C'est arrivé près de chez vous...

L'actrice Janet Leigh dans "Psychose" d'Hitchcock  

Tout avait si bien commencé.

La recette venait d'un Chef réputé. Elle paraissait simple. J'avais tous les ingrédients. Cette bûche "Opéra" s'annonçait fort prometteuse.

Il faisait beau, il faisait chaud, le Ciel était d'un bleu immaculé, les rayons du soleil caressaient le parquet (mais bien sûr, en plein décembre à Paris ! Ça caillait grave et on était dans un camaïeu de gris aussi angoissant que  la chanson "Dis ! Quand reviendras-tu ?" de Barbara quand t'as pas le moral, le dimanche soir à 19h. Le temps qui passe ne se rattrape guère, le temps perdu ne se rattrape plus. Je digresse).

J'avais tout étudié, calculé, vérifié. Ma feuille de route était précise - raturée de partout certes - mais précise.

Les enfants à l'école, le mari au travail, l'Iphone en mode avion, la maison qui brille, les cheveux attachés, le tablier repassé, la toque toute propre (arrête de croire tout ce que je dis)

Je prends possession de la cuisine, en tenue de combat (en jogging quoi).

Je me mets un p'tit fond sonore jazzy-bluesy-groovy-sexy-funky (oué oué) et je me lance : vas-y que je te prépare la plaque, le papier sulfu, la maryse, les oeufs, le sucre, le chocolat, le beurre, la balance, toussa toussa.

J'y crois. J'ai confiance. J'ai tout checké. 

"La la la la la la" je casse un oeuf en chantant... "La la la la la la" un autre oeuf en dansant (c'était à peu près ça l'ambiance)

Il est vrai qu'au départ, à la lecture de la recette j'eus un doute. Un gros même. Les quantités pour le biscuit me paraissaient pharaoniques. Je divise tout par deux ? Je ne divise pas ? Je divise ? Je ne divise pas ? (d'où les ratures si t'as suivi l'histoire...). Et puis je décide de faire confiance. La conne.

J'étais censée faire un biscuit roulé, et je me retrouve avec trois tonnes de pâte ! (je vous ai dit que je m'étais tapé l'aller-retour au Monop avant, sous la flotte avec mon brushing tout neuf, parce que j'avais plus de pâte d'amande pour le biscuit ?)

Je décide donc d'en faire deux, des biscuits roulés. Hop hop hop, je sors ma deuxième plaque, je la recouvre de papier sulfu et j'étale tout ça :


Le four préchauffe. J'y crois toujours.

Premier biscuit cuit (biscuit cuit...qu'est-ce qu'on se marre ici).

Second biscuicui. 


Tout va bien. Je chante encore.

A ce moment il est dit dans la recette de "retirer la petite peau du biscuit". Certainement pour faciliter l'imbibage pensais-je, tout en m'exécutant en bonne abrutie élève appliquée.

Mais je me fus obligée de m'arrêter en cours de route : non seulement c'était en train de me dégueulasser la cuisine cette histoire, en plus je kiffais moyen l'idée de rouler ainsi ses mains sur les biscuits, mais surtout je le sentais un peu fragile mon biscuit. Alors je l'ai laissé en plan, façon retour de plage après un coup de soleil : 


Maintenant faut imbiber les biscuits. Je fais le sirop au café, et bien sûr : y'en a pas assez ! Mais genre pas assez du tout du tout. Je refais un sirop.

Keep smiling.

Je dégaine le pinceau, je m'assois, et j'imbibe.
C'est long. C'est pénible. J'ai mal au bras. Ça coule partout sur la table. J'ai l'éponge qui me démange. J'ai faim. J'veux ma mère.

Il est bien précisé dans la recette "imbibez des deux côtés". Je m'exécute. 

Je commence à perdre un peu l'envie de chanter... Mes biscuits me paraissent bien mous. Mais je continue. J'imbibe tout :


J'embraie sur la ganache. Avec du Valrhona à 20 balles le kilo steuplé, tellement je suis encore sûre de mon coup à ce moment là :


Ganache faite. Filmée au contact. Rangée au frigo. Pause café :


Café fini, tasse lavée. 

Maintenant faut tartiner le biscuit. Je tartine et je sens le biscuit se biodégrader sous ma spatule...même la musique n'a plus l'effet euphorisant escompté :


J'eus alors la bonne idée de soulever la grille sur laquelle il reposait - en priant le Ciel de ne pas constater ce que je craignais de constater - et là ce fut l'horreur. Tristesse. Solitude. Panique. Désolation. Larmes. Le biscuit était en train de traverser lamentablement la grille. Des lambeaux de biscuits tout mous, trempés, des stalactites spongieux, qui tentaient de se barrer sans mot dire car même eux en avaient assez de cette mascarade.

Inutile de vous dire que l'étape crème au beurre fut zappée.

Je m'attendais à rouler ma bûche, la glacer, lui faire une p'tite mise en beauté pour vous la proposer toute contente en courant, et au final je me suis retrouvée avec ça. 
Oui ça. 
Ce truc là. 
Cette chose.
Cette infamie.
Cette horreur innommable. 
Cet avorton de bûche, baptisée pour l'occaz "La bûche Opé-rage".

Parce que je l'ai quand même roulée, histoire d'aller au bout de l'enfer... Puis je l'ai balancée sur une assiette, et je lui ai fait la photo qu'elle méritait : le soir, à l'intérieur, sous éclairage artificiel. Bien fait. Prends ça dans ta ganache, vilaine !

(manquerait plus que je foute le logo de mon blog sur cette photo...)

A peine posée dans l'assiette, on sonne à l'interphone : la progéniture est de retour.

J'ouvre la porte, je leur crie de se laver les mains - comme tous les soirs depuis qu'ils sont sortis de la clinique - et je leur montre mon Opérage.

Contre toute attente ils décident de goûter (Ah ! Si jeunesse savait !), et là j'entends "Maman c'est le gâteau le plus moche du Monde mais c'est hyper bon !!!! Pourquoi t'as pas fait la crème au beurre ??"

Ils sont à moi ces gosses ? 

Qu'ai-je donc fait de l'autre biscuit me direz-vous ? Ne l'ayant pas imbibé, je l'ai badigeonné avec de la pâte à tartiner et je l'ai roulé. 

Mais bien sûr, même non imbibé ce biscuit ne se roule pas sans se casser, sinon ce n'est pas drôle, il faut que la recette soit pourrie jusqu'au bout. 
Une photo souvenir s'imposait, dans les mêmes conditions que son frère jumeau (éclairage artificiel toussa toussa). Voilà donc le plus grand bô gosse de tous les roulés que t'as jamais vu de ta vie entière :


Ça va toi sinon ? T'as passé une bonne journée ?

127 commentaires:

  1. Oui, je viens d'éclater de rire à la photo finale. Et je compatis : ça nous arrive tous un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vite il faut envoyer photo et recette à Philippe Etchevest !!! lol !

      Supprimer
  2. oh la vache je suis prem's pour mon premier com. Celle là je ne l'essayerai peut être pas mais j'en ai encore plein à tester de toute façon. Merci ça m'a fait bien rire.

    RépondreSupprimer
  3. Trop drôle j'adore...J'aurais pu écrire le passage sur le lavage de mains!!! Courage Valérie c'était l'opé-raté!

    RépondreSupprimer
  4. Mdrrrrrr vous avez fait ma soirée après une journée de travail bien difficile. Ceci dit je partage fortement votre déception , au moins c'était bon !!!! Bonne soirée à vous ��

    RépondreSupprimer
  5. Beau moment de solitude...on se sent moins seules, nous, les Autres😉

    RépondreSupprimer
  6. le logo! le logo! je ne sais pas pourquoi, des fois on sait que ça n'ira pas, qu'il faudrait arrêter, mais on persévère... bêtement... merci pour ce récit très drôle!

    RépondreSupprimer
  7. Mais Valérie, même quand vous ratez un gâteau (d’abord c’est pas vous...c’est cette recette bidon....) vous réussissez à me faire rêver et à me donner envie d’ecrire mes galères culinaires...!!!Myriam (celle qui a un livre dédicacé par Ottolenghi...)

    RépondreSupprimer
  8. Beau moment déc solitude...on se sent moins seules du coup, nous les Autres😉

    RépondreSupprimer
  9. Il y a des jours comme cela ou tout semblait bien commencer... avant de finir en bug culinaire...
    Merci pour le partage et la barre de rire ...
    Merci beaucoup ����

    RépondreSupprimer
  10. Moi j'admire ta franchise en publiant ces photos ! Mais avec toutes les belles choses que tu nous partages, pour ma part j'ai bien ri !!!
    Et oui rien de tel que la franchise des enfants !

    RépondreSupprimer
  11. Oh merci Valérie pour ce moment de franche rigolade !!! C’est génial d’en avoir fait un article, bravo, moi après un gros ratage j’ai juste envie de...pleurer ! Bon erreur de quantité, la recette viendrait-elle d’un célèbre magazine de pâtisserie coutumier du fait ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m’en doutais, j’ai retrouvé la recette ;-)

      Supprimer
    2. Sans avoir acheté le magasine, je pense savoir de qui on parle. J'ai arrêté de l'acheter depuis un bon moment, ma première recette une bûche au chocolat, j'aurais pu inviter tout ma rue rien que pour manger la ganache

      Supprimer
  12. Oh la la ma Valérie qu'est ce qu'on ferait sans toi? Malgré le froid, la fatigue, toussa toussa.... je me marre toute seule sur mon canapé. 2 minutes de pur bonheur. C'est pour ça qu'on t'aime! Ne change pas!

    RépondreSupprimer
  13. La première fois que j'ai pleuré à cause d'une pâtisserie c'était ... Hier ! Je finalise mon premier entremet, un grand moment ! Le glaçage se réchauffe dans le bain marie, il est parfait, pas une bulle, je suis fière comme une punaise !
    Sauf que voilà, le récipient dans lequel est le glaçage n'est pas fait pour être chauffé, le glaçage à un gros gout de plastique et les entremets sont toxique... je me rend compte du problème une fois tout les entremets son recouvert ! J'ai du précipitamment les passer sous l'eau ... passer un gâteau sous l'eau ! Autant vous dire qu'ils sont devenus tragiquement moche ..
    Du coup je comprend parfaitement ! : p Il y a des jours comme ça, ou on devrait rester couché !
    Merci pour ce récit qui m'a fait bien rire ! Il me rappelle que même madame c'est ma fournée peut avoir la poisse en pâtisserie : p

    RépondreSupprimer
  14. Quelle rigolade ! Et sinon, on peut avoir la recette, pour qu'on sache exaaaaactement ce qu'il ne faut pas faire ?! ;)

    RépondreSupprimer
  15. Qu est ce que j ai ri !! Sacrée toi !! Comme quoi ca arrive meme aux plus douées

    RépondreSupprimer
  16. Nan, mais vla la cata ! tu l'as mis dans ta recette buche praliné noisette de michalak : épluchez la fine pellicule. J'ai trouvé çà chelou :( bon çà me rassure, on est pas tous des patissiers de la muerta ;) En tout cas, tu m'as bien fais rire.

    RépondreSupprimer
  17. euh les gâteaux ratés pas grave même ratés ils sont bons, mais la photo de pschycose qui m'a empêché de dormir quand j'étais enfant quelle horreur je n'ai jamais pu oublié cette scène.

    RépondreSupprimer
  18. Quelle histoire ! On se reconnaît tous la dedans. Vous avez bien rebondi en publiant les coulisses. J aime beaucoup votre écriture, votre style.

    RépondreSupprimer
  19. Hahaha ! Opératage !
    Mais article réussi, ça faisait longtemps que je n’avais pas ri comme ça...il paraît que c’est meilleur pour la aanté que les gâteaux, moi je dis que ce blog devrait être remboursé par la sécu !!!
    Je me sens moins seule face à mes propres catastrophes !!! La dernière : tu te souviens de la photo de pâté en croûte - essai pour le jour de l’an que je t’ai envoyée ? Eh bien 10 minutes plus tard ma magnifique création s’ecrasait par terre suite à une série d’événements que je n’essaierai même pas de raconter…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cassandre pardon j'ai oublié de répondre à ton mail !!! C'était un pur chef d'oeuvre ton pâté en croûte ! Sublime ! Je suis dégoutée pour toi qu'il soit tombé par terre...ma pauvre !

      Supprimer
    2. Merci Valérie pour cette rigolade!
      En fin de grossesse, c'est vraiment la bienvenue ce fou rire que tu nous offres!

      Supprimer
  20. Après toute cette actualité énervante et désolante que nous venons de vivre, je viens de passer le plus bon moment de lecture de cette semaine et quelle rigolade. Effectivement, c'est très moche, mais finalement heureusement, on aurait pas eu droit à ce texte de ratage d'anthologie

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir Valérie,

    D'un côté cela m'attriste pour toi car je compatis à cette douloureuse expérience, je sais ce que c'est que de commencer en mode "cool" dans la cuisine à chanter, danser avec la spatule en main et se retrouver en mode dépression une heure plus tard !

    Mais j'avoue que d'un autre côté j'ai ri au point d'en avoir les larmes aux yeux, ta façon de décrire ça et les photos: c'est épique !

    Je crois qu'on s'est déjà tous retrouvés dans cette situation, puis rien de plus frustrant que d'utiliser des ingrédients de grande qualité quand ça ne fonctionne pas !!

    Je suis curieuse quand même de l'origine de la recette et du biscuit !

    RépondreSupprimer
  22. 🤣🤣🤣tu aurais du rester sur le biscuit japonais mais j'aime bien l'histoire 🙏🏼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’aurais tellement voulu faire le biscuit japonais ! Mais il fallait un biscuit à l’amande 😭😭😭

      Supprimer
  23. Ah bon... je ne suis pas la seule à qui arrivent ces mésaventures ??? Merci pour ce moment ... délirant !!!

    RépondreSupprimer
  24. Merci pour ce moment de rigolade...c'est bien ce que je disais, tu es la copine dont on rêve toutes.

    RépondreSupprimer
  25. Un grand merci à toi Valérie pour ce moment de franche rigolade juste après le vol plané de 3 violettes du Cap aidé par un petit chaton femelle de 5 mois qui n'arrête pas et va me rendre ������ dingue. Mais si ta bûche était moche mais bonne en goût tout n'a pas été perdu ����

    RépondreSupprimer
  26. �� alors comme ça je ne suis pas la seule à avoir foiré un Roulé
    Le mien était tellement boutonneux que les copines l avaient surnommé le Troulé voire Troplaid ...
    De rage j ai effacé la photo
    Moi qui croyais que tu réussissais tout d un coup de Maryse magique.., un mythe s écroule!
    Cordialement La Baronne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahah ! C’est le plus beau ratage de ma carrière 😂

      Supprimer
  27. c'est vrai que l'on passe toutes et tous un jour par ce genre de catastrophe ! merci de ce récit et surtout de ta dernière photo ! il est tard, je suis seule et prise d'un fou-rire ! tu as égayé une journée plutôt terne et je t'en suis reconnaissante ! ne change rien ! amitiés...

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Valérie,
    Comme je comprends votre grande solitude devant ce désastre !... Bravo pour votre humour ! Mais nous vous connaissons trop pour savoir que vous n'allez pas abandonner si vite. Surtout si c'est "super bon" ! Si vous le refaites, essayez de poser, à la sortie du four, sur le biscuit un torchon fin mouillé et retournez-le sur ce linge sur votre plan de travail, imbibez-le si vous voulez, tartinez-le en laissant une bande de 3 cm (côté le plus long de votre biscuit) et roulez-le en vous aidant du linge pour le serrer un max. Commencez à rouler en partant du côté opposé à votre bande non tartinée . Vous retirez délicatement le linge en même temps que vous le roulez. C'est ma méthode pour les roulés. Peut-être que cela pourrait vous aider...Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'allais écrire cela , chose apprise à l'école !
      Mais j'ai adoré lire l'article !!

      Supprimer
  29. Merci pour cet article plein d'humour qui décrit à la perfection "les grands moments de solitude" que nous vivons parfois au fond de notre cuisine.

    RépondreSupprimer
  30. Oh que ça fait du bien de te lire ! Rire dès le matin c'est top et surtout voir que toi aussi tu as ce genre d'embrouille... Désolée mais c'est magique ! Je trouve que partager tes ennuis de cuisine c'est brillant de ta part et cela donne envie plus envie de te suivre.. Un grand merci pour ça. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  31. MDR...Quelle prose ! On dirait moi H-2 à l'anniversaire de mon fils...l'horreur.

    RépondreSupprimer
  32. Avec un peu de glaçage par dessus, je suis sur qu'on y voyait que du feu et que ça passait......

    RépondreSupprimer
  33. Excellent!bravo pour votre humour,et rassurée que cela n'arrive pas qu'à moi, ça serait sympa de nous dire quelle recette, il y a souvent des erreurs dans les livres de grands chefs, hélas et dans certains magazines spécialisés

    RépondreSupprimer
  34. Je compatis à cette détresse et je vois que je ne suis pas seule. J'admire votre franchise car ce n'est pas facile d'avouer ces échecs mais grâce à eux , on progresse soit disant.... alors ce n'est pas un roulé qui va avoir le dernier mot.Les grands chefs aussi ont des bévues mais ne s'en vantent pas. Je comprends vos enfants car avec une ganache au valrhona ça pouvait être que délicieux. En tout cas j'ai beaucoup ri en vous lisant. Garder votre humour Jacqueline

    RépondreSupprimer
  35. Dans ton malheur sache que de te lire fut un très bon moment qui me rappelais également tant de rattage également (sucré et salé)...
    En tout cas ma journée commence en riant et ça, ca n'a pas de valeur...!!!

    RépondreSupprimer
  36. J ai adoré votre histoire de ratage on s y reconnait bien. Se serait bien de nous donner l origine de cette recette...pas 2 fois quand même.

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour Valérie, quelle bonne narratrice vous faîtes, je me marre à vous lire.

    RépondreSupprimer
  38. Vous m'avez tué!!!! J'adore je l'ai lu à toute ma famille votre recette!! Ca fait du bien de voir qu'on n'est pas les seuls à qui ca arrive!! Solidarité!

    RépondreSupprimer
  39. Ce qui est génial dans cette article c'est que nous les lecteurs qui avons en vous une confiance aveugle, on est certain qu'à la fin il va y avoir une photo géniallissime, de buche paradisiaque, parce que bon, malgré les galères, c'est vous quoi!! Et puis on tombe sur la photo que voici... Et là, on peut plus faire semblant... on se marrrreee

    RépondreSupprimer
  40. Trop drôle! Mais je compatis...pour avoir déjà vécu des moments de drames similaires en cuisine. Y a des jours quand ça veut pas le faire...ça le fait pas! Et là tu regrettes juste de ne pas t'être jetée sur ton canapé devant une bonne série..Courage et merci encore pour ton humour

    RépondreSupprimer
  41. Jadoooooorrreeeeeeeeeeer ton humour vraiment. Continue de nous régaler et un très très............grand merci au passage.
    👍👍👍👍👍👍👍👍

    RépondreSupprimer
  42. Bjr Valérie, même mésaventure en tentant de réaliser ta recette de gauffres, celle de Michalak évidemment.....première fois que je rate une recette de ton blog! Cela fait des années que je réalise certaines de tes recettes toujours Avec succès et pour les gauffres j’attendais de pouvoir me payer un vrai appareil. Alors je n’ai pas opté pour la Frifri mais quand même là LAGRANGE. Bref, le résultat fut des gauffres complètement collés à la plaque et une galère pour réussir à décoller et ensuite nettoyer. Mr et les enfants ont goûtés ce qui a pu être sauvé et c’était bon donc figure toi que cela a causé une embrouille car je n’ai ps voulu recommencer....Je vais réessayer mais pour l’instant j’étais trop déçu de mon échec! Quoiqu’il en soit, je te suis depuis des années, c’est la première fois que je prend le temps de commenter donc Jen profite pour te féliciter car tes recettes sont toujours bien expliqués! Bravo

    RépondreSupprimer
  43. Ah la la, j’ai bien ri !!!
    Merci pour ce billet.
    Finalement les enfants ont aimé et en terme de critique c’est une valeur sûre. 😉
    En tout cas merci de partager cette expérience et pour ma part ça me rassure que vous ratez aussi des recettes. Lol

    RépondreSupprimer
  44. j'adore les prochains seront plus jolis

    RépondreSupprimer
  45. bon comment te dire je me suis autant amusée qu'à la lecture des vidéos que m'envoie à longueur de journée mon petit frère. comme Déborah je me disais la finalité va être époustouflante, elle nous fait rire tout le long pour nous sortir sa dernière merveille. ben autant te dire que c'était une merveille puisque tu nous as tous et toutes fait marrer en ces temps quelque peu agités.
    donc comme d'hab merci beaucoup Valérie
    shabbat chalom

    RépondreSupprimer
  46. Désolée pour toi et ce ratage ... J'ai fait un entremets aux pommes vertes pour l'anniversaire de mon père, et il n'a pas était pleinement satisfait ! Car il a en horreur le citron, et dans cette recette il y a une erreur sur la quantité de jus de citron ... Alors pardon, si je ne me bidonne pas, car cet entremets était réussi pour tous sauf pour l’intéressé ... Allez courage !!! A prochain dessert je cache les citrons, et toi tu écouteras ton ressenti, car il est toujours bon !

    RépondreSupprimer
  47. Alors, je propose une pétition : que Valérie et son blog soient remboursés par la sécu. J'ai tellement ri que j'en ai des courbatures au ventre...
    MetcM Valérie !

    RépondreSupprimer
  48. Quelle désolation Valérie! Mais hélas ce sont des expériences que seules les bonnes pâtissières peuvent connaître! Je me demande d'ailleurs si parfois les recettes ne sont pas truquées pour que l'on vive ces moments de désespoir. J'aurai une idée pour cette recette; si l'amande est indispensable, pourquoi ne pas introduire dans la préparation du biscuit japonais de l'extrait d'amande?

    Je pense malgré tout que cette buche Opéra doit valoir le coup à la dégustation!

    RépondreSupprimer
  49. Dommage pour ce ratage, mais qu'est-ce qu'on se sent moins seule.... Merci d'avoir publié !!!!

    RépondreSupprimer
  50. Je me suis aussi lancée hier après-midi dans la grande (més)aventure d une bûche opéra!!
    Même galère avec les quantités. J ai hésité longtemps: divise, divise pas, divise, divise pas... il était indiqué ds la recette pour 8 personnes mais alors 8 affamées qui n ont rien mangé depuis hier soir! La cata. Biscuit s est fissuré, cassé, les crèmes ont coulé, ... visuellement super moche. Et je n ai évidemment pas fait le glaçage.
    En te lisant, j ai ri Valérie. Et je me suis sentie moins seule �� Souad

    RépondreSupprimer
  51. Merci Valérie! Pour votre humour et parce que ca rassure de voir que même les meilleurs ont des ratés! Quelle serait votre conclusion: les meilleurs chefs ont un savoir faire qu'on ne peut pas égaler? ou ils font exprès de publier leur recette avec des erreurs pour qu'on ne puisse pas les copier?

    RépondreSupprimer
  52. Aha ah ah morte de rire ça fait du bien de te lire, bon je sais c'est pas gentil de se moquer, mais je me moque pas, je ris à ton écriture, ta façon de raconter !!
    Apparemment ton KLOUG était bon quand même… et tu sais quoi ça me rassure un peu quelque part de voir que TOI aussi tu rates des trucs, je me sens moins nulle ;-)
    Bisous, belle journée et bon WE

    RépondreSupprimer
  53. merci du partage. C'est bien de voir que toi aussi tu rates !et tu écris tellement bien !

    RépondreSupprimer
  54. Oh lala, ce n'est pas charitable, mais qu'est ce que j'ai ri !!! Tu devrais rater souvent tes préparations et en faire un bouquin, c'est trop drôle, mieux qu'un roman puisque c'est du vécu. Tu as beaucoup d'humour, merci pour ce délicieux moment. J'espère quand même qu'après tout ça vous vous êtes régalés, après tout, les ingrédients étaient là et ça ne peut pas être mauvais. Bises et merci pour ce récit. Je suis d'accord pour la pétition proposée par Sabine et je signe !!!

    RépondreSupprimer
  55. Chez toi même une cata a le bon goût de nous faire rire !!!
    Et dis moi, entre nous, tu l'as fait exprès, hein dis, tu l'as fais exprès ? Exprès pour nous faire rire après ce début de semaine si triste à Strasbourg et cette fin d'année plutôt morose pour beaucoup...
    Tu ferais n'importe quoi pour nous amuser quand tu ne nous ravis pas avec tes belles photos et tes chouettes recettes ! Merci, merci Valérie !
    Bon la récré est finie, on reprend ses maryses et ses plats à gâteaux et le cours de sa vie...
    Joyeuses fêtes à toi et à tutti. Bises
    Bertille

    RépondreSupprimer
  56. Trop marrant et les enfants s'y sont mis, waouh je peu comprendre la désolation au moins les catastrophes ne sont pas que pour moi...... Merci Valérie continue ton blog il est génial, que ferait ont sans il y a tellement de bonnes choses à faire.

    RépondreSupprimer
  57. Excellent! Je ris toute seule en vous lisant!!!

    RépondreSupprimer
  58. Merci pour ce moment et cet humour plein de fantaisie ..... on se sent moins seule quand on se rend compte que ça arrive aussi aux meilleures !!!!!

    RépondreSupprimer
  59. J ai rit mais j ai rit! Et en même temps c est tellement rassurant de savoir que même les plus aguerries doute et foire!

    RépondreSupprimer
  60. Trop trop drôle :).
    En dehors de ce ratage, vous avez un magnifique blog, bravo.
    Et pour ajouter une couche : bravo pour votre persévérance, vous avez fini la recette, jusqu'au bout :)

    RépondreSupprimer
  61. Au moins si tu arrêtes la pâtisserie, tu pourras toujours écrire des livres, on sera toutes là pour les acheter !.... Merci pour ce moment Valérie ! Un pur bonheur et que de souvenirs !...Bon Noël à toi et ta famille.

    RépondreSupprimer
  62. Bonjour, le final m'a aussi fait exploser de rire ! Ça aura eu le mérite de nous égayer la journée ! Et ça nous rassure un peu aussi, même les pros se ramassent parfois !

    RépondreSupprimer
  63. Merci beaucoup pour ce bon moment de franche rigolade . Même les meilleures ont leur moment de galère . N'empêche si c'est bon on va essayer quand même . Bonnes fêtes.

    RépondreSupprimer
  64. J'ai eu le même problème avec des dômes au chocolat, çà ressemble a rien mais c'est pas dégueux :) le chocolat du dôme est resté collé au moule en silicone de chez Tupp' 1er essai donc sûrement mauvaise manip' ou chocolat au lait pas compatible en moulage...

    RépondreSupprimer
  65. Chère Valérie, MERCIII!!!!! de nous faire partager ce ratage et de nous faire autant rire !!!! ça me console de toutes les fois où mes recettes sont devenues des catas....si ça vous arrives même à vous ;-)
    Bisous et bon week end

    RépondreSupprimer
  66. Ah valerie...depuis le temps que je te suis je me permets enfin de t écrire...parce que quand c est beau de me faire exploser de rire pendant 5mn des 7h du matin...certe je vais pas etre originale mais j adore qd tu rates tes gateaux...merci pour ce ratage

    RépondreSupprimer
  67. Oh non... hi, hi, hi, je me sens moins seule ;-)
    mais là, je balise un peu car je suis chargée cette année de faire pâtisseries pour Noël, j'ai opté pour entremet 3 choco et bûche avec gâteau roulé japonais, j'espère ne pas arriver au même résultat... je n'aurais qu'une chose à te dire DON'T GIVE UP :-), gros bisous Valérie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me donne beaucoup de mal pour que mes recettes n’aboutissent pas au même résultat que ça 😉

      Supprimer
  68. bjr et merci valérie pour ce beau cadeau ! oui car on rit de bon coeur (pas contre vous n'est ce pas ! mais contre ces recettes de chef non relues par ces mêmes chefs et qui donnent des ratages à pleurer!) mais voilà grâce à votre humour et même avec une recette qui fait foirer l"opéra-tage" on ne se lasse pas de votre blog et de vous suivre - bien cordialement et pâtissement vôtre

    RépondreSupprimer
  69. Bonjour Valérie,
    Désolée pour toi mais ouf cela me rassure, si cela arrive aux plus grandes..... Tiens une idée si chacune des pâtinautes concernées, postaient leur meilleur ratage, histoire de continuer à sourire encore un peu dans cette période qui devrait être plus joyeuse.

    RépondreSupprimer
  70. Oh la la
    J’adore ton style, ton humour...
    Il m’est arrivé la même chose en faisant un biscuit roulé samedi dernier.
    Je l’ai pas senti la recette du biscuit... mais jusqu’au bout j’ai fait la recette.
    Et après tu chiales tellement c’est moche 🙄😂
    En tout cas, merci de partager aussi les ratages, on se sent moins seule 😂

    RépondreSupprimer
  71. Qu’est ce que j’ai ri déjà en comprenant que la photo du film « Psychose » d’Hitchcock n’etait pas une pub! mais illustrait plutôt ton état lorsque tu t’es rendu compte du ratage de ta bûche ! Mdddrrrrr mais je vais arrêter de rire car j’ai peur de sortir un entremets raté pour noël, ne parlons pas de malheur..;)
    Le point positif, c’est que ton roulé était bon, tes enfants se sont régalés, tu n’as pas eu à le mettre à la poubelle, chose qui m’aurait enragée personnellement ..;) en plus c’est péché...

    RépondreSupprimer
  72. J ai bien ri ..qu' est ce que ca fait du bien votre récit ..sortir du juste parfait..du trop beau ..on en redemande car ca fait du bien pour nous lecteurs et du bien aux enfants qui.le.trouvent bon ...mille mercud

    RépondreSupprimer
  73. Merci pour ce bon moment de franche rigolade même si du coup pour nous simple "apprenties" pâtissières ça remonte le moral de savoir que même Valerie rate des trucs et pas un petit ratage. mais je suis sure qu'un jour on aura la recette de l'Opera-tage revue et corrigée par c'est ma fournée et qu'on pourra se lancer pour le réaliser ...merci encore pour toutes les recettes et le mal que tu te donnes pour nous les faire partager

    RépondreSupprimer
  74. OH MERCI MILLE FOIS POUR CETTE RECETTE...je ne t'ai écris qu'une fois mais là je croyais que c'était MOI en train de faire une de tes recettes QUE j'ADOOORRE et toute fière d'avoir TOUT GERé le chocolat à 200 balles ma tenue de combat ma pause TV bref je te dis pas comme moi aussi je me la pète!!!... en attendant que tu le veuilles ou non pour moi et pour bcp d'entre NOUS nous te félicitons d'être allée jusqu'au BOUT!!! et d'avoir en plus eu l idée de faire 2 roulés au chocolat MIAAAAAAmmm ça m'a donné envie même moche ils sont APPETISSANTS WAOU j'ai l'eau à la bouche!! MIAMM CONTINUE STP à NOUS FAIRE RÊVER Bisous Shabbat Shalom

    RépondreSupprimer
  75. Quelle histoire a quelques jours de Noel!!!! lol j’appréhende déjà ma bûche roule... Bonne journee.

    RépondreSupprimer
  76. bien sûr ! ce post est une parenthèse très divertissante :-). moi, qui suis très moyenne en pâtisserie, je ne vois que par tes recettes qui sont pour moi les meilleures, les mieux expliquées -avec humour- bien illustrées ! Je parviens enfin à faire de supers gâteaux et plats, Yes !
    Hip HIp HIp Valérie !! ;-)

    RépondreSupprimer
  77. Qu'est ce que j'ai rigolé! En tout cas un grand merci pour cet article qui nous montre que parfois ça se passe comme ça! Vive la vraie vie 😉

    RépondreSupprimer
  78. C'est simplement rassurant et rigolo!
    Super d'avoir partagé ce grand moment de solitude!

    RépondreSupprimer
  79. wouah ! Quelle crise de rire en te lisant !!!! Bravo pour ton écriture. Quant à la bûche, hum… sans commentaire !!!!

    RépondreSupprimer
  80. Sur le coup, en voyant la photo de Psychose illustrant cet article, j'ai presque cru que tu t'étais mise au cake design.... (tu sais, les gâteaux très kitsch avec une photo comestible). Ouf !

    RépondreSupprimer
  81. Valérie, comment dire..... J'en ai fait pipi dans ma culotte tellement j'ai rigolé. Je sais, je sais, c'est pas gentil mais il faut avouer que c'est irrésistible de drôlerie, tellement bien raconté en plus, on s'y croit. J'ai bien pris soin de ne dévoiler les images qu'après avoir tout bien lu avant. Bon, au risque qu'on me croie complètement folle, j'aimerais bien avoir la recette................ pour surtout ne pas la faire ! Allez, ça me rassure de voir que même quand on est une pâtissière émérite, quand ça veut pas, ça veut pas ! A la prochaine recette toute belle et toute bonne !

    RépondreSupprimer
  82. merci pour ton humour!!! et désolée pour la bûche,mais je n'en doute pas, tu vas la refaire! rien ne te résistes.

    RépondreSupprimer
  83. Je ne peux m'empêcher de mettre un commentaire: je suis écroulée de rire! Pauvre Valérie! Comme je vous comprends. En même temps, comme je dis à mes élèves: "quand tu te plantes, tu pousses" On pourrait aussi l'appeler Opéra-tage :-) Ceci dit, je ne peux que vous admirer et vous dire que tout ce que j'ai essayé comme recettes de vote blog, je n'ai rien raté et tout était délicieux!!!Merci de nous partager vos réussites et vos moins-réussites!

    RépondreSupprimer
  84. Tu m'as fait rire ,à l'origine c'était quoi comme gateau que tu voulais faire.
    Je suis toute tes recettes et c'est vrai que tu es une magnifique patissiere

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Valérie !
      Et le biscuit roulé japonais ? Pourquoi Valérie se démultiplie à nous donner ses recettes !!!??
      Le côté positif, c'est que ce billet me redonne confiance !
      Brita.

      Supprimer
    2. Je n’aurais eu aucune galère avec le biscuit japonais. Seulement pour l’Opera il faut un biscuit à base d’amande.

      Supprimer
  85. Punaise qu'est-ce que ca fait du bien de savoir que même Valerie, alias "déesse de la pâtisserie dans sa cuisine aussi savoureuse que celle des chefs (des bô- gosses) la télé" ,elle peut se vautrer, de gammeler, se péter la honte....juste comme nous ...mais moins souvent
    Merci Valérie

    RépondreSupprimer
  86. Si il te fallait un biscuit à rouler avec de l'amande, pourquoi, mais pourquoi, tu n'as pas fait un biscuit joconde ???
    Perso, depuis que j'ai fait une bûche avec le biscuit joconde en base, je n'ai pas envie de changer, il est génial pour les bûches, même toi tu l'as dit dans ta recette de bûche au chocolat.

    Je sais.
    C'est fait exprès pour que l'on puisse rigoler avec toi de ce gros raté... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le biscuit joconde est nickel pour les bûches mais j’adore les’bisucits à base de pâte d’amande. Ils permettent d’avoir le goût de l’amande sans les petits grains. Alors je voulais tester sans rien changer.

      Supprimer
  87. Ahahahahah tu m'as tuée de rire Valérie ... Ô combien je me suis reconnue et quelle épopée !. Comme j'ai un grand faible pour les vannes pourries, j'avoue que j'ai éclaté de rire à biscuit cuit, c'est vraiment du haut vol en matière de vanne pourrie. Je me suis revue, faisant confiance aveuglément à une recette de grand chef, et bim le crash industriel, genre je ne suis qu'un vermisseau il ne peut pas se tromper du haut de son piédestal. OR les coquilles sont la bête noire des pâtissiers amateurs manquant un peu de confiance en eux, même si au fond, leur intuition leur lance les warnings !. Je l'avais déjà raconté sur ce blog, mais une fois sur sa page FB, j'avais voulu signaler une coquille à un célèbre pâtissier dont je voudrais préserver l'anonymat par charité, mais dont le nom commence par Fel et finit par Der, dans son livre commençant par Gâ et finissant par Taux, en moins de 2, je me suis fait virée comme une chaussette de la page, réaction débile .. Moralité, on reconnait les grandes personnes à leur humilité et sens de l'auto dérision !.

    RépondreSupprimer
  88. Bonjour Valérie,
    Quelle plume!
    Bon je ne suis pas d'accord sur le fait que tu te sois plantée en quoi que ce soit. Je pense surtout que faire croire que l'on peut rouler un opéra est au mieux .....malhonnête (avec les vrais éléments de l'opéra)
    C'est le biscuit le plus fin et le plus trempé de l'histoire de la pâtisserie (bon, vouloir l'imbiber en le laissant sur une grille, était un peu osé, aha).

    En revanche, on peut faire une bûche opéra - en oubliant le roulé - en la montant à l'envers dans un moule à bûche (et Rhodoïd) et en imbibant les biscuits lors du montage (comme un opéra classique), puis congélateur et glaçage. Le résultat sera magnifique et les couches fines comme un opéra (c'est la que réside la plus grande difficulté d'ailleurs).

    Encore merci pour ce moment de grand fou rire et bonne fête de fin d'année à toi et ta famille
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Danielle !
      C’est n’importe quoi de l’avoir mis sur une grille en effet. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris. Un moment d’egarement. Autre erreur : avoir imbibé le biscuit des deux côtés comme indiqué. Je pense que c’est uniquement pour l’Opera traditionnel qj’il faut faire ça. Depuis hier soir je m’interroge : le monter dans un moule à bûche exactement comme tu viens de l’indiquer, ou recommencer avec un biscuit joconde en imbibant une seule face, ou laisser tomber ! 😉

      Supprimer
  89. Non,non,on ne laisse pas tomber. J'ai souvent été dans cette galère
    mais je n'ai jamais arrêté de patisser☺☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais il faut que vous sachiez que j’ai vécu des dizaines et des dizaines de moments comme ça en 7 ans ! Je recommence parfois 5 fois pour être certaine de la recette que je vous propose. Ce n’est pas ça qui va me démoraliser. J’ai connu bien pire 😉😉

      Supprimer
  90. Dis Valérie, afin d'essayer d'avoir le moins possible de mésaventures comme la tienne, tu l'as piochée où cette recette pleine de coquillettes (histoire d'éviter d'avoir confiance en cette revue/livre/magazine) ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne citerai aucun nom, je ne veux pas d'histoires.
      Je viens d'ailleurs de m'apercevoir que cette recette, que j'avais vue à la télé dans une émission, est reprise partout (magazines de pâtisserie, sites spécialisés). Ils ont tous la même en fait c'est dingue ! Ils ont simplement oublié de préciser que les quantités de biscuits sont pour deux bûches, et la quantité de sirop est trop faible. De plus c'est une erreur de dire d'imbiber des deux côtés. Et moi je n'aurais jamais dû mettre le biscuit sur une grille ! Je ne sais pas ce qu'il m'a pris de faire une erreur aussi stupide.

      Supprimer
  91. Salut Valérie, un conseil regarde la vidéo de Pierre Hermé Bûche mogador qui est une tuerie mais qui donne la bonne technique de pro pour éviter de casser ton biscuits. Allez bonne fête et vivement la prochaine recette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvenir souvenir ... Mêmes avanies il y a plus de 15 ans avec deux recettes de P Hermé publiées dans un numéro spécial Pâques, dont les proportions me semblaient étranges. A juste titre. Oscar du bide et méfiance indéfectible envers ce que publie ce monsieur.

      Supprimer
  92. Si ce n'était pas un grand moment de pâtisserie, c'est au moins un bon moment de rigolade, et çà fait du bien un dimanche matin en camaieu de gris comme tu dis
    bisous et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  93. pdr ! pété de rire et pas "p....n de roulé" :) Finalement, je me dis que parfois, je préfère lire tes recettes que de me les taper :)
    Bien à toi/vous

    RépondreSupprimer
  94. Oh là là, cela me rappelle de bons (lol) souvenirs ! Merci pour ce moment de fou rire et pour votre humour. Bon Dimanche.

    RépondreSupprimer
  95. Trop forte !!! J'adore !! Comment transformer une recette ratée en un super billet... Le talent, tout simplement !! Merci !!!

    RépondreSupprimer
  96. On se sent moins seule tout à coup ! Lors de mon prochain ratage/plantage/foirage culinaire, je penserai à toi ! Mais surtout merci pour ces belles recettes !

    RépondreSupprimer
  97. Au moins tu n'as pas peur de montrer des ovnis et de le prendre du bon côté.

    RépondreSupprimer
  98. Merci pour ce grand moment de rire ! Je peux en raconter quelques-unes, des histoires de recettes qui ne tiennent pas leurs promesses, comme ce cheese-cake qui s'est répandu sur la table de ma cuisine (le fond dans le cercle n'était pas étanche), puis, terminé tant bien que mal, s'est effondré après démoulage, sous les yeux de mes invités (un problème de proportion de gélatine), ou pas plus tard qu'hier, ma collègue qui a essayé une nouvelle recette de marbré et s'est retrouvée avec… un flan plat ? une tarte au chocolat ? Un truc tout plat et compact (la taille du moule n'était pas précisée dans la recette, mais surtout, faire bouillir le mélange farine-sucre dans le lait, pour un marbré, c'est étrange…)
    Allez, tu as gagné une recette de délicieux tiramisu, visiblement ! C'est juste une question de titre.

    RépondreSupprimer
  99. Et le coup de la grille : une fois, j'ai voulu cuire une galette des rois surgelée sur une grille pour qu'elle soit plus croustillante : la galette s'est découpée en lamelles qui sont allées se coller au fond du four, un régal à nettoyer !

    RépondreSupprimer
  100. Ma très cher Val,

    Je te kiffe, je te love.
    Merci pour ce fou-rire et pour avoir rattrapé cette journée morose.

    Bénie sois-tu <3

    Longue vie à toi.

    Nelly

    RépondreSupprimer
  101. Chère Virtuose des ustensiles culinaires et de la plume,
    En fait, depuis plus d'une année que je vous ai découverte, je me suis abonnée à CMF pour vos entrées en matière, votre magnifique écriture, sans fautes d’orthographe, de goût... Et la légèreté de vos propos, votre style échevelé, vivant... Accessoirement, bon nombre de vos recettes me plaisent. J'y trouve une foule d'astuces. Alors merci pour tout cela, et votre bonne humeur communicative.
    Douce et belle fin d'année

    RépondreSupprimer
  102. Bah Valerie franchement.....
    Moi rien que tu me dis biscuits imbibes (ou pas)/ganache chocolat....
    Tu vas trouver ca con mais ils m'ont trop donne envie!!!!!
    J'les aurais defonces tes roules!!!!!!(avec tous mes gosses, mon mari et mes voisins!!!)

    RépondreSupprimer
  103. Comme quoi, ça arrive même au meilleur ;p ahahah

    RépondreSupprimer
  104. Alors ça vous arrive à vous aussi ???!!! LOL
    J'adore votre récit et en général, votre blog et vos recettes.
    C'est toujours un grand plaisir de vous lire.
    Merci

    RépondreSupprimer
  105. Ça me rassure, ça n arrivé os qu'à moi ce genre de l'horreur 😁

    RépondreSupprimer
  106. J'adore 💕 ! Le pire c'est qu'on sait qu'il y a quelque chose qui ne va pas.. mais on continue, tout en confiance. Comme si il fallait le voir, pour le croire 😂😂😂

    RépondreSupprimer
  107. Ahaha ! Drôle (passons sur le temps et les matières premières gaspillés), bien écrit (comme d'hab !) et tellement proche de la vraie vie ! Si tu savais le nombre de fois où j'ai raté des gâteaux ... Non ça ne me console pas de savoir que toi aussi tu connais des ratages, mais ça me conforte dans l'idée que des fois il faudrait écouter notre instinct ...
    Bises.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.

Imprimer