La Pavlova aux fruits rouges





S'il y a bien un dessert easy peasy c'est la Pavlova. 

Inutile d'avoir tout un cas de connaissances techniques pour la réussir  : tout ce que l'on vous demande c'est de monter des blancs et de savoir faire une chantilly. Rien de plus. Et aucun ingrédient compliqué : tout est dans le placard. 

Inutile d'avoir du matériel de dingue non plus : un robot (ou un batteur), une plaque perforée, une spatule et une poche à douille suffisent à épater la galerie. Pas de moule, de thermomètre, de bain-marie, de balance de précision, walou.

Si vous suivez bien la recette à la lettre, vous la réussirez c'est certain. 

La pavlova, comme son nom ne l'indique pas, trouve son origine tout en bas à droite du planisphère que vous avez en tête : en Australie (ou en Nouvelle-Zélande, car les deux s'en disputent la paternité, mais pour nous c'est tellement loin qu'on s'en tape un peu...).

Ce dessert a été créé dans les années 1920 en hommage à la ballerine Anna Pavlova, mais je vous laisse vous promener du côté de wikipédia pour en savoir plus, ce petit aparté historique s'achevant ici. 

Le concept est simple : une meringue crousti-fondante, une crème chantilly et des fruits frais. Cela laisse donc la place à tout un tas d'interprétations en fonction des goûts de chacun. On peut y mettre la crème que l'on veut, mais surtout les fruits que l'on préfère. Soyez créatifs. 

Pour que la meringue ne soit pas trop craquante, et qu'elle ait un peu de souplesse, on lui ajoute de la maïzena. 

Sept ans que ce blog existe - quasiment jour pour jour au moment où j'écris ces lignes - et jamais je n'ai voulu tester la Pavlova. 

J'étais persuadée détester ça, tout simplement car je n'apprécie pas la meringue. Je me suis lancée car on me réclame souvent la recette, et j'ai littéralement changé d'avis ! Je pensais que ce dessert serait sucré et écoeurant et bien c'est tout le contraire : il est léger, rafraîchissant et très bien équilibré. Même quand on pense ne pas aimer la meringue on appréciera la Pavlova. Ce fut mon cas tout du moins. 

Pour l'organisation c'est le rêve : on fait la meringue la veille, et on n'a plus qu'à monter la crème et à dresser le jour même. C'est très rapide. 

J'ai eu beaucoup de plaisir à réaliser cette pavlova. Vraiment. C'est une recette "zéro stress" je trouve. Le résultat est vraiment joli pour le peu de travail (et de talent) que cela demande. 

Facile, rapide, délicieuse, légère, fraîche, et belle gosse : t'attends quoi pour essayer ?


RÉALISATION : POUR UNE PAVLOVA DE 20CM (6/8 PERSONNES) :
Pour la meringue :
125g de blancs d'oeufs tempérés 
200g de sucre en poudre (sucre semoule, pas sucre glace !)
12g de maïzena
8g de jus de citron 
Un peu de noix de coco râpée (facultatif, c'est juste pour l'effet "enneigé")

Pour la crème : 
200g de crème fleurette bien froide (ou de crème liquide entière)
100g de mascarpone 
20g de sucre glace
1 demi-fève tonka (ou une gousse de vanille)

+ les fruits frais de votre choix (ici framboises, groseilles, myrtilles)
+ 100g de coulis de framboise (ou mangue-passion pour une pavlova exotique)


Comme toujours cliquez sur les mots écrits en orange pour connaître le matériel utilisé.

Si vous avez des blancs congelés, ils seront parfaits pour cette recette. Il suffit juste de les laisser revenir à température : des blancs tempérés montent toujours mieux que des blancs froids.

A titre indicatif, sachez que pour un oeuf moyen on a environ 35g de blanc.

Préchauffez le four à 95° chaleur tournante avec une grille au milieu.

Pour faire la meringue c'est très simple : on met tout dans la cuve du robot, dès le début (oué oué, faites confiance...). 
Alors on y va : on met 125g de blancs d'oeufs, 200g de sucre en poudre, 8g de jus de citron et 12g de maïzena, et on fouette sur vitesse max pendant 4mn

Ce temps est donné pour un Kitchenaid, il faudra le prolonger si vous utilisez quelque chose de moins puissant, comme un batteur électrique par exemple. 

Ce qu'il faut obtenir c'est ça : une meringue ferme, brillante et qui fasse un superbe bec d'oiseau :


Versez tout dans une poche, avec une douille unie de 22mm de diamètre (si vous n'avez pas de douille coupez la poche de façon à obtenir un diamètre d'environ 2cm au final). 

Attention : il faut une poche assez grande ! 55cm c'est l'idéal avec cette quantité de meringue, comme ces poches

J'ai utilisé ici une poche de 40cm et elle était trop juste (mais ce n'est pas grave on peut remplir la poche en plusieurs fois) :


Pour que la meringue cuise bien, n'utilisez pas de toile en silicone. Il faut du papier sulfurisé, et bien sûr une plaque perforée, c'est le top. 

Si vous avez un cercle à pâtisserie de 18cm, déposez-le sur la feuille de papier sulfurisé, et faîtes le tour du cercle avec un crayon. Si vous n'avez pas de cercle, utilisez une assiette, une casserole, ou un compas tiens !

Ensuite, bien entendu, il faut RETOURNER la feuille. On ne va pas pocher sur le crayon !

Mettez un peu de meringue aux quatre coins de la plaque afin de coller le papier sulfurisé. 


Au fait : quand j'ai indiqué "pour une Pavlova de 18cm", c'est parce que je suis partie d'un cercle de 18cm pour la pocher, mais au final elle sera plus grande. 

Faites des bouboules assez grosses en les disposant en carré, comme ceci :


Puis deux autres bouboules comme ici :


Encore deux :


Et maintenant il suffit de combler les espaces vides : vous aurez ainsi une couronne bien régulière :



Remplissez l'intérieur avec le reste de meringue. Vous pouvez en garder un peu pour faire 3 ou 4 petites meringues pour la déco :


Étalez avec une toute petite spatule coudée pour lisser la surface et pour qu'il n'y ait plus d'espaces vides :


Ici vous voyez que j'ai fait plein de meringues en plus mais je n'aurais pas dû. Il faut mettre toute la meringue au centre, et faire tout au plus 5 petites meringues :


Je me suis amusée à saupoudrer la Pavlova avec de la noix de coco râpée (à l'aide d'une petite passoire). Ca fait hivernal, c'est sympa :


Enfournez pour environ 2h15 en fonction de votre four. La meringue ne doit pas colorer. 

Sortez la meringue du four, et retirez la plaque perforée. 

Maintenant il faut la déposer sur une grille, et pour cela il faut être délicat. 

Je vous parle souvent de ma super pelle biseautée avec laquelle je déplace tous mes entremets. Le fait qu'elle soit biseautée au bout lui permet de glisser très facilement, ce qui évite la casse, même sur les choses relativement fragiles comme ici. Si vous pâtissez souvent je vous conseille vraiment de vous en procurer une, ça simplifie la vie ! 

Sinon aidez-vous de deux spatules et ça ira, mais soyez très délicat pour ne pas la casser :


Déposez les meringues sur une grille, et laissez-les tranquille jusqu'au lendemain. Vous pourrez bien sûr tout faire le jour même si vous pouvez. 



2) La crème :
J'ai eu la bonne surprise de trouver de la crème au mascarpone en faisant les courses, du coup je ne me suis pas pris la tête. Elle monte super bien, et cela évite d'avoir à acheter du mascarpone (ceci n'est pas une pub pour Elle&Vire !).

Elle n'est quasiment pas sucrée mais je n'ai pas ajouté de sucre du tout. Si vous la trouvez trop peu sucrée vous pouvez ajouter un peu de sucre glace, mais n'oubliez pas que la crème accompagnera la meringue. Il faut penser que c'est un ensemble. Alors il ne faut pas qu'elle soit trop sucrée pour contrebalancer le sucre de la meringue :


Si vous ne trouvez pas cette crème, versez 200g de crème entière très froide dans la cuve du robot, ainsi que 100g de mascarpone et 20g de sucre glace

Vous pouvez ajouter les graines d'une gousse de vanille. La vanille étant devenue hors de prix, je la garde pour les grandes occaz'. Du coup j'ai rapé une demi-fève tonka à la microplane et c'était merveilleusement bon :


Montez la crème très progressivement surtout ! On commence à la vitesse la plus lente, et on l'augmente peu à peu lentement.

Le mascarpone donne une excellente tenue à la crème :


Versez la en poche (pour ce genre de choses ces poches sont parfaites) :


Et mettez de la crème sur la meringue comme ceci :


Lissez avec une petite spatule coudée :


Pour le coulis de framboise, je me suis amusée à planter des petites pipettes de 1ml un peu partout, mais vous pouvez le servir à part afin que chacun en mette à sa convenance (il n'y en a que 5 sur les photos mais j'avais prévu plus de coulis à part) :


Il ne reste plus qu'à déposer les fruits rouges, et à décorer comme on le souhaite (j'ai mis quelques petites meringues et quelques feuilles de menthe) et à servir ! 






REMARQUES : 
- Comme je l'ai dit, si vous croyez que la Pavlova est un dessert sucré détrompez-vous ! Certes il y a de la meringue, mais avec la crème qui est peu sucrée ainsi que l'acidité des fruits rouges et du coulis, l'ensemble est très équilibré vous verrez. C'est vraiment un délice. Je n'ai qu'une hâte : en faire une autre !

- Le kif avec la Pavlova c'est que l'on peut lui donner la forme que l'on veut. Ainsi, pour les fêtes, vous pourrez en faire une bûche très facilement. Ou une couronne, un carré, un coeur que sais-je !

- Vous pouvez tout à fait mettre de la crème, puis un coulis de fruits gélifié à la pectine NH, puis encore de la crème, pour un double effet Kiss-Cool. 

- Si vous êtes obligé de la dresser plusieurs heures avant de la servir, je vous conseille de la chablonner avec de la couverture ivoire, afin de "l'imperméabiliser". Il suffit de faire fondre le chocolat blanc et d'en étaler une TRÈS FINE COUCHE au pinceau sur la meringue avant d'y ajouter la crème. Cela permettra de préserver son croquant. 

- On peut parfumer la meringue avec de la vanille ou de la fève tonka si on le souhaite (il suffit d'en ajouter dans le robot dès le départ). 

- Normalement on ne la poche pas façon "bouboules" comme je l'ai fait. On peut tout à fait préférer le look rustique et faire un gros nid de meringue épais à main levée. La présentation que je propose n'est qu'une suggestion. Plus la meringue sera épaisse plus le temps de cuisson sera long en revanche. La meringue est cuite quand elle se décolle facilement du papier sulfurisé.

- Je n'ai pas pu prendre de photo de la découpe, quel dommage, mais vous verrez que la crème se tient super bien et que l'on peut découper de très belles parts. 

- Ne lésinez pas sur le coulis. J'ai indiqué qu'il en fallait 100g mais c'est le minimum. J'ai servi les parts dégoulinantes de coulis, c'était magique... 

66 commentaires:

  1. magnifique i bravo encore une recette zéro tracas mais qui en jette !!!

    RépondreSupprimer
  2. Trop joli!!! Moi j aime bien la forme bouboule!!! Top Valérie comme d habitude ����

    RépondreSupprimer
  3. Quel beau dessert ! Avec vos conseils, j'ai bien envie de tenter. Pour la crème, battez vous l'appareil progressivement ou faîtes vous comme pour la meringue très rapidement tout de suite ? (j'ai un kitchenaid). Merci beaucoup de votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison j'ai oublié de le préciser ! Il faut toujours y aller très progressivement lorsque l'on monte une crème. J'ajoute tout ça dans la recette immédiatement.

      Supprimer
  4. Merci merci Valérie! Mon mini est fana de fruits et m a demandé un « gâteau avec des fruits rouges » pour ses 5 ans samedi! Et paf tu nous sors cette belle recette! Toujours à pic!

    RépondreSupprimer
  5. Superbe, Valérie, comme d'hab! Merci

    RépondreSupprimer
  6. Merci Valérie pour cette superbe Pavlova !
    J ai essayé une fois, pas avec de la chantilly mais avec une crème pâtissière passion et comme fruits frais : mangue goyave ananas.C était délicieux!
    Par contre l humidité ambiante ici ne vas pas avec la meringue. Donc il faut tout faire le jour même!
    En tout cas ce dessert est une véritable tuerie! !!!

    RépondreSupprimer
  7. Génial ! Ma fille en réclame depuis des semaines et je n'ai jamais franchi le pas. J'en connais une qui va être ravie. Merci Valérie

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette recette que je fais souvent (pour impressionner sans prise de tête ��)merci pour l idée des pipettes trop joli
    Essayez avec la version mangue passion vous verrez l équilibre sucré /acidité vous plaira encore plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j’ai hâte de tester cette version !

      Supprimer
  9. Merci Valérie, c'est une merveille ...

    RépondreSupprimer
  10. Mon dessert pour les "invités du midi pour le soir"
    Merci Valérie, cette présentation est superbe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Valérie et merci pour la star des desserts ! Dur d'attendre l'été ! A moins de la faire version de Miss ca .... et trouver de bons fruits.
      Bonne journée à toutes !
      Brita.

      Supprimer
    2. Pourquoi attendre l’été ? Tu peux la faire en version exotique aussi. Ou bien agrumes.
      (Par contre je n’ai pas compris ce qu’est « Miss Ca » 😳)

      Supprimer
    3. Ah je viens de comprendre ! Miss Ca est la personne qui a laissé un commentaire au-dessus ! 😉

      Supprimer
    4. Oui ! Conseil à suivre (très) rapidement .... MERCI !

      Supprimer
  11. Bravo il est très élégant. J’ai une petite question, sur la photo on voit que certaines groseilles ont un effet blanchi, les avez vous saupoudrez de noix de coco comme l’an meringue ? Merci et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est du sucre décor, appelé aussi « codineige ». C’est un sucre glace spécial qui résiste à l’humidite Si on met du sucre glace classique il fond tout de suite. On trouve ce sucre en boutiques spécialisées ou sur le net. Il reste blanc tout le temps. C’est pour cela qu’on l’appelle « sucre décor ».

      Supprimer
    2. Merci d’avoir pris le temps de répondre, encore merci pour toutes vos recettes et précieux conseils.

      Supprimer
  12. Bonjour Valérie, cela fait des années que je cherche à faire une bonne et belle pavlova !! Et voilà !!! ..... Celle-ci est superbe ! Où as-tu trouvé ces fruits rouges magnifiques ? En cette saison quels fruits préconises-tu ? Merci pour toutes ces belles recettes et les précieux conseils prodigués !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait j’etais partie pour faire une version exotique (mangue passion ananas) et je suis tombée sur une promo « 5 euros les 3 barquettes de fruits rouges au choix » au Monoprix. Alors je me suis laissée tentée. On peut mettre les fruits que l’on veut (et que l’on trouve surtout !) 😉

      Supprimer
  13. Merci Valérie pour cette recette, je n'ai jamais fait de Pavlova à cause du sucre !!! Mais là, vous m'avez convaincue, en ce moment dans mon magasin bio, il y a d'excellents fruits de la passion et des mangues délicieuses. Merci pour ce partage et les explications toujours très détaillées. Belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’espère que vous serez tout aussi conquise que moi 😉

      Supprimer
  14. Merci Valérie pour cette recette qui fait envie comme d'habitude! Merci aussi pour cette crème liquide qui évite l'achat du mascarpone car j'avoue qu'il m'arrive de jeter le mascarpone qui ne se garde pas longtemps... Du coup je vais l'utiliser pour mes crèmes diplomates. J'aime bien cette forme avec les bouboules. J'avais vu aussi une très jolie forme avec la douille St Honoré mais j'ai encore besoin d'entraînement avec cette douille là ! Je vais faire ananas mangue. J'ai une question et besoin de ton avis : habituellement je la fais avec une meringue suisse car j'avais peur que la meringue française ne se tienne pas bien pour pocher...Qu'en penses tu car tu n'as pas eu l'air de peiner avec ton pochage ? Merci et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai eu aucun souci avec cette meringue. En revanche j'ai testé avec une douille cannelée au départ et les stries ne restent pas comme avec une meringue suisse. Mais si on poche des bouboules c'est parfait. Avec la douille à St Ho c'est très beau aussi, mais tout comme toi je manque d'entraînement alors je n'ai pas pris le risque.

      Supprimer
  15. Ah la pavlova! Je pensais ne pas aimer ça également jusqu'à ce que je goûte à celle que Michalak a réalisée lors d'un de ses cours. Et là, révélation! Le craquant extérieur de la meringue, le fondant à l'intérieur, le soyeux de la crème chantilly et la petite compotée de fruit dans la framboise fraîche, le paradis ni plus ni moins. L'association framboise/violette proposée était une tuerie.
    D'ailleurs je me permets de partager ce que j'ai appris lors de ce cours: Michalak ne mets pas de maïzena mais un mélange 50/50 de sucre semoule/sucre glace, apparemment le sucre semoule donne le craquant et le sucre glace apporte le fondant à la meringue. La meringue est montée avec 1/3 du sucre semoule pour graisser les blancs, quand la meringue (montée à vitesse moyenne) décolle on ajoute en deux fois les 2/3 restants. Le sucre glace est ajouté en trois fois à la maryse une fois la meringue montée. Je ne sais pas si cette technique fait une différence mais le résultat était atomique, la texture était vraiment parfaite après cuisson (130°C pendant 1h pour info mais il s'agissait de mini-pavlovas individuelles).
    En tout cas ton article me donne vraiment envie de me remettre à la pavlova pour changer un peu de la bourdaloue que mon mari ne cesse de me réclamer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai souvent vu Michalak faire une pavlova avec de la maïzena à la télé pourtant. Il a même expliqué que cela apportait du moelleux et que ça "dessucrait". Normalement il y a toujours de la maïzena dans une pavlova.
      Quant au sucre, je préfère suivre les conseils d'Olivier Bajard et de Thierry Bamas qui avaient expliqué que pour une meringue il fallait mettre tout le sucre dès le départ. Ils disent que cela "graisse" les blancs qui montent mieux. Je fais toujours comme ça depuis des années c'est parfait. Ca doit être super bon framboise/ violette ! Tu as dû té régaler. C'est sympa aussi la version individuelle !

      Supprimer
    2. J'imagine qu'ils ont tous leur technique personnelle, et je ne suis pas sûre que le commun des mortels est capable de faire la différence (y en a-t-il une?) une fois la meringue cuite de toute manière. Mais comme je ne fais/mange quasiment jamais de meringue je me contente de suivre les instructions en croisant les doigts pour que le résultat soit ce que mes invités attendent!
      Cette histoire de maïzena m'a turlupinée, je suis allée ressortir ma recette Michalak et non, elle n'en contient pas. Peut-être est-ce lié à la taille du gâteau? Mystère.
      Et oui c'était super bon! L'avantage de la version individuelle c'est qu'il n'y a pas de découpe galère et de miettes de meringue partout ;)

      Supprimer
    3. Je pense comme toi. Comme je ne vois pas trop la différence je mets tout dès le début 😉
      Michalak avait décidé de faire une meringue française classique ce jour là c’est tout. Peut être a t il voulu privilégier le côté croquant et un peu caramélisé ? En fait il faut tester plein de façons pour savoir celle que l’on préfère. J’ai vu que certains faisaient carrément une meringue suisse.

      Supprimer
    4. J'ai toujours vu de la maïzena dans la vraie Pavlova sinon elle ne reste pas moelleuse,et si je me réfère à mes propres essais (mais bon, je ne suis pas pro non plus)
      Merci pour ce déroulé de recette qui est super bien fait et pas prise de tête et pour vos recettes en général qui sont parfaitement expliquées.

      Supprimer
  16. dany de marseille25 octobre, 2018 12:15

    bonjour Valérie
    tout d'abord je voulais te dire que je t'avais envoyé un courriel pour les fêtes. Il est resté sagement dans la boîte d'envoi. J'avais même pas vérifié ... ce que c'est de vieillir .... passons. j'ai eu un sourire jusqu'aux oreilles en voyant ta pavlova. Pas plus tard qu'hier je me disais (en rangeant mes recettes) qui sait peut être que Valérie un jour nous fera une Pavlova. C'est fait. Dire qu'autrefois je croyais que c'était de la danse ...
    j'ai un grand frais à proximité je ne sais pas s'il y aura toujours ses étals de fruits rouges mais bon le surgelé c'est bien aussi.
    Les fans de meringue dans la famille n'attendent que la pavlova cela les changera des meringues d'ottolenghi (délicieuses d'après mes fans)
    en ce qui me concerne je fais les meringues des 2 manières : soit mélange sucre et sucre glace et cuillère par cuillère (et oui) soit le sucre d'un coup et toujours cuisson très longue
    j'ai marqué sur mon agenda que je devais faire tes beignets de hanouka
    merci beaucoup Valérie
    très bonne presque fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Dany !
      Si tu fais cette Pavlova n’utilise pas de fruits surgelés surtout. Sinon ça sera la pataugeoire sur la meringue ! Il faut des fruits frais. En hiver on peut envisager une version exotique (ananas, mangue, passion) ou agrumes par exemple. Je t’embrasse.

      Supprimer
  17. Bonjour,

    mon dessert préféré merci. peut on garder ce dessert le lendemain ou faut il le manger le jour même. merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut impérativement la déguster le jour même, et si possible tout de suite après le dressage. La meringue ne supporte pas l’humidité. Comme je l’ai dit dans la recette si on dresse quelques heures avant il faut la chablonner.

      Supprimer
  18. Il y a longtemps.que j ai découvert ce dessert et il a toujours un franc succès aussi je vous donne une autre astuce qui étonne tout LE monde car d un goût peu connu...mettre du zeste de combava dans la meringue😉😉😉je vais essayer votre recette de meringue pour voir....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du conseil ça doit être très bon !

      Supprimer
    2. En effet très bonne idée j’aime bien cette agrume !!! Merci Marie-pierre

      Supprimer
  19. Ça tombe bien moi je n’en avais jamais fait et je voulais une recette de valeur sur !!! Et puis comme je pourrais enfin me servir de cette fameuse crème de tartre acheter par erreur à G.Detout de Lyon !!! Et aussi j’avait dans l’idée de faire des petites meringues en forme de fantômes en y ajoutant deux petites petits de chocolat pour les yeux, des cookies vampire que mes enfants ont déniché la recette de un magazine pour enfants et de faire une base dans mon moule demi-sphères que je recouvrerais de pâte à sucre pour faire des citrouilles mais la g pas de recette je sais pas si un Molly Cake pourrait cuire ce moule comme dû silicone si quelqu’un a déjà tenter l’expérience de cuire un gâteau dans le moule demi-sphère je suis preneuse !!!!
    En tout cas merci pour tout Valérie !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit de choisir une recette qui ne lève pas trop. Sans levure. Sans blancs en neige. Sans incorporation d’air. Un brownie c’est parfait pour ça. Bien attendre que ça refroidisse avant de démouler.

      Supprimer
    2. Ah ben super oui une très bonne idée le brownie !!! J’adopte totalement

      Supprimer
  20. La Pavlova est le dessert roi en Nouvelle Zélande, d'ailleurs ils disent que c'est l'un des leurs qui a inventé la recette. Ta recette ressemble beaucoup à celle que me faisait ma logeuse à Auckland. C'est la-bas que j'ai mangé les meilleures Pavlova

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je le dis dans la recette que la Nouvelle Zélande revendiquait la paternité de la pavlova 😉.

      Supprimer
  21. Je constate qu'après ton long repos tu as retrouvé toute cette gouaille qui est ta marque de fabrique !

    Est-ce que la meringue ne doit pas rester toute la nuit dans le four éteint ? C'est ce que j'ai toujours lu mais peut-être que c'est inutile finalement ?
    En tout cas, ta Pavlova est merveilleuse. Je l'ai faite plusieurs fois pour la famille mais pour un dîner plus formel, le découpage s'avère une galère !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je n’avais jamais entendu parler de ça. Je ne sais pas du tout si le fait de la laisser dans le four toute la nuit permet de garder la meringue croquante. Tu as essayé ? En revanche pour la protéger de la poussière c’est une super idée. J’avais juste mis la cloche dessus en la laissant sur la grille mais dans le four éteint ça peut être une bonne option. Merci.

      Supprimer
    2. Bonjour Valérie
      Très belle photo et ta pavlova a l'air délicieuse.
      Pour répondre à Françoise, la meringue pâtissière cuit deux heures au four (toute taille confondue) et se laisse sécher au four toute la nuit (four éteint !!). La meringue reste ainsi très croustillante.
      Pour des meringues individuelles ou mignardises, elles se conservent ensuite très longtemps dans une boîte en métal. Et pour ceux qui préfèrent la meringue un peu chewy, il suffit de la relaisser à l'air libre quelques heures.
      Chez moi ils sont dingues de Merveilleux mais j'avoue préférer la pavlova, sa crème et ses fruits frais...
      Merci pour cette belle gourmandise et bonne soirée
      Danielle

      Supprimer
    3. Bonjour Valérie,
      J'ai eu un petit problème en essayant d'écrire un message. J'espère que tu n'en auras pas deux de ma part.
      Je confirme, si tu laisses les meringues toute la nuit dans le four elles sont croquantes (c'est le principe des meringues pâtissières) et se conservent ensuite très longtemps dans une boîte en métal.
      Merci pour cette belle gourmandise et bonne soirée
      Danielle

      Supprimer
    4. Bonsoir Danielle 😉
      Il y a une chose que je ne comprends pas : j’aurais tendance à penser qu’il y a plus d’humidité dans un four fermé qu’à l’air libre. Par exemple quand je façonne le pain et que je le laisse pousser dans le four éteint il ne sèche pas du tout. Si je le laisse pousser à l’air libre on voit bien que la surface sèche. Pour cette recette j’ai laissé la meringue à l’air et elle n’etait pas du tout chewy le lendemain. Elle était bien craquante. Il faut que j’en refasse une et que je la laisse au four toute la nuit pour comparer. Ça me donnera un prétexte pour en faire une autre 😉

      Supprimer
    5. Merci Danielle pour ta réponse !

      Supprimer
  22. merci pour cette belle recette! comme d'hab c'est magnifique, et très bien expliqué! merci à toi!

    RépondreSupprimer
  23. Trop beau ,demain 1 er essai ,j'ai même trouvé les pipettes, merci Valérie comme toujours tout est bien expliqué ,la crème cela fait longtemps que je m'en sert elle tient trés bien.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Valérie,
    J'ai testé la recette et elle a été approuvée! J'ai fait une version ananas, mangue et fruits de la passion. C'est toujours chouette d'entendre un "waouh" quand on présente les gâteaux :)
    Et pour info, le plat était CMF, ragoût de boeuf de Jamie, là aussi une réussite et donc Pavlova en dessert et le fraîcheur Chocolat, mon premier entremet (fierté hihi) et juste une tuerie!!!
    Alors merci d'exister, de faire vivre ce blog et de nous partager si bien tes recettes avec toujours beaucoup d'humour!

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Valérie!
    Ca fait longtemps que je te suis et que je suis tes conseils/recettes et autres commentaires. Je tiens à te remercier pour toutes ces informations que tu partages, qui rendent la pâtisserie plus abordable et agréable.
    J'ai un conseil à te demander. C'est bientôt les 1 an de mon fils et j'aimerais faire un gâteau parve. J'ai déjà essayé (et réussi, grâce à toi) le fraisier en parve, j'ai eu beaucoup de succès. Aurais-tu une autre recette qu'on peut adapter en parve? J'ai juste un impératif: pas de poire.
    Merci beaucoup pour ton aide!

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir Valérie, encore une superbe recette! j'adore ce dessert++++ J'ai une question... peut-être bête... Pour avoir testé plusieurs recette de meringues et en obtenant parfois un résultat différents malgré la meme recette, je suis bien tenté de suivre la vôtre (et de ne pas mettre du sucre glace à la maryse) Je voulais juste savoir si avec votre recette il y a bien une "croute" et un intérieur fondant (mais non collant....)? car c'est ce que j'aime dans la pavlova mais mon dernier essai a donné un intérieur trop chew gum qui collait aux dents...
    je vous pose cette question car j'ai tendance a mettre plutôt 110°-120° et moins longtemps pour ne pas que la totalité de l'épaisseur soit cuite...
    Merci pour votre réponse!!
    et mille milliard de bravos pour vos réalisations... et aussi pour vos préambules que je prends toujours énormément de plaisir à lire!!

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Valérie
    Si un jour on m'avait dit que je réaliserais une Pavlova...J'aurai J regardé mon interlocuteur comme un grand malade mental.
    Donc jaij fait la Pavlova. Magnifique. Juste un truc. Mes mini meringues ont fondu dans la nuit et sont devenuudtoutes collantes. Je présume que c'est dû a l'humidité ? J'aurais mieux fait de les mettre dans une boite en fer. Pour le montage combien de temps max peut on le faire avant de manger le gâteau?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devait faire vraiment humide alors ! Chez moi le lendemain elle était encore plus sèche.
      Certaines lectrices ont conseillé ci-dessus de laisser la meringue toute la nuit dans le four éteint. S’il fait aussi humide chez vous (je ne sais pas où vous habitez) le four éteint est peut-être la solution. Le montage peut se faire 3h avant. Sinon il faut chablonner, comme je l’explique à la fin de la recette.

      Supprimer
  28. Bon, ok, je m'incline bien bas !
    Je fais depuis des années une Pavlova au chocolat avec la recette de Nigella Lawson. Son astuce pour la meringue fondante était de mettre une c.s de vinaigre et non de la maïzena. Elle faisait cuire à 150°C dans un four préchauffé à 180°C. Le reste des proportions étaient les mêmes.
    Ça me convenait jusqu'à présent mais vous faisant confiance aveuglément depuis de nombreuses recettes, j'ai fait celle-ci.
    Bon, bah, je garde !!!
    Elle se tient mieux à la cuisson (la mienne craquait et se creusait), le cœur est plus mousseux et moins creux.
    Le pochage des bouboules est très joli !
    Seule modification : j'ai gardé la version au chocolat en rajoutant 3 c.c de cacao, du chocolat haché grossièrement avant la crème et du chocolat râpé finement pour la déco.
    Bref, merci pour cette version !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Ravie que cette recette vous ait plu. Le vinaigre c’est à la place du citron, pas de la maïzena 😉 C’est l’un ou l’autre. Quand on regarde les vidéos de pavlova de Nigella on remarque en effet que sa meringue craque beaucoup. La maïzena c’est super pour la pavlova.

      Supprimer
  29. Bonjour, je vous suis depuis un moment et j'adore vos super bonnes et belles recettes
    Merci

    RépondreSupprimer
  30. Jyvatipa
    Réalisée il y a deux jours en version exotique avec un insert de fruit de la passion (j'aurais pu le découper en dés ...)de la mangue, du kiwi, de la grenade.
    j'ai ajouté à la crème avant de la monter en Chantilly le contenu solide d'une boite de lait de coco, un vrai régal ...
    Merci pour ce beau partage

    RépondreSupprimer
  31. J'adore tout ce que vous faites .Bravo.
    Une question : est ce que ça ressemble au merveilleux au goût ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est la même chose. Le merveilleux c’est de la meringue et de la crème fouettée. La différence ce sont les fruits.

      Supprimer
  32. bonjour, si je trouve la crème à fouetter + mascarpone combien faut il en mettre pour la crème ?

    RépondreSupprimer
  33. bonsoir, j'ai tenté votre recette cet aprèm..sauf que j'ai eu du mal à décoller la meringue du sulfu du coup elle a craqué sur les cotés… :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle colle c’eet qu’elle n’est pas assez cuite.

      Supprimer
    2. elle était craquante sur les cotés mais effectivement un peu molle sur le dessous au milieu. en tout cas merciii pour la recette, très facile, et tout le monde s'est régalé..je la ferai peut etre en portions individuelles la prochaine fois car ce n'est pas facile à découper

      Supprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.

Imprimer