jambon cru ...; Cette recette d'Ottolenghi est incroyable et je l'ai accompagnée de filets de poissons fumés avec du cresson .... C'est fou le hasard car je parlais justement de cette recette avec des amis et des livres d'Ottolenghi en génerale et de votre bonheur a nous les faire partager. J'aime agrémenter des entrées avec comme base ce genre de Pancakes . Voilà !! Merci beaucoup Valérie .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Télépathie culinaire... 😉😉

      Supprimer
    2. Moi aussi j'ai trsté et beaucoup aimé cette recette de pancakes à la ricotta qui est sur son site. Elles ont cependant été détrônées par ces pancakes vertes qui sont une explosion de saveurs (même sans le piment, lol). Cependant, vous me remettez les premières en mémoire, je vais les refaire un de ces jours, merci Bernard !

      Supprimer
  4. Ma recette d'Ottolenghi préférée - et c'est une fan qui a testé des tonnes de ses recettes qui écrit ça ! Je l'ai faite plein de fois, toujours avec un succès immense. Avec de petites asperges vertes et des copeaux de parmesan on touche au sublime ...
    Valérie, je ne sais plus si je fais partie des personnes qui t'on parlé de cette recette, mais si non, honte à moi !
    Le mot de la fin : tes photos sont des œuvres d'art, mais comment fais-tu pour être aussi douée ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu as été la première à m'en parler !!! Merci pour cette idée d'association avec les asperges et le parmesan. Quant aux photos aucun talent : il suffit d'avoir le bon équipement ;)

      Supprimer
  5. PS : je ne me moque pas, Valérie ! Dans toutes les recettes d'Ottolenghi, quand il y a des piments, je ne les mets pas : pas envie de cracher du feu, moi, et c'est toujours délicieux sans.
    J'ai aussi oublié de dire que je conserve la pâte à pankakes jusqu'à 3 jours au frigo, ce qui permet de les faire cuire à la dernière minute : résultat impeccable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci encore Cassandre pour ce conseil que je vais de suite ajouter dans la recette.

      Supprimer
    2. Serait-il possible d'avoir lien vers blog Cassandre stp ?

      Supprimer
  6. Je suis fan de yotam ottolenghi. Je n'avais pas encore osé essayer ces pancakes ! Dès demain je teste!!! Pour"éteindre" le feu des piments sur les mains, il faut se mettre de l'huile végétale sur les mains ... ça soulage tout de suite. Et après on rince à l'eau savonneuse. Et on recommence si ça brûle encore ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Ooooohhh lala lala !!!! Ma doué !!! Mais que dire devant ces photos !?!? Ah bah si, que je salive d'envie...
    J'ai mis la liste des emplettes dans le panier, le panier devant la porte, les tennis à côté du panier... tout est prêt pour courir... chez le marchand de primeurs dès le chant du coq

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahaha ! Ca c'est de la motivation !

      Supprimer
    2. Une telle motivation que déjà réalisé à 2 reprises... et en taille XXL ... enfin, juste dans une poêle à blinis taille normale ;-)
      Parfait pour le dîner !!!

      Supprimer
  8. Bonsoir Valérie , le poisson fumé doit être cuit également je suppose. Quelles sortes de poissons fumés me conseilles-tu? Belle soirée gourmande����

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un poisson fumé n'est pas cuit, il est fumé ;) On peut trouver divers poissons fumés comme le saumon bien sûr, mais aussi le flétan, le haddock, le thon, l'anguille, la morue, le cabillaud, le hareng etc.

      Supprimer
  9. Bonjour ! Ça a l'air délicieux ! Pour les piment, tu peux aussi utiliser un piment végétal (ou végétarien). Ça a le goût du piment sans le piquant. On en trouve en épiceries exotiques.
    Sinon, gants en latex!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le piment est un végétal non? :) un piment qui n est pas piquant c est....un poivron? Sinon si quelqu'un connait une variété de piment qui n'arrache pas la bouche, je suis preneur! Je ne connais pas les flocons de piment utilisés dans la recette (j'utilise souvent le piment d espelette de peur d'utiliser de vrais piments).

      Supprimer
    2. En fait son nom est : piment végétarien pour plus d'info voir sur ce site, c'est très bien expliqué :
      http://www.uneplumedanslacuisine.com/2011/03/le-piment-vegetarien/
      Si tu permets, Valérie ...
      J'ai tout sous la main, je teste cette très belle recette de Yotam Ottolenghi ! Merci Valérie

      Supprimer
  10. Bonjour Valérie,

    Recette déjà testée et approuvée par deux enfants détestant les épinards !!!
    Par contre, tu parles d'une tablespoon de levure. Il me semble que c'est beaucoup trop. 2-3g suffisent ou bien une teaspoon.

    Merci pour tes recettes qui m'ont énormément aidée à progresser en pâtisserie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord et j'ai rectifié. En fait dans le livre il dit de mettre 110G de farine avec levure ET une tablespoon de levure en plus ! C'est beaucoup trop. Je n'ai mis que 110g de farine avec levure et c'était parfait. Alors comme je n'ai pas trop voulu dénaturer la recette j'ai dit de mettre 110g de farine levante OU 110g de farine et une tablespoon de levure mais finalement 1 teaspoon ça suffit tu as raison.

      Supprimer
  11. Message aux fâcheux : quand on ne veut pas croiser tablespoon ou tout autre terme non français et qu'on pense pouvoir tout mesurer en livres, en brasses et en coudées, on ne vient pas sur internet! Et de façon générale, ON NE TOUCHE PAS A VALERIE!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euhhhh... @ Myriam : Je ne me suis pas plainte de l'utilisation des "spoons", je trouve juste que ça fait beaucoup de levure pour 110g de farine, c'est une suggestion, pas plus
      J'ai même remercié Valérie, alors inutile de me crier dessus...

      Supprimer
    2. Sabine Myriam ne parlait pas du tout pour toi ;) Elle faisait allusion à ce que j'ai écrit dans la recette. Rien à voir avec ton commentaire rassure-toi.

      Supprimer
  12. Bonjour,
    Je suis désolée de ne pas avoir goûté, sniff.
    je pense que je vais tout prévoir lors de mes courses la semaine prochaine, elle me tente bien cette recette.
    Merci pour le partage.
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
  13. Rrrroooh et en plus j'ai achete des epinards hier soir... Quelle heureuse coincidence!

    RépondreSupprimer
  14. Le beurre à lui tout seul a l'air d'être une merveille. Je confirme d'ailleurs le mariage heureux du citron vert et de la patate douce, en purée avec un soupçon de gingembre, c'est un régal! Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  15. Oulala je vais essayer très vite, tout ce que j'aime !
    Malheureusement je devrais me passer des piments sinon les enfants vont cracher du feu...
    Petite astuce (gain de temps) : pour cuire des épinards frais, je les mets dans une passoire et je verse une bouilloire d'eau bouillante. C'est rapide et ça évite de les surcuire !
    Merci pour cette délicieuse idée, je suis fan de vos recettes salées (aussi) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jen pour l'astuce ;

      Jacqueline

      Supprimer
  16. Bonjour à toutes et tous.
    Je suis du sud-ouest et nous avons chez nous ce que nous appelons le piment des landes ou de Bayonne, piment vert et long très goûteux et pas du tout fort.
    Nous le mettons dans la piperade ou en omelette c'est un délice. Ce piment sera dans les pancakes que je vais tester évidemment. Merci encore Valérie.

    RépondreSupprimer
  17. Voilà une recette qui me plait bougrement.....à tel point,que j'ai acheté les ingrédients , ce matin même après la lecture hier. Est-ce que Cassandre pourrait nous donner sa recette avec des asperges????
    Demain,ce sera sur table. Grand merci Valérie et bisous Chris 06

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Christiane,
      Ma réponse arrive un peu tard...à garder pour la saison des asperges !
      C'est très simple : je fais revenir les petites asperges vertes dans du beurre. Dès qu'elles sont cuites, je les dispose à côté des pancakes, j'ajoute éventuellement quelques feuilles de roquette, je parfume avec une noix du beurre de citron vert de citron vert qui fond sur les asperges. Enfin, j'ajoute des copeaux de parmesan. C'est une recette que je faisais déjà sans les pancakes, je trouve que les deux vont très bien ensemble. J'espère que cela vous plaira !

      Supprimer
    2. Merci à toi et bisous Chris 06

      Supprimer
  18. Bonjour Valérie, si tu aimes les bons beurres parfumés, je te conseille les beurres Bordier notamment celui au Yuzu qui est terrible juste sur du pain (mais aussi vanille, framboise, algues et sarrasin entre autres). Je ne sais pas si tu connais, mais c'est vraiment génial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui je connais le beurre Bordier !!! C'est à mourir ! Mais le problème c'est que je me le tape en entier alors j'ai peur de l'acheter à chaque fois. Je te conseille le beurre fumé c'est extraordinaire.

      Supprimer
  19. LuciledelaReunion30 septembre, 2017 05:26

    Recette faite il y a 3 mois, on s'est régalés. Par contre , sans piment. J'ai beau vivre depuis plus de 20 ans à La Réunion, je n'arrive pas, vraiment pas, à m'habituer au piment ( le gros piment, oui, mais le petit, le piment z'oiseau, impossible).
    Pour avoir une forme bien ronde, j'ai versé la pâte dans un petit cercle de 7cm de diamètre que j'ai enlevé dès que la pâte commençait à cuire. Impec. J'en ai fait une grande quantité et j'ai congelé le reste.
    Même décongelés, ces pancakes restent très bons. On peut les réchauffer à la poêle, c'est meilleur que le micro ondes, et on retrouve bien le goût. Les derniers ont été mangés hier ( quand on parle de télépathie culinaire...) et même après 3 mois au congélateur ils étaient parfaits.
    Le lime butter est irrésistible, ne pas hésiter à en faire une bonne quantité, on a envie d'en mettre dans tous les plats une fois qu'on y a goûté.
    Super idée de présenter cette recette. D'ailleurs, Valérie, c'est toi qui m'as fait découvrir Ottolenghi il y a qq temps déjà grâce à d'autres recettes toutes aussi délicieuses ( mais j'ai un faible pour ces pancakes et leurs saveurs, en plus même les réfractaires aux épinards les apprécient).
    Je vais tester la suggestion de Cassandre pour les asperges, c'est une très bonne idée, Encore un grand Merci.

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour cette excellente recette que ma famille a beaucoup appréciée. J'ai cuit les épinards à la vapeur en les mettant, tout juste égouttés, dans une casserole avec couvercle. Et à la place du piment, j'ai mis du piment d'espelette. Merci encore.

    RépondreSupprimer
  21. Aussitôt publiée aussitôt essayée. Un régal cette recette !
    J'ai tout mis sauf la coriandre pour laquelle j'ai un grand dégoût : elle a pour moi et mes enfants un goût de savonnette et c'est insupportable. On m'a parlé d'allergie... J'aimerais que cette mode pour cette herbe passe très vite. On en trouve dans quasi tous les restaurants, c'est affreux ! Quand il y en a dans un plat je ne sens plus que ça. Et pour avoir voyagé pas mal en Asie, je peux vous dire qu'il est faux de prétendre qu'ils en sont friands là-bas !
    Bref, sans la coriandre ces pancakes sont fabuleux ! S'il vous plait, Valérie, ne succombez pas à cette mode ! Et vive Ottolenghi ! J'ai craqué pour le Cookbook moi qui m'était juré de ne plus acheter de livres de cuisine faute de place... Merci Valérie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ce n’est pas du tout une mode pour moi : j’ai grandi avec. Je suis juive d’origine sepharade et chez nous on cuisine beaucoup avec la coriandre. C’est mon herbe préférée ! J’en raffole ! Je cuisine énormément avec mais je comprends tout à fait que l’on puisse ne pas aimer. Par contre je ne comprends pas trop que l’on puisse la comparer à de la savonnette 😳 c’est bizarre ça... Quand je sens la coriandre je voyage...j’ai l’impression d’etre au Maroc 😉 Tu as bien fait d’acheter le Cookbook il est génial ce livre.

      Supprimer
    2. J'ai une explication pour la coriandre qui a le goût de savon! C'est malheureusement génétique pour certaines personnes... voilà le lien:
      http://www.madmoizelle.com/coriandre-pas-bon-748685
      Et sinon Valérie, j'en profite pour te remercier pour toutes tes recettes, je suis une lectrice silencieuse mais assidue. J'avais d'ailleurs une fois essayé de poster un commentaire te conseillant d'essayer (si ce n'est pas déjà fait) les feuilles guitare pour travailler toutes les pâtes qui collent - ça a changé ma vie. Ledit commentaire s'est perdu et j'avais eu la flemme de le ré-écrire... j'espère que celui-ci ne subira pas le même sort! Bises et encore merci!

      Supprimer
  22. Bsr Valérie je n'ai qu'une chose à dire je �� car grâce à toi je cuisine avec amour pour mes chéris des que je lis tes commentaires qui précédent tes recettes qui me font salive là j'ai hâte que le jour se lève pour m installer dans ma cuisine c'est la seule activité qui me détende après une semaine de travail merci Valérie

    RépondreSupprimer
  23. Comme promis,c'était sur table ce midi.
    Voici mon vécu//// En début de cuisson, je trouvais que mes pancakes étaient bien raplapla,et ma pâte un peu lourde. J'ai vite saisi mon erreur( oubli de la levure)
    Il faut mettre très peu d'huile pour les cuire, car cette dernière est totalement absorbée
    J'ai plus apprécié en les faisant moins épais
    Et l’apothéose finale::ce beurre d'une finesse inégalée, mais je l'ai servi pommade.
    Chacun son petit pot, ainsi, l'on peut l'étendre TRÈS facilement(ce qui est bien appréciable car ils refroidissent vite).
    Ils ont accompagné un restant de volaille( poulet cuit à la rôtissoire la veille), que j'avais juste tiédi , car mon époux n'apprécie guère les viandes froides.
    Ce beurre ,et le poulet se sont parfaitement entendus.
    Et pour finir, à deux ,nous avons tout mangé.......fin de l'épisode
    Merci Valérie. Chris 06

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne idée de servir ainsi le beurre ! Merci pour ton retour.

      Supprimer
  24. Bonjour Valérie, je suis ton blog depuis pas mal de temps, et les recette d'Ottolenghi y reviennent fréquemment. Suivant le lien qui figure dans ta recette pour l'achat du livre PLENTY (qui, il est vrai, a fini par m'intéresser suite à tes commentaires), j'ai commencé à lire les commentaires du site Amazon En lisant les commentaires sévères d'une certaine Marsup... (1 étoile), j'ai été déstabilisée dans mon souhaite d'acheter le livre... Elle explique que les recette sont très mal retranscrites, certaines qtés lui paraissent aberrantes etc... Pourtant, tout ça n'a pas l'air de te poser problème. Qu'en penser ? Peux-tu m'éclairer ? D'avance merci Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là je m’insurge !!! S’il y a un bien un auteur dont TOUS les livres sont archi fiables c’est Ottolenghi. Jamais je n’ai eu le moindre problème. Il n’y a jamais d’erreur. J’ai tous ses livres et je te garantis que les recettes sont archi fiables. A mon avis la fille a dû étre déstabilisée par les ingrédients ut’isés qu’elle ne doit pas connaître. Mais elle a dit n’importe quoi en remettant en cause le sérieux de ce livre. C’est n’importe quoi.

      Supprimer
  25. Bien évidemment, comme les enfants, je déteste les épinards...Mais comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, j'ai testé. Et bien évidemment, j'ai adoré, comme tout le monde autour de la table !
    N'hésitez pas, même pour ceux qui sont persuadés que "les épinards c'est pas bon", parce que c'est exceptionnel !

    RépondreSupprimer
  26. Chère Valérie,
    Outre bien entendu le plaisir de réaliser tes recettes et donc de se régaler, je m'étonne, et à chaque recette de plus en plus, du GRAND KIF à lire les commentaires. Et D... sait si il sont nombreux. Car il y en a de toutes sortes.
    - Celui de l'internaute qui te suit depuis le début, qui peut réciter de tête la recette n° 112 du 8 Octobre 2013, et qui n'en n'est pas peu fier
    - celui qui commente le premier et dont la joie équivaut à celle du sportif qui vient de gagner une médaille d'or aux Jeux Olympiques,
    - celui qui trouve toujours un petit truc à rajouter histoire de suggérer qu'il a une meilleure recette
    - celui qui vient de franchir le pas de t'écrire et qui n'en revient toujours pas
    - celui qui s'excuse de ne pas avoir réussi la recette mais promis juré craché il fera mieux la prochaine fois
    - celui qui a toujours une question à poser bien qu'il sache par avance la réponse
    - celui qui te raconte sa vie sa famille ses amis ses amours et ses emmerdes ( dixit le grand Charles)
    - celui qui se préoccupe surtout de savoir où acheter les ingrédients ou les ustensiles pour être sûr de ne pas foirer
    - celui qui t'écrit par épisode, et qui te prévient que le suivant sera exceptionnel
    - celui qui passe vie à la découverte de tous les blogs culinaires et t'en fait un résumé pour chaque recette

    Continue Valérie, please!, bientôt on t'enseignera dans les facs de psycho en plus des académies culinaires où tu fais déjà autorité, et pour mon p^lus grand plaisir
    David de TLV

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHAHAHAHAHAHA ! C'est exactement ça ! Tu m'as tuée !
      Ceci étant, je vais être très premier degré pendant deux secondes, mais tu as oublié le commentaire qui revient le plus souvent depuis près de 6 ans maintenant, et c'est celui qui fait que je continue encore aujourd'hui : c'est celui dans lequel la personne me dit qu'elle est devenue une dingue de cuisine alors qu'elle ne savait pas cuire un oeuf, et ça, ça n'a pas de prix... Merci pour ce message qui m'a bien fait rigoler ! Bises.

      Supprimer
    2. Merci à toi
      Tu m'as grillé sur celui qui est devenu dingue de cuisine.
      Bon, je file déguster tes pancakes dans ma cabane...... c'est la semaine
      Bonne Fête

      Supprimer
  27. Véro la Blonde qui aime les épinards02 octobre, 2017 17:07

    Bonjour Valérie et ses fans,
    La pâte est prête et je ne doute pas que ce soir nous nous régalerons.
    S'il en reste, j'ai prévu de les manger pour un déjeuner froid demain midi.
    Pour ce qui concerne la cuisson des épinards, je ne leur ajoute jamais d'eau. Après les avoir bien lavés, je les mets dans une casserole à sec et ils jettent leur eau.
    Chacun ses petits trucs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Véro !
      Moi aussi d’habitude je les fais tomber sans eau, avec juste un peu de matière grasse. Ici j’ai voulu suivre la recette à la lettre. Sinon j’ai bien aimé l’astuce donnée plus haut par Jen qui consiste à mettre les épinards dans une passoire et à verser de l’eau bouillante dessus.

      Supprimer
  28. Bonjour Valérie,
    Je suis ton blog depuis quelques années maintenant et je tiens à te remercier pour ta bonne humeur et tes superbes recettes. Chez nous, la cuisine a toujours été un endroit de convivialité où la famille se retrouve, pleine d'odeurs, de couleurs, tout cela nous permet de voyager et de nous évader de ce monde qui est devenu si violent (une pensée particulière aux victimes de Marseille et Las Vegas). Je voulais te remercier car tu transmets tout cela dans ton blog, magnifiques photos et humour que j'adore. Et ne parlons pas d'Ottolenghi (my god de la cuisine!)...
    Encore merci
    ps: je ne sais pas si tu as essayé des recettes du cake book de Michalak mais ❤️ !!

    RépondreSupprimer
  29. Véro la Blonde qui aime les épinards02 octobre, 2017 20:40

    Verdict : EXCELLENT !
    Nous avons tout mangé ! Oh Les Gourmands !
    Merci Valérie

    RépondreSupprimer
  30. Cat de l'Ariège03 octobre, 2017 16:30

    Et bine une nouvelle fois un grand Merci Valérie, cette recette fera l'objet d'un "miam test" le week end prochain. Merci également à toutes et tous les pâtinautes et fidèles lecteurs de ton blog et de ta page FB : autant j'aime te lire, c'est la garantie d'un moment délicieux, mais il y a toujours une foule d'astuces, de trucs, de bonnes adresses partagés dans les commentaires. Là c'est le beurre Bordier qui a retenu mon attention. Ce blog est décidément une très belle et magnifique chaîne humaine, et franchement, il est l'un des rares sur la blogosphère a avoir un tel esprit de bienveillance grâce à toi qui en donne l'impulsion. Alors, je réédite mes mercis à vous partager toutes et tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très très très touchée. Merci du fond du coeur.

      Supprimer
  31. Goûtés et approuvés ! Excellents ! Parfaits avec une salade pour un repas rapide et léger. A refaire même pour ceux qui n'aiment pas les épinards.

    RépondreSupprimer
  32. Je recommence. Je dois avoir fait une erreur lors de l'envoi.
    Bénie soit celle (Valérie, ben oui!) qui a béni ceux qui qui sont venus sonner l'alerte en lui parlant de cette recette d'Ottolenghi !!!
    On a beaucoup aimé ces petites crêpes qui, d'après ma fille, ont une petite note indienne. A y bien réfléchir je crois qu'elle a raison.
    Je les ai servies avec des oeufs brouillés avec quelques petits dés de truite fumée et je dois dire que ce fût très bon...et bien sûr ce bon beurre qui a pu encore accompagner des soles ce soir.
    J'ai utilisé un gadget que tu dois connaître (j'espère!) et dont je ne peux plus me passer pour faire les pancakes, oeufs sur la plats bien ronds, mini crêpes etc : le moule à pancakes que l'on place dans la poële (pas indispensable mais je l'adore). Je ne sais pas si je peux mettre le lien...
    J'ai doublé les proportions (sauf pour le beurre) car j'ai tout de suite su que je voulais pour le lendemain!
    Encore merci Valérie. Encore une recette que je referai c'est certain!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je l'ai ce gadget mais finalement je préfère une cuisson normale car j'ai remarqué qu'avec ce gadget on n'avait pas les bords aussi bien dorés. Il faut dire aussi que j'avais besoin qu'ils soient dorés pour une question de photogénie ;)
      Merci pour ton commentaire. Ravie que cette recette t'ait plu.

      Supprimer
    2. Ben, zut je croyais t’avoir fait découvrir un gadget LOL !
      Je cuis uniquement la 1ere face de la pâte dans ces moules. Lorsqu’elle semble être cuite j’ôte le moule et je retourne la crêpe. Comme le dessus n’est pas encore cuit, la pâte s’étale un peu et le bord reste mince et donc dore bien comme les tiens sauf qu’ils font 10 cm de diamètre
      mais bien sûr on peut s’en passer (du gadget, pas des pancakes !)
      Je pense que je vais faire la version mini pancakes pour l’apéro en y incorporant les zestes de citron mais surtout surtout cette recette est classée dans mes repas du soir car vite faite et très bonne donc merci encore !

      Supprimer
  33. Bonjour. J'en salive. Quel livre sur les 5 recommanderiez-vous pour une débutante en Ottolenghi? Merci de partager toutes ces recettes et de nous inspirer. Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas le livre "Nopi". Je parle donc pour les 4 autres. Si je devais faire un classement je dirais Jerusalem, le Cookbook (bien que le Cookbook soit à mon avis totalement indispensable !), Plenty et Plenty More. Les deux derniers sont des livres de recettes exclusivement végétariennes.

      Supprimer
  34. Valérie
    N'ai pas peur des piments doux car eux c'est juste le goût!
    Ici en Martinique on en mange tout le temps c'est délicieux (piments dit "végétariens") j'y suis accro comme la coriandre!
    Je débute mon samedi en cuisinant via ton blog histoire d'avoir de délicieux repas tout les soirs en rentrant du bureau.
    Aux Antilles on mets aussi de l'huile sur les mains pour éplucher les bananes plantains (ça tâche les mains et les vêtements...) et pour adoucir le feu du piment fort on mange ... une banane, du pain ou une glace.
    Tu as encore re-looker ton blog : il est magnifique!
    Merci pour tes explications et ton humour.

    RépondreSupprimer
  35. Un pure délice! Le goût de tous les éléments ensemble est tout simplement terrible :) Les pancakes étaient très bons le lendemain aussi. Merci Valerie!!!

    RépondreSupprimer
  36. Oui, un pure délice ! Cette recette mérite tous les superlatifs, grâce à ce beurre sublime. Mais elle se mérite, car intégrer le citron au beurre, c'est de la patience ...
    Quand on aime, on ne compte pas : j'en ai, mis une lamelle entre chaque pancake ....
    Par contre pas de cébettes, j'ai mis des oignons tige, et j'imagine que le rendu n'est pas ce qu'il aurait dû être. Où achète-t-on des cébettes ? Chez le Chinois ?

    Merci Valérie de nous avoir offert la chance de réaliser cette petite merveille !
    Brita.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les achète au Monoprix. Elle sont vendues en sachet au rayon salades, sous la marque "C'ZON".

      Supprimer
    2. Merci BEAUCOUP Valérie !
      J'ai un peu honte, mais : peut-on les congeler ?

      Supprimer
    3. Et moi j'ai encore plus honte, car je n'ai pas compris si tu demandais si on pouvait congeler les cébettes ou les pancakes... ;)

      Supprimer
    4. Pardon pour le retard : j'étais partie en Georgie ... très loin des pancakes !
      Congeler les cébettes ?
      Merci valérie !

      Supprimer
  37. Je viens de faire cette recette pour un diner demain, mais j'ai gouté un(e?) pancake pour être sûre. Et bien c'est très bon ! Merci Valérie. COncernant le piment, à l'heure où j'écris j'ai les doigts qui me brulent !! je ne savais pas que c'était vrai donc j'ai fait ma maligne en prenant du frais, et bien maintenant je suis presque en train de le regretter !! Mais le résultat est très bon donc c'est le principal j'imagine :) Merci !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
Et N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tenir sur une page ;)
Merci pâtinautes adorés !
Valérie.