Chargement...

jeudi 1 novembre 2012

Poivrons jaunes confits à l'Ail Rose de Lautrec




Chez nous, le vendredi soir, lors du repas du shabbat, on a coutume de dresser une belle table, avec plusieurs salades cuites, que l'on déguste avant le repas, accompagnées de la halla (pain traditionnel). Un vendredi sans cette odeur de pain chaud qui se répand dans toute la maison n'est pas un vendredi... 

L'ensemble de ces salades cuites est appelé "kémia". On les sert dans plusieurs petits ramequins, (souvent une dizaine ! C'est du boulot...), et on les picore en attendant le plat. On a toutes nos recettes de kémia, que l'on se transmet de mère en fille depuis toujours. Je pense que les trois légumes incontournables de la kémia sont les aubergines, les artichauts et les poivrons. Je n'ai jamais publié de recette de kémia ici, c'est une grande première. 
Cette recette fait donc partie de ma kémia du vendredi soir, mais, à la différence des autres, ce n'est pas une recette familiale, même si je m'en suis fortement inspirée. C'est une recette que j'ai testé il y a quelques années, et que j'ai modifié au fil du temps, en ajustant notamment le mode de cuisson, pour arriver à ce résultat, qui j'espère vous plaira autant qu'à ceux qui l'ont goûtée.
Pour cette salade cuite, j'ai choisi le poivron jaune, car c'est selon moi le meilleur de tous, avec sa saveur sucrée et sans aucune amertume. De plus, j'adore sa couleur !
Je profite de cette recette pour vous parler d'un aliment que j'affectionne tout particulièrement, et sans lequel cette recette ne serait rien : l'Ail Rose de Lautrec, qui est tout simplement le meilleur ail de tous. Si, comme moi, vous cuisinez beaucoup à l'ail, vous devez certainement le connaître. Si ce n'est pas le cas, oubliez définitivement tous les autres ! L'Ail rose de Lautrec est le seul ail français qui peut se vanter de  bénéficier d'un Label Rouge. C'est un ail haut de gamme, très apprécié des chefs étoilés.  Tout d'abord, il est beau à l'oeil : ses gousses roses sont régulières, bien serrées, jamais abîmées, jamais ouvertes.  Il se conserve d'ailleurs beaucoup plus longtemps que les autres ! D'autre part, son goût est plus sucré et plus doux. Les Chefs disent de lui "qu'il n'a jamais ce goût de terre, de moisi et de poussière que l'on trouve dans les aulx importés". Ils disent aussi que "sa texture est fine, et que son taux de sucre résiduel apparaît dès que l'ail est coloré". 
Bon, vous l'avez compris, cet ail est un bijou. Depuis que je l'ai découvert, il m'est totalement impossible de cuisiner avec les autres. Parce que les gousses vides, abîmées, biscornues, et qui moisissent en une semaine c'est bon, j'ai donné...
Alors certes, l'Ail Rose de Lautrec est plus cher que les autres, mais au final on est largement gagnants. Non seulement parce qu'il est bien meilleur, mais aussi parce qu'il se conserve parfaitement ! Ses gousses restent fermes et goûteuses très longtemps. Je dirais même que payer cet ail le double des autres, et bien...c'est faire des économies ! 
Le problème, c'est qu'on ne le trouve pas dans tous les supermarchés. J'achète le mien chez Leclerc, où il est commercialisé sous leur label "Nos régions ont du talent", le voici :



Contrairement aux autres aulx, celui-ci ne se présente pas sous forme de tresse, mais sous forme de grappe, car sa hampe florale (tige) est beaucoup plus rigide que les autres. On le reconnaît notamment grâce à ça, mais aussi grâce à sa couleur. 
Voici la liste des endroits où vous pourrez le trouver : clic.

Alors vous l'avez compris, pour cette recette (et pour toutes celles qui contiennent de l'ail !) je vous le recommande fortement...si vous ne le trouvez pas, achetez de l'ail français 

RÉALISATION :
3 poivrons jaunes
1 belle gousse d'Ail Rose de Lautrec 
Huile d'olive
Sel 
Poivre du moulin
J'ai intitulé cette recette "poivrons jaunes confits", et non pas "grillés", tout simplement parce que je les fais confire dans l'huile d'olive, à très basse température, de façon à ce que l'ail diffuse tout son arôme. C'est ça mon secret ! Cela donne des poivrons moelleux, délicatement parfumés, légèrement sucrés, qui fondent littéralement dans la bouche...

La cuisson des poivrons se fait en deux temps. Il faut donc tout d'abord les griller. 

Préchauffez votre four à 210° chaleur statique (et non pas sous le grill, qui va seulement brûler la peau), et coupez les poivrons en deux. Je préfère en effet couper les poivrons en deux avant de les griller, et ceci pour deux raisons : la première c'est que les pépins s'enlèvent parfaitement, et beaucoup plus facilement ainsi, et la seconde c'est qu'ils grillent beaucoup mieux ! 


Videz-les parfaitement. Aucun pépin ne doit rester !



Placez-les ensuite sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en mettant le côté coupé sur la plaque :



Les poivrons doit être bien grillés. Il faut compter environ 45mn de cuisson :



Placez-les tout de suite dans un sac congélation et fermez-le :



Au bout d'une dizaine de minutes, ouvrez le sac : la peau des poivrons s'enlèvera toute seule :


Taillez ensuite les poivrons en lamelles d'environ un cm de large.
Maintenant voici l'étape LA PLUS IMPORTANTE : c'est l'égouttage des poivrons ! En effet, l'ennemi numéro un des salades cuites de poivrons, c'est l'eau ! Il faut bien les laisser s'égoutter, pour qu'ils soient le plus secs possible avant des les faire confire (d'où l'intérêt de les vider avant de les faire griller, pour éviter d'être tentés de les passer sous l'eau après cuisson pour enlever les pépins !).
Il faut les laisser ainsi pendant au moins deux heures, voire une nuit (vous serez étonnés par la quantité d'eau que vous récupérerez...) :



Lorsque les poivrons sont bien égouttés, mettez-les dans une poêle, avec une gousse d'ail, que vous aurez finement émincée à la mandoline (ou à l'économe) :


Couvrez d'huile d'olive à hauteur, et laissez confire sur feu très doux (le plus faible possible) pendant 30 à 45 mn, sans remuer :




Vous saurez que c'est prêt lorsque vous ne rencontrerez aucune résistance en enfonçant la pointe d'un couteau dans une lamelle d'ail. L'ail est alors confit, il a diffusé son parfum dans l'huile, c'est prêt !


Ne vous inquiétez pas si les poivrons vous paraissent alors tous rabougris, ils vont se réhydrater dans le plat de service !
Versez donc tout le contenu de la poêle (huile, poivrons, ail) dans un récipient. Je vous conseille même de bien racler la poêle à la maryse.
Salez, poivrez, et laissez tout d'abord refroidir à température ambiante. Lorsque c'est bien froid, filmez et réservez au frais : cette salade se sert froide.


Remarque :
Ne soyez pas choqués par la quantité d'huile, elle n'est là que pour conserver le poivron, et pour que les arômes continuent à se diffuser en attendant le service. Bien évidemment, il faudra enlever l'excédent d'huile au moment de la servir à table, au risque d'effrayer l'assemblée... Mais ne nous leurrons pas, une salade cuite light c'est une hérésie...(et comme on dit chez moi "soit tu mets l'huile soit tu fais pas"...!!)


34 commentaires:

  1. Le tout en images, de bonnes astuces et cet ail rose quel parfum et quelle tenue
    Je te souhaite une agréable journée
    Valérie.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais très vite tester cette recette et bien sûr me procurer de l'ail rose de Lautrec. Merci Valérie pour cette magnifique recette.
    J'attends chaque publication avec impatience... Quel talent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cathy,
      Attendez de tester la recette avant de me dire que j'ai du talent !! ;)
      Merci beaucoup pour votre petit mot, et surtout, venez me dire si ces poivrons vous ont plu... ou pas !
      A bientôt !

      Supprimer
  3. Sans transition aucune: j'ai une envie pressante de la recette du gâteau damier!! J'en ai rêvé cette nuit...
    (PS: j'adore l'intitulé de Nadine...de Tunis;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Julia, surtout, si tu as envie de partager d'autres rêves avec nous, n'hésite pas... ;)
      La gâteau damier c'est une grosse tanée quand on n'a pas le moule adapté : il faut faire deux gâteaux, puis les découper délicatement....pfff....je crois que tu n'as plus qu'à aller chez Wilton !
      Sinon je vois que tu as kiffé ma kémia francisée.. ;)

      Supprimer
  4. Alors pour d'autres rêves: la salade de choux du jap et un gratin avec une tonne de fromage fondu!!! J'attends les news!!

    RépondreSupprimer
  5. votre recette m'a beaucoup plue et je voudrai la mettre vendredi soir sur ma table de shabbat .J'ai grillé , épluché , égoutté les poivrons comme vous l'avez tres bien expliqué (méthode bien plus facile que celle que j'utilise habituellement et que je vais garder ) ; j'ai mis dans la poelle avec l'ail et recouvert d'huile, à feu trés doux ; je n'ai pas remué ; j'ai laissé 45 mn ;
    mais je n'ai pas du tout votre aspect visuel ; les poivrons ne sont pas rabougris : ils sont ....pareils ...est ce que le feu était trop doux ? j'ai mis thermostat 7 pendant 5min puis 3 pendant 45 min sur une échelle de 1 à 15 pour ma plaque à induction : faut il couvrir la poelle pendant la cuisson ? est ce que je dois remettre plus longtemps ;merci pour votre aide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Annie,
      Je pense savoir d'où ça vient : c'est tout simplement dû au fait que vous avez dû mettre un peu plus d'huile que moi, donc vos poivrons sont entièrement immergés dans l'huile ! Mais je vous rassure, cela n'a AUCUNE importance ! La seule chose qui compte c'est que l'ail soit confit, et qu'il ait diffusé son parfum dans l'huile d'olive. Ne vous inquiétez pas, si vous voyez que les lamelles d'ail sont toutes molles comme sur la photo, c'est parfait. (moi je mets le feu à "2" sur ma plaque induction qui va jusqu'à 9).
      Il ne faut donc surtout pas couvrir la poêle. Fiez-vous à l'aspect de l'ail et tout ira bien.
      Shabbat shalom ! J'espère que vous apprécierez cette salade, tenez-moi au courant surtout !

      Supprimer
  6. C'est délicieux! Et sur un pain aux graines et avec du beurre salé, c'est à tomber..
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  7. voilà nous nous régalés avec vos délicieux poivrons ; mais je pense que je mettrai moins d'huile la prochaine fois pour avoir un aspect qui ressemble plus au votre ; cet aspect qui semble avoir un peu accroché à la poelle est trés appétissant et je pense qu'il plaira encore plus ; j'ai découvert votre blog il n'y a pas trés longtemps et j'adore vos recettes et votre façon si précise de les expliquer ; j'ai suivi récemment vos conseils aussi pour la pizza et j'ai obtenue une vraie pizza avec une pâte trés fine : elle semble cuite au feu de bois !!!!merci pour votre patience à donner tant de détails si précieux pour avoir un résultat identique ; j'ai aussi beaucoup apprécié d'avoir une réponse à ma question ; la majorité des blogueurs le font , mais pas tous. C'est bien agréable d'avoir une réponse et cela vaut la peine de le souligner .merci encore pour ce beau blog et votre partage .bonne soirée ;

    RépondreSupprimer
  8. valérie,
    Et la tchoutchouka ne fait pas partie de vos trois kémia principales ???? LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Mais il y a des poivrons dans la tchoutchouka ! Et comme je les ai cités dans "les 3 ingrédients" incontournables, tout va bien... ;)

      Supprimer
  9. Moi qui adore les poivrons jaunes... Je vais essayer cette recette très rapidement! Juste une question: combien de temps peut-on les conserver?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne question...en fait je ne sais pas trop car je n'ai jamais eu à les conserver (tout le monde les engloutit avant que j'ai eu le temps de dire ouf...), mais je pense que bien immergés dans l'huile ils peuvent se conserver plusieurs jours sans problème. Vous pouvez également les congeler, je le fais tout le temps, je pense que c'est mieux. Il suffira de les laisser revenir tranquillement à température ambiante.

      Supprimer
  10. Simple et bon!
    Je n'avais jamais cuisiné les poivrons jaunes avant. D'habitude, je fais griller les poivrons rouges.
    C'est vrai que les jaunes n'ont aucune amertume. C'est une petite salade cuite bien sympathique qui j'espère incitera le soleil à illuminer enfin le printemps!
    Bizzz!

    RépondreSupprimer
  11. tres tres bon merci ton blog est tellement comment dire...scotchant
    c'est pour moi la reference culinaire dorénavant je compte bien explorer cette mine d'or à fond MERCI

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Valérie,
    Alors là je viens de finir mes poivrons à l'huile d'olive ..... et en surfant sur ton blog (pour faire le fameux et succulent BROWNIE le meilleur au monde :-)))) je vois cette recette !!! excellent la prochaine fois je la fais car je n'ai pas fait confire mon ail MAIS le résultat est aussi SUCCULENT mais suis tellement curieuse que je fais la tienne la prochaine fois ..... MERCI !

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour
    Je viens de découvrir votre site J'ai teste la recette des poivrons jaunes ainsi que la Hallot
    Parfaites ! j'attends avec impatience de tester les autres recettes
    Bravo pour votre site

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Valérie, vraiement je n'arrive pas à m'arreter de lire ton blog <3 j'en suis fan!!! Ma grand-mère les prépare avec des poivrons rouges et elle ajoute du persil. Je vais faire une entorse à la règle familiale et tester ta recette. bises

    RépondreSupprimer
  15. coucou Valérie, bon beeeh testé et approuvé. Je n'avais pas d'ail de Lautrec alors j'ai mis de l'ail bio et c’était vraiment délicieux. Le gout huuuuuuuum.J'ai ajouté un demi carré de sucre je sais pas si ça a changé quelque chose mais j' me suis dit que ça pouvait aider à caraméliser un peu le truc!! lol J'en ai fait pas mal donc je pense que je vais en congeler.
    Merci beaucoup. Bises

    RépondreSupprimer
  16. Chère Valérie
    Alléchée, et insatisfaite de toutes les recettes que j'avais consultées jusqu'alors, j'ai scrupuleusement suivie ta recette point par point.
    J'ai commencé hier soir et terminé dans la matinée. C'est dire si les poivrons se sont égouttés comme il faut.
    Et ce midi, j'ai servi ces merveilleux poivrons jaunes (en fait, il y avait un jaune, un orange et un rouge, ce qui m'a permis de voir qu'ils ne réagissaient pas à l'identique) en accompagnement de simples filets de cabillaud poêlés dans l'huile de cuisson des poivrons.
    Un pur délice partagé par mon mari.
    Merci pour cette recette et pour toutes les autres, super tentantes, que tu nous offre sur ce blog.
    CAT =^..^=
    PS : c'était la première fois que j'appliquais une de tes recettes et ce fut un triomphe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien j'espère que ça ne sera pas la dernière;.. ;))
      Merci pour votre retour.

      Supprimer
  17. Ton site est un régal........ On est tenté de tout cuisiner, que de bonnes recettes.
    Ce midi, j'ai cuisiné les courgettes grillées. N'ayant pas tous les ingrédients, je les ai mariées avec du saumon et assaisonnées avec de l'huile de noisette et vinaigre balsamique. Un délice!
    L'ail de Lautrec, je la trouve chez . En septembre, je suis passée à Lautrec. C'est vraiment une belle ville à visiter. Que des champs d'ail aux alentours.......avec une odeur légère et flottante de ce condiment.


    Pour l'ail de Lautrec, je l'achète chez . Je suis passée cet été à Lautrec, une belle ville à visiter, entourée de champs d'ail........

    RépondreSupprimer
  18. J'ai testé ta recette avec des poivrons rouges ce fut un vrai régal! Mais vraiment, j'adore, sur du pain grillé avec un peu de beurre demi-sel.
    Merci pour cette recette, et pour toutes les autres!

    RépondreSupprimer
  19. Cette recette est devenue un MUST chez nous !! Merci pour le partage :)

    RépondreSupprimer
  20. Chère Valérie,
    Samedi au marché, j'achète 12 poivrons... de retour à la maison, je les coupe, épépine, grille, et laisse dégorger. Tiens, je vais les préparer "à la Valérie". Dans la soirée donc, je les fais confire et les répartis ensuite dans 3 récipients, en me réjouissant de la merveilleuse odeur qui flotte dans ma cuisine et de les goûter le lendemain (hier, dimanche) .
    Hier matin donc, plus un seul poivron, plus rien... Quid ????
    Je fouille et refouille mon frigo, mène l'enquête, accuse le chat qui se lèche les babines, trouve les récipients vides dans le lave-vaisselle. C'est alors que je croise le regard de mon fils chéri qui sors du lit. Même pas l'air coupable, au contraire !! "T'as bien dormi ?", "Non pas trop... pas bien digéré... j'avais un p'tit creux, c'était vachement bon, faut qu't'en r'fasses" ...
    J'ai même pas goûté !!!
    Je te souhaite une belle semaine Valérie, et merci encore pour ta générosité !
    Anne

    RépondreSupprimer
  21. BS''D
    top bon!
    j'ai esaye ta recette et j'ai aussi essaye avec l'ail enveloppe dans du papier alu au gril 15 min et ensuite plonge dans le bain d'huile d'olive avec les poivrons ,je dois dire que la 2eme preparation etait aussi bonne que la 1ere,a la difference d'un petit cote caramelise pas mal du tout.
    Merci
    Yocheved

    RépondreSupprimer
  22. Valérie , je vous ai rencontrée hier soir pour une histoire de tapenade, j'ai (presque ) tout lu de vous et depuis , je ne pense qu'à vous , à l'ail de Lautrec et à cette salade de poivrons ......
    Que de conseils judicieux ! les pépins enlevés avant surtout !
    Un sujet d'étonnement ,la quantité -non pas d'huile , à ce propos quelle belle maxime familiale que j'ai réussi à placer plusieurs fois dans la conversation aujourd'hui - mais de poivrons !
    3 seulement ? parce qu'on en vient au problème de l'égouttage : si il y a peu de poivrons ,je vois bien comment tapisser la passoire pour que l'eau s'en aille mais s'il y en a beaucoup plus et qu'on les superpose ...c'est pas la même histoire Comment faites vous BoKou de poivrons ? parce que j'en suis sûre ,des dizaines de personnes doivent attendre le vendredi soir pour aller manger les poivrons confits à l'ail rose de Lautrec chez Valérie et trois poivrons ,ça le fait pas !!!!! moi,quand j'en fais ,toutes les surfaces planes de la cuisine sont tapissées de sopalin et ...de poivrons et quand j'écris sopalin je devrais écrire sopalinssssssssss
    Ah,aussi, vous dites que vous les congelez : dans l'huile ?
    Merci d'avance pour vos réponses et merci pour votre blog qui est vraiment tout ce que j'aime ,on sent qu'il y a du vécu ici ,
    allez,bonsoir et..."comme on dit chez moi,soit on met l'huile soit...........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trois passoires et parfois je réquisitionne le panier de l'égoutteuse à salade !
      Je les congèle dans l'huile bien sûr, à condition qu'ils aient parfaitement refroidis.
      Pour la décongélation, il faut enlever le couvercle et laisser revenir à température ambiante, ils seront impeccables.
      Désolée pour la répondre aussi tardive, je n'avais pas vu votre commentaire !

      Supprimer
    2. Il ne faut pas vous excuser !C'est déjà trés sympa de répondre à toutes ces questions...merci beaucoup

      Supprimer
  23. bonjour Valérie ,
    j'espere que ce commentaire ira à la bonne place ,c'est pas que j'ecris beaucoup mais peu apparaissent . en tous cas ,je viens de cuire les poivrons ,seule entorse à ta recette j'ai mis une gousse d'ail epluchée sous chaques poivrons qui se doraient la peau au four .resultat : ail confit ,caramélisé à point que j'ai ensuite mis dans mon huile d'Olive pour accompagné nos tartines grillées.un régal
    encore une recette qui se glissera dans mon cahier de cuisine (je vais bientot avoir une rubrique spéciale valérie ...)
    catalina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne idée pour l'ail.
      Merci Catalina !

      Supprimer
  24. VIVE L'AIL DE LAUTREC !! J'HABITE À 10KM DE LAUTREC... C'EST UN VILLAGE MAGNIFIQUE !!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
Et N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tenir sur une page ;)
Merci pâtinautes adorés !
Valérie.