Le gâteau basque de Pablo Gicquel



Le gâteau basque

Le gâteau basque

Bah alors les basques ?? Keskeuvoufoutiez toutes ces années ? Pas une seule bonne âme pour me suggérer de tester le fameux gâteau emblématique de votre région ? Vous êtes conscients du temps que vous nous avez fait perdre ? Je ne vous remercie pas. 

La Saint Valentin approchait, j'étais en quête d'une recette dégoulinante de love, et paf ! je tombe sur le gâteau basque de Pablo Gicquel dans le magazine Fou de Pâtisserie #33

Pablo Gicquel est le chef pâtissier du Crillon. Il est d'origine basque et bretonne. Il a travaillé chez le grand M.O.F du Sud-Ouest : Thierry Bamas. Dans le magazine, il est expliqué que Pablo Gicquel a choisi de proposer aux clients du Crillon un gâteau basque uniquement à la crème, comme lui faisait son grand-père boulanger-pâtissier. Ce grand-père basque lui disait "le gâteau basque à la cerise, c'est pour les touristes". Sourire.
Si vous prenez un tea-time au Crillon, ce gâteau (12cm de diamètre) vous sera offert en partant. 

A la lecture de la recette j'ai eu comme un coup de foudre. Je savais qu'il fallait que j'essaie, alors que j'ai toujours boudé ce gâteau, pour je ne sais quelle raison. J'étais convaincue qu'il était "pouf-pouf", sec, gras, lourd. Il ne me disait rien. Délit de sale gueule sans doute, va savoir.
Il faut dire que non seulement je n'avais jamais essayé d'en faire un, mais pire que ça : je n'avais jamais goûté ! Allez-y huez-moi je le mérite. 

Alors cette recette a tellement été un choc que je ne sais même pas par où commencer. 

Déjà, il faut savoir que ce fut un vrai plaisir de la faire. La recette de Pablo Gicquel est ultra fiable. La pâte se travaille divinement bien, quel plaisir ! Tout était bien expliqué, et pour une première, le résultat obtenu m'a sidérée. Je m'attendais à devoir recommencer deux ou trois fois, à ce que tout s'ouvre durant la cuisson, que la pâte soit mal cuite, que le motif ne se voie plus, et j'en passe et des galères... Et bah rien du tout. Easy peasy les mecs. On sent que c'est de la recette de Palace maintes fois testée et validée. Un grand bonheur. Donc, déjà, sur le plan technique on est tranquille. En plus les temps de repos sont relativement courts, on fait tout dans la journée facilement.

Mais le choc ça a été LE GOÛT !!!! Mais c'est quoi ce gâteau de dingue ? Sérieux, je pense que c'est la perfection. Vraiment. Je sais que je ne changerai pas de recette, et je n'ai même pas envie d'entendre parler d'une autre façon de faire. Je ne veux rien savoir. Je l'ai adoptée pour la vie. Laissez-moi tranquille je me bouche les oreilles 🙉

Pour parler sérieusement deux secondes, je me doute bien que vous devez être très nombreux à détenir LA recette du gâteau basque, mais celle-ci me convient tellement que je ne vois pas comment on peut l'améliorer. La pâte est absolument parfaite, et je pèse mes mots. Je trouve cette recette très aboutie. Voilà surtout ce que je cherche à expliquer. 

Déjà, la pâte est parfumée avec beaucoup de zestes de citron, ce qui a l'avantage d'apporter de la fraîcheur. La texture de la crème est parfaite, et le rhum est très bien dosé. Mais la grande claque, c'est la texture de la pâte. Je ne sais pas comment vous expliquer ça. Elle est sablée, mais moelleuse. C'est dingue. Du coup l'ensemble n'est pas lourd du tout au contraire : il fond dans la bouche. Qu'est-ce que c'est bon ! 

Je l'ai fait goûter à plusieurs personnes, et il a fait l'unanimité. Parmi eux certains connaissaient bien le gâteau basque, pour l'avoir dégusté sur place, et ils m'ont tous dit qu'ils n'ont jamais vu ça. 

Faites-moi plaisir essayez, même si vous pensez que ce n'est pas votre truc. On en reparle après... 

RÉALISATION : POUR UN CERCLE OU UN MOULE À TARTE DE 18CM :
(les quantités sont un peu zarbi car j'ai tout divisé par 3 et que cela ne tombait pas juste) 
Pour la pâte :
150g de sucre
145g de beurre doux 
220g de farine type 55 de préférence (ou 45 ce n'est pas très grave ici)
3,3g de levure chimique
75g de jaune d'oeuf
3g de zestes de citron jaune bio
0,7g de sel

Pour la crème pâtissière :
165g de lait (entier c'est mieux)
18g de poudre à crème (ou maïzena)
40g de sucre 
25g de jaune d'oeuf
10g de rhum ambré
1/2 gousse de vanille (ou extrait de vanille)

+ Un jaune d'oeuf pour la dorure

Cette recette est riche en jaunes. Il en faut en tout 100g, plus le jaune pour la dorure, ce qui correspond à environ 6 gros oeufs ou 8 petits. Vous pourrez congeler les blancs. 
Quant aux zestes de citron, il en faut 3g, ce qui correspond à environ les zestes de 3 gros citrons. 

Je vous rappelle que pour peser les petites quantités, comme ici le sel, la levure et les zestes, il faut une balance de précision :


N'allez surtout pas me peser la levure n'importe comment ! Ca doit être précis, sinon c'est toute la structure de la pâte qui sera changée. Vous êtes prévenus. 😉 Si vous n'avez pas de balance de précision, pesez 3g sur votre balance électronique. Pas plus. 

ATTENTION EN MAJUSCULES ROUGES AVEC UN POINT D'EXCLAMATION !
Ne faites pas la même erreur que moi ! Erreur qui a failli me coûter très cher. J'ai en effet commis une bêtise : j'ai cuit ce gâteau basque dans un cercle à tarte perforé 🤦🏼‍♀️. Du grand nawak. La pâte de ce gâteau contient de la levure, elle va donc pousser durant la cuisson. Et si vous utilisez un cercle perforé, elle va donc passer dans les trous trous. Je vous laisse imaginer la cata pour démouler... J'ai failli tout casser et cette recette n'aurait jamais vu le jour. J'étais en apnée pour retirer le cercle.

Il faut soit un cercle classique, soit mieux, une tourtière (ou un moule avec des bords pas trop hauts). A chaque fois il faut beurrer et sucrer. Oui sucrer. Car Pablo Gicquel beurre ses moules, verse du sucre en poudre, et renverse le tout pour retirer l'excédent. Ça donne des gâteaux avec une fine pellicule caramélisée. Il faut absolument faire comme lui. 

1) La crème pâtissière :

On commence par faire la crème pâtissière, pour qu'elle ait le temps de refroidir. 
Dans un récipient, mélangez énergiquement avec une cuillère magique ou un fouet, 40g de sucre en poudre et 25g de jaune d'oeuf. J'y ai ajouté quelques gouttes d'arôme vanille ultra concentré, car je n'ai pas mis de gousse de vanille pour ce premier essai :



Ajoutez 18g de maïzena (ou de poudre à crème comme moi, si vous en avez), et mélangez à nouveau, avec une cuillère magique ou un fouet :





Dans une petite casserole (14cm c'est bien pour cette recette), mettez 165g de lait à chauffer (avec les graines et la demi-gousse de vanille le cas échéant) :


Retirez la gousse de vanille et versez le lait chaud sur les jaunes, tout en remuant, puis versez le tout dans la casserole :


Sans oublier de bien racler le récipient avec une maryse !




Faites cuire la crème pâtissière sur feu assez fort, sans jamais cesser de remuer. Dès que vous sentez qu'elle commence à épaissir, retirez la casserole du feu, et continuez de remuer à fond :


Vous devez obtenir une crème onctueuse :


Ajoutez maintenant 10g de rhum ambré et mélangez bien :


Versez-la dans une assiette, pour qu'il n'y ait pas beaucoup d'épaisseur et que la crème refroidisse vite. Filmez au contact. Réservez au réfrigérateur :




2) La pâte :

Commencez par tamiser ensemble de 220g de farine et de 3,3g de levure.

Dans la cuve du robot, versez de 150g de sucre, de 145g de beurre, 0,7g de sel et 3g de zestes de citron. C'est beaucoup 3g, ne soyez pas inquiets c'est normal. Pour les zester rien ne vaut la célèbre microplane :




Le beurre ne doit pas être trop mou sinon la pâte sera collante ! Du beurre froid coupé en tous petits morceaux c'est très bien (mais attention en mettant en route le robot : commencez à petite vitesse sinon tout sera projeté par-dessus bord) :


Cette pâte se fait avec "la feuille", c'est l'accessoire que vous voyez sur la photo. 
Mélangez bien, en augmentant la vitesse progressivement :


Ajoutez le mélange farine /levure, et mélangez à peine, à petite vitesse :


Juste pour que le mélange sable. Il ne faut pas insister surtout :


Ajoutez maintenant 75g de jaune d'oeuf (si les oeufs sortent du frigo c'est mieux) :


Mélangez le moins possible, toujours à petite vitesse. Arrêtez-vous quand la pâte commence à peine à s'amalgamer :


Formez une boule avec les mains. La texture est très agréable. La pâte ne colle pas :


Abaissez-la tout de suite entre deux Silpat, sur 4mm

Comme toujours, j'ai utilisé mon rouleau avec les anneaux de guidage, et - Ô ! miracle - quand on met les anneaux "4mm", on arrive à étaler la pâte sans qu'elle ne dépasse des Silpat. Ca tombe pile ! Incroyable, surtout que j'avais divisé les quantités du magazine sans trop savoir où j'allais. Si c'est pas le destin ça...


Si vous ne savez pas ce qu'est ce rouleau, j'avais tout expliqué ici


Laissez la pâte au frais, entre les deux Silpat, pendant 45mn

Au bout de ce temps, retirez la Silpat du dessus, et détaillez deux disques de pâtes. Le premier devra faire la taille du diamètre supérieur du moule que vous allez utiliser, et le second doit être assez grand pour pouvoir être foncé dans le moule. Donc, avec un cercle de 18cm, j'ai détaillé un disque de 18cm et un autre de 22cm :





Comme je l'ai dit, il faut maintenant beurrer et sucrer le cercle de 18cm (ou votre moule). 

Déposez le disque de pâte de 22cm par-dessus, et foncez le cercle. Vous verrez que cette pâte est très facile à manipuler, et que le fonçage se fait tout seul, sans crise de nerfs :


Comme toujours, marquez bien les angles droits :


Coupez l'excédent avec un couteau :


Il m'est resté 265g de pâte, que j'ai mise sous-vide et congelée. Je vous saoule avec mon appareil de mise sous-vide mais c'est vraiment génial :





Étalez toute la crème froide sur la pâte, à l'aide d'une petite spatule coudée :



Déposez le second disque de pâte :


Soudez les deux disques ensemble, en passant un rouleau dessus :


Retirez le petit excédent de pâte :


Et dorez le gâteau basque une première fois, avec un jaune d'oeuf (pas un oeuf entier, un jaune seulement) :


Laissez le gâteau au frais une heure, car il faut une heure entre les deux dorures :


Dorez une seconde fois :


Et faites les motifs de votre choix. Normalement on les fait avec le dos d'une fourchette, mais j'ai eu peur que les entailles ne soient pas assez profondes alors j'ai préféré rayer la pâte avec un bon couteau. J'ai tenté le quadrillage, mais on peut faire différemment :


Préchauffez le four à 160° chaleur tournante, avec une grille sur le deuxième gradin en partant du bas (c'est important car plus haut le gâteau serait trop coloré avant d'être cuit). 

Quand le four est chaud, déposez la Silpat sur une plaque perforée et enfournez pour 40 à 45mn (surveillez la coloration pendant les 5 dernières minutes, car cela dépend des fours; ça doit être bien coloré mais ça ne doit pas brûler). 


Laissez-le bien refroidir sur une grille, puis décerclez ou démoulez :



Je ne sais pas trop comment il faut le déguster. J'ai attendu deux heures qu'il refroidisse et c'était très bien. Comme il n'en restait pas une miette, je n'ai aucune idée de la tête qu'il aurait eu le lendemain. Vous me raconterez 😉

Le gâteau basque

Pâte sablée crousti-fondante bien cuite, parfumée à fond au citron, crème onctueuse rhum/vanille. Il est fabuleux :

Le gâteau basque

Pour connaître le matériel utilisé dans cette recette, il suffit de cliquer sur les photos de chaque ustensile, ou sur les liens écrits en orange. 

Commentaires

  1. Bonjour Valérie,

    C'est la première fois que je prends la peine de vous écrire : je ne sais pas combien de recettes de votre blog j'ai pu tester. J'ai arrêté de compter. Un gros Merci pour tous ces partages. Le gâteau basque est loin d'être mon gâteau préféré d'autant que je n'ai goûté que la version pour touristes jusqu'à présent. Comme cela fait un moment que j'attends une nouvelle recette venant de vous, je me suis décidée à vous remercier par écrit. Très bonne continuation à vous.
    A très bientôt,
    Nathalie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nathalie. Merci d'avoir pris la peine de m'écrire ce gentil message. J'espère que vous testerez cette recette et surtout, qu'elle vous plaira !

      Supprimer
  2. Bonjour Valérie . Je vais me jeter sur cette recette car pour avoir souvent travaillé à Biarritz et en avoir goûté dans plusieurs pâtisseries j'ai appris à apprécier ce gâteau .Votre cerclage semble être d'une épaisseur supérieure à 2 cm , alors dans ce cas je prendrais un moule traditionnel en métal et j'imagine que la soudure entre les deux pâtes devra se faire avec les doigts .Mes cerclages sont de 2,5 mm et ne sont pas perforés , suffiront ils ?
    J'ai aimé dans mes dégustations passées le goût prononcé du beurre dans la pâte , notamment chez une dame qui nous avait logés .
    Merci Valérie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bernard !
      Mon cercle fait 2cm de haut, mais en fait je pense que pour le gâteau basque c'est un peu juste. Il me semble qu'un cercle de 3cm serait l'idéal. Mais un moule c'est très bien aussi, et ça permet d'avoir la couche caramélisée sur tout le dessous du gâteau. J'ai hâte d'avoir votre avis de connaisseur !

      Supprimer
  3. J'attendais une nouvelle recette depuis quelques jours😁😁
    Je vais le faire demain mercredi pour mes petits enfants.
    Vous dirai quoi...

    RépondreSupprimer
  4. quelle attente Valerie!on a peur,on se dit exit le blog,on craint pour vous et hop vous reapparaissez en digne maitresse es gateaux"Merci a vous ,je le tente demain¨!Pour info j ai fait votre gratin de pdt hier et c est une merveille,continuez de nous faire languir pour mieux nous enchanter.Bien a vous

    RépondreSupprimer
  5. bonjour et merci !!! petite question pourquoi utilise t on des fois de la farine avec de la levure intégrée et des fois non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La farine avec levure incorporée est dosée à 2%. C’est à dire que pour 100g de farine il y a 2g de levure. Pour des gâteaux c’est très bien. Mais pour des recettes très précises comme ici c’est trop. Il ne faut surtout pas dépasser la dose indiquée ici.

      Supprimer
  6. Oh là là, c’est tout ce que je kiff ce gâteau basque! Je n’en ai jamais mangé mais quand je vois le descriptif des ingrédients ... j’imagine la tuerie gastronomique ... une pâte crousti fondante au citron associé à l’onctuosité de la crème pâtissière vanillée ... HUMMMMMMMMM
    PS: mes cuissots et mes hanches ne te disent pas merci en revanche ... mais il est impossible pour moi de ne pas venir sur ton blog et de ne pas réaliser tes belles recettes ...
    Au fait, MERCI pour tes conseils sur la réalisation du Red dingue que j’ai fait dans un cercle à entremets en forme de coeur floqué blanc, il était magnifique et délicieux ... ❤️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui concerne la pâte du dessus; puis je mettre une pâte perforée de croisillons ? La crème pâtissière ne s’échapperait elle pas à la cuisson ?
      Puis je cuire le gâteau sur du papier sulfurisé plutôt que sur la silpat ?
      Merci Valérie

      Supprimer
    2. Je ne peux pas connaître le comportement de ce gâteau si tu procèdes ainsi Sonia. Mais je te le déconseille. Il vaut mieux que la crème reste bien protégée sous la pâte, pour éviter un dessèchement. La recette ne serait pas comme il faudrait. Par contre tu peux le cuire sur du papier sulfu.

      Supprimer
    3. Merci beaucoup, je ferai tout comme dans la recette ...

      Supprimer
    4. Bonsoir Valérie,
      Il me tarde de faire ce gâteau mais je dois être patiente car il doit être dégusté ce dimanche (c’est pour ça que je n’ai pas encore commencé la recette...) côté organisation, est ce possible de foncer la pâte du dessous dans le moule, la veille au soir en laissant la pâte du dessus étaler entre deux exopat, le tout au frigo et de la garnir et cuire le lendemain ? Je procède ainsi pour des pâtes sablés mais vu que celle ci contient de la levure, je m’interrroge ? Merci Valérie...

      Supprimer
    5. C’est exactement comme ça qu’il faut faire tu as tout compris !

      Supprimer
    6. J’ai craqué et j’ai fait la recette hier (initialement prévue pour ce dimanche), je l’ai cuit à minuit, me brossant les dents devant la porte du four avant d’aller au lit ! Une vraie folle ... pour le déguster ce matin ... verdict: c’est un très bon gâteau... je ne l’ai pas trouvé trop fort en citron, contrairement à d’autres, il était parfumé juste ce qu’il faut ... je l’ai fait dans un moule à tarte en fer antiadhésif à fond amovible et n’ai beurré et saupoudré de sucre que le fond mais pas les bords, j’ai été bête car ça a accroché lors du démoulage, je sais que tu as pourtant averti de beurrer le cercle, mais j’ai l’habitude de faire toutes sortes de pâtes dans ce moule; sablée, brisée, feuilletée et je n’ai jamais beurré ce moule et mes tartes se démoulent toutes seules ..;) là il y’a de la levure et ça change tout ! Valérie, tu dis que tu n’as jamais goûté une texture de pâte comme celle ci auparavant. Pour ma part, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et dès que j’ai croqué dedans, j’ai été propulsée direct en enfance ... je me suis tout de suite dit que je connaissais ce gâteau (pour la pâte) j’ai immédiatement pensé à ma mère et me suis dit: « mais c’est le même goût que les biscuits qu’elle faisait quand j’etais enfant !!!!! Le même goût, la meme texture .. c’est hallucinant les réminiscences que le goût fait remonter à la surface ...

      Supprimer
  7. Bonjour Valérie,
    Moi aussi je piétinais devant mon ordi en attendant la parution d'une nouvelle recette alors je suis enchantée de cette version "citron" car je n'aimais pas ce gâteau version "touristes". Par contre j'ai regardé 3 fois vos images avant de vous le demander, est-ce qu'il faut conserver une silpat sous le moule du gâteau pour enfourner alors qu'il y a déjà une grille et une plaque perforée?
    Encore Merci Valérie de vos précieux conseils, j'attends votre réponse pour le faire aux copines du club de scrabble.
    Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait. C’est plaque perforée + silpat.
      J’espere qu’il vous plaira !

      Supprimer
  8. Bonjour, qu'est-ce que je préparer la veille pr gagner du tps ? La pâte sans doute : en boule filmée au frigo ? La crème pâtissière aussi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La crème pâtissière oui. La pâte aussi, mais je me demande si ce n’est pas mieux de la laisser entre les deux Silpat jusqu’au lendemain. Parce qu’en boule elle sera difficile à étaler le lendemain. Elle sera trop dure à cause du beurre. Il faudrait la laisser revenir à température ambiante, mais du coup on perd du temps.

      Supprimer
  9. Bonjour Valérie
    Étant donné qu'il reste de la. Pâte pensez vous que je peux le faire dans un cercle de 24 et si oui dois-je faire 1 fois et demi de crème pâtissierepâtissière 😉
    Merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait plutôt multiplier la crème par 1,8.
      Je pense qu'il y a assez de pâte pour détailler un disque de 24cm et un disque de 26cm, mais je ne peux pas l'affirmer avec certitude.

      Supprimer
  10. Bonjour Valérie, je n'aime pas le rhum, serait-il possible de le remplacer ? Par quoi ? J'espère ne pas choquer les puristes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne réponds pas, je suis choquée...

      ....

      Mais non ! Dans ce cas mettez simplement les graines d'une belle gousse de vanille.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Avec de l'amaretto à la place du rhum la crème pâtissière est excellente 😉

      Supprimer
  11. Le gâteau basque un classique de notre région. Qu'il soit à la crème ou à la confiture de cerise, je n'en suis pas "fan". Nous avons pourtant un maître en la matière (Pariès à Bayonne ou St Jean de Luz) mais ..... ça ne passe pas. Merci Valérie pour toutes vos recettes si bien expliquées !!!! je ne ferai pas le gâteau Basque mais il y a tellement d'autres recettes délicieuses sur votre blog. Merci Pierrette.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Valérie
    Je souhaite faire cette recette pour déguster le gâteau vendredi soir donc je pense faire la pâte et la crème jeudi. Je n'ai qu'un cercle très haut réglable, ou sinon des moules à tarte et un moule de 24 cm je crois (pas très bien équipée). Je voudrais donc savoir comment je peux faire pour les différents cercles de pâte à faire Est ce que j'etale la pâte et je fais les deux cercles. Et ensuite j'essaye de cuire ça dans mon cercle haut ou je fais dans un moule de 24 moins haut ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut mieux utiliser un cercle de 24cm. Dans ce cas il faut faire un premier disque de 24cm, puis étaler la pâte et en faire un second de 26cm. Mais je ne peux pas garantir avec certitude que la quantité de pâte suffira ici pour faire ces deux cercles. Je n’en sais rien. Quant à la crème, pour un cercle de 24cm il faudra tout multiplier par 1,8.

      Supprimer
  13. Je vais essayer de le faire pour mon chéri. J'adore faire des gâteaux que je ne mange pas. Perso j'en ai trop mangé pendant mon enfance à passer tous les étés dans le sud ouest(ça et la tourtière caoutchouteuse j'en peux plus). Ils étaient hélas rarement de la qualité de ceux de Pariès et étaient parfumés à l'amande. En tout cas merci Valérie pour cette nouvelle recette, c'est toujours un bonheur de te lire

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour...pourriez vous me préciser le diamètre du cercle en fer...merci..Il m'a l'air bon ce basque...il faut que j'essaye.Belle journée....Pâtissièrement.Claude de VO


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Le diamètre est précisé dans la recette. C’est 18cm.

      Supprimer
  15. Bouhahaha, quand j'ai vu ta publi insta hier, j'ai fait mentalement le tour de mes placards...c'est bon j'ai tout à la maison, cassos, hasta la vista, Feierabend, pastry time!
    Verdict: l'Homme choqué hier soir (rien à voir avec le PSG), et ce matin j'ai carrément cru à la crise cardiaque. Encore meilleur le lendemain d'après lui, donc, je le crois sur parole, je n'ai pas gouté.

    Merci <3

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Valérie,

    Justement, je me disais qu'une recette n'allait sans doute pas tarder à arriver !!!

    Merci beaucoup, Valérie... Ma boîte a été rachetée par des Basques espagnols, j'espère que ça n'empêchera pas mes collègues de l'apprécier !!!

    Grosses bises,


    Agnès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Agnès ! Tiens nous au courant si tu testes 😉

      Supprimer
  17. Voilà !! fait hier , dégusté deux ou trois heures après et juste une petite part ce matin après une nuit sous film plastique . Comment dire ? YAHOU !! Ce que j'apprécie dans votre recette c'est ce sentiment de légèreté , le Kloug qui colle à la peau de ce gâteau disparaît totalement .Le dosage entre le goût du beurre et les zestes est parfais . Je retrouve le souvenir de ce que j'avais dégusté chez une dame d'une chambre d'hôtes . J'ai fait la pâte comme vous le conseillez dans la tourtière de 18 cm ,beurrée et sucrée . Extraordinaire , la caramélisation est fine et le petit craquant du sucre ajoute beaucoup de gourmandise . Je pense que votre conseil est à respecter vraiment pour cette version !!! Quand à la crème c'est parfais , je mettrai la prochaine fois 2 gouttes de vanille en plus pour rivaliser avec le rhum que j'ai . Cette crème est tenue et légère , elle s'intègre parfaitement à la pâte et se fond en bouche !! Un immense bravo et un immense merci , ce gâteau désormais va faire parti de mes préférences .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attendais votre avis avec impatience ! Je suis tellement contente de lire que la recette de Pablo Gicquel vous a autant plu qu'à moi !!! Merci beaucoup, et encore bravo pour votre superbe réalisation. Il était vraiment beau.

      Supprimer
  18. merci pour cette recette. Est elle réalisable sans tout le matériel que tu promotionnes?
    Merci Mum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait. Un simple moule avec des bords pas trop hauts fera l’affaire.
      Mais il est vrai que c’est très confortable de travailler avec deux Silpat. Sinon il suffit d’etaler la pâte sur un plan de travail légèrement fariné.
      Par contre il faut au moins une balance électronique, même si elle n’est pas de précision. Ça c’est obligatoire.

      Supprimer
  19. Chère Valérie
    Je suis abonnée à votre blog depuis bien longtemps et toutes les recettes réalisées ont été réussies et dégustées....
    Quelle patience pour tout essayer, les retravailler pour que tout soit au top avant de les envoyer.
    Pour tout ça, je vous remercie infiniment, que de belles découvertes grâce à vous, tant pour les recettes que pour les ustensiles!
    Encore merci et toujours à vous lire avec bonheur et....l'eau à la bouche!
    Agnès

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Valérie,le gâteau basque ne m'a jamais vraiment tenté et lorsque je l'ai vu sur Fou de pâtisserie je te jure je me suis dit: si Valérie en mettait un sur son blog je le tenterais et bingo! Les grands esprits...Question tout de même, quand tu assembles les 2 pâtes, tu les soudes juste avec le rouleau; ça suffit vraiment? Tu ne colles pas un peu avec les doigts d'abord, j'ai peur que ça s'ouvre à la cuisson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça a suffit comme ça mais je pense que la prochaine fois je ferai un disque de 19cm pour qu’il recouvre encore mieux le gâteau et que tout se soude parfaitement après le passage du rouleau. Mais je confirme qu’en aucun cas on doit souder avec les doigts. J’ai déjà reçu 4 photos de lecteurs (trop rapides !!!) et c’est nickel. Personne n’a eu de souci.

      Supprimer
  21. Quand j'ai vu ta recette hier, j'ai immédiatement fait mentalement le tour de mes placards. Ouf!, j'ai tout ce qu'il me faut et c'est un des desserts préférés de mon mari.
    Allez, zou, j'enfile mon tablier et je te tiens au courant demain:)

    RépondreSupprimer
  22. un grand merci , j'adore ce gâteau, donc à faire d'urgence, bisous

    RépondreSupprimer
  23. J'adore ce gâteau, il est superbement réussi, bises

    RépondreSupprimer
  24. J'adore votre blog. Je me permets juste une petite remarque (j'espère que vous ne m'en voudrez pas!): la quantité de sucre n'apparaît pas dans la liste des ingrédients de la pate.
    J'aime beaucoup le gâteau basque et je fais toujours la même recette. Mais je pense que je vais tester celui ci bientôt ! Parce que j'ai vraiment confiance en votre jugement. Et j'ai essayé nombre de recettes de votre blog qui ont toujours été une réussite ! Merci pour votre travail et votre dévouement envers vos lecteurs. Vous êtes de loin la meilleure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, j ai oublié de signer...
      Muriel

      Supprimer
    2. Bonjour Muriel,
      Vous m'avez fait peur, étant donné que je voulais faire ce gâteau je l'ai enregistré en PDF et je craignais d'être coincée ce w.e. alors que les commerces sont fermés chez moi. OUF, après vérif la quantité de sucre pour la pâte est bien notée, c'est 150g. Il m'arrive moi aussi de lire trop vite une recette et de zapper un ingrédient. Bonne journée à vous et encore Merci à Valérie qu'on ne remerciera jamais assez! Cordialement,
      Michèle

      Supprimer
    3. Oui elle était bien indiquée dans le déroulé en effet. Ouf 😉

      Supprimer
  25. Non mais sérieux !!! j'y crois pas, LA Valérie nous propose le gâteau basque de Pablo Gicquel...incroyable.
    Fraîchement passionné de pâtisserie, je suis suis procuré le dernier numéro de "Fou de pâtisserie" et je suis tombé sur ce gâteau. Etant d'origine basque et amoureux viscéralement de ce coin de France et d'Espagne, je m'étais dis : il faut que je tente celui là ! mais il proposait une recette pour 3 petits gâteaux de 12 cm, etc...j'ai voulu écrire au magazine pour demander une adaptation pour un cercle de 18 mais impossible de trouver l'adresse de leur contact. Et ce matin, 6h, je me réveille, j'allume discrètement mon portable sous la couette pour relire les ingrédients du Fantastik mangue passion que je vais faire dans quelques jours et je tombe sur la recette de Gicquel...par Valérie...pour un cercle de 18...Je me pince très fort, aille aille !!! mais quel con ça fait mal !!!...mais non, je ne rêve pas, ELLE l'a fait (smile sous la couette) !!!
    Et bien MILESKER Valérie ! (merci en basque).
    Nous avons une amie basque qui vient le mois prochain à la maison (je suis en Rhône Alpes), ce sera mon test et mon 1er gâteau basque !
    MILESKER !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’espere qu’il aura du succès ! Merci pour ce gentil message.

      Supprimer
  26. Et pour l'éternel débat concernant la garniture. Il semble qu'au tout début, le gâteau basque était à la cerise noire d'Itxassou ("tx" se prenonce "tch" en basque). Cela me paraît logique car les cerises noires locales sont délicieuses.
    Je vous conseille celles de la ferme Antxondoa à Itxassou (du fruit +++, peu de sucre, un goût top, rien à voir avec celles du supermarché...). Commande possible sur internet, je le fais une fois par an.
    Et un bon gâteau basque avec de la bonne cerise noire locale, c'est un grand moment.
    Arf,celui de la maison Adam de St Jean de Luz...! Miam !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces bons conseils.
      Depuis que j’ai découvert les confitures de Stephan Perrotte, je n’achète plus de tout les confitures en supermarchés. C’est le jour et la nuit. Alors j’imagine comme celles dont vous parlez doivent être délicieuses.

      Supprimer
    2. Bonjour Txomin, moi aussi je suis basque et même si le gâteau basque n'est pas ce que je préfère au monde, parmi toutes les garnitures, celle qui me semble la plus authentique et la moins écoeurante, c'est de loin celle à la cerise noire d'Itxasou. Je suis sûre que la recette présentée par Valérie est formidable, comme toujours, mais je trouvais injuste de présenter le gâteau à la cerise comme le truc "pour les touristes". Merci d'avoir réparé cette petite injustice.
      Et merci à vous, Valérie, pour votre inlassable générosité et votre pédagogie souriante.
      Sophie

      Supprimer
    3. Merci beaucoup ! Elle était sympathique cette petite anecdote sur les touristes. Je suis sûre que c’est très bon à la cerise aussi. Il faut que j’aille dans le Pays Basque vérifier ça 😉

      Supprimer
  27. Je rendre de vacances lundi. Je pensais faire un petit régime après une semaine d'excès, mais finalement je pense qu’un petit gâteau basque ce sera mieux...
    J’aime beaucoup le gâteau basque, moi - impossible de ne pas aimer après avoir plusieurs fois passé des vacances au pays Basque. Je n’ai jamais essayé d’en faire car je ne savais pas qu’elle recette choisir, et je me souviens même m’être dit un jour que ce serait bien si Valerie nous dénichait la recette idéale. Pas question de résister, donc !!!

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Valérie,
    J'ai testé la recette, qui je trouve est très simple, hier. J'ai juste eu un peu de soucis dans la manipulation de la pâte avec les 36°C dans ma cuisine!! Mais sinon aucune difficulté particulière! J'ai dégusté le gâteau environ 12 heures après. Je l'ai trouvé bon , mais j'ai un meilleur souvenir de celui du livre Gâteaux (que tu as dans ta bibliothèque). Je vais retester dans quelques heures. J'ai mis la quantité de rhum que tu préconisais mais je trouve que le citron prend le dessus. Qu'en penses-tu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c’est vrai que le goût de citron est très prononcé. Mais je trouve que l’on sentait quand même bien le rhum. Sinon tu peux diminuer un peu la quantité de zestes pour voir ce que tu préfères. Tu as du mérites d’avoir fait cette recette avec 36° dans la cuisine !!

      Supprimer
  29. Bonjour Valerie, (desolee pour le manque d'accents, je suis sur un clavier qwerty)
    Je n'ai jamais tente la recette du gateau basque (mais cela ne saurait tarder maintenant que j'ai une recette testee et approuvee par cmf!). Par contre je fais regulierement du gateau breton. Il me semble que les deux gateaux sont tres proches... Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour Valérie,
    J achète le même magazine, et cette recette m a fait un clin d oeil car j adore le citron, mais pareil, gros a priori sur le basque, tu m as convaincu, la tarte de joeffrey attendra ;), au top!

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour Valérie,
    Réalisé et dégusté hier, ce gateau est vraiment délicieux. Merci pour la recette !!!
    A très vite dans une nouvelle recette.

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Valérie
    En lisant le magasine, j'imaginais que ce type de recette pouvait vous plaire.
    Vous êtes très basque en ce moment après votre bûche inspirée de Thierry Bamas!!!
    Vous avez raison, Thierry Bamas est un excellent MOF....J'ai la chance de pouvoir déguster ses patisseries et glaces car je vis à Anglet.
    Je vais donc essayer la recette du gateau basque.
    Je vis au pays basque depuis 15 ans et je n'ai jamais essayé de faire le gateau, la recette de mon beau père étant exceptionnelle.
    Merci pour vos recettes, j'en teste beaucoup tant les sucrées que les salées.
    Et quel plaisir de vous lire.
    Merci d'apporter du soleil dans nos vies.
    Françoise....

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour Valérie. Merci pour votre fabuleux travail et la précision dans toutes vos explications. Pour ma part dans cette recette j'aurais mis davantage de crème (quasiment le double) ou bien c'est peut être que j'ai pas étalé ma pâte assez finement. Merci et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Ça doit être ça en effet car on voit bien sur mes photos qu’il y a un bon équilibre entre la pâte et la crème.

      Supprimer
  34. Bonjour ,Valerie ,un grand merci pour toutes vos recettes ,je viens de réaliser ce gâteau basque ,un vrai délice !!! les bords et le fond super croquant ,un régale :) bon week-end à vous :)

    RépondreSupprimer
  35. Retour de la dégustation au top la recette!!!!
    Le petit goût de citron fait bien la différence. Les petits ont beaucoup aimé.

    Grâce à vous je passe pour une bonne pâtissière 😊😊😊😊😊

    RépondreSupprimer
  36. Fait !!!
    J'ai mis très peu de zestes car je voulais une version classique pour ma première expérience. Le bord de mon moule était à peine trop haut, alors j'ai eu un petit "vide" et la surface n'était pas parfaitement lisse (donc pas de photo...) mais apparemment il n'y a que moi que ça dérange !
    Pour le goût... indescriptible ! La pâte est parfaite, saupoudrer le moule de sucre est LA touche finale indispensable. Que dire d'autre, sinon qu'il n'en reste pas une miette ?
    Il y a longtemps que je voulais essayer de faire un gâteau Basque. Bien sûr, j'aurais pu chercher la meilleure recette, me demander s'il n'y en avait pas quelque part une meilleure, faire plusieurs essais et tomber dans tous les pièges... Vraiment, utiliser C'est ma fournée, c'est comme avoir une voiture avec chauffeur qui vous attend en bas de l'immeuble au lieu d'y aller en métro !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cassandre, si tu n’existais pas...JE T’INVENTERAIS !!!! ❤️❤️❤️😉

      Supprimer
  37. J’en avais fait un petit avec les chutes de pâte et je confirme : c’est encore meilleur le lendemain. Le prochain sera mis sous clef pendant toute une nuit…

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour Valérie, pour moi aussi c'est sans les cerises!j'ai teste celui de C.F, un délice, et je vais tester celui ci et je confirme, la mise sous vide c'est génial' je ne congelé plus rien si ce n'est pas sous vide, la conservation est au top.Allez cet après midi c'est stock de petits pains au lait, bises patissieres

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour,
    Recette qui a effectivement fait l'unanimité 😊 j'ai juste remplacé le rhum que je n'avais pas par de l'amaretto et c'est divin dans la crème pâtissière !
    Je vous remercie pour toutes ces belles recettes, j'utilise votre blog de façon hebdomadaire 😍
    Alexandra

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour Valérie
    C'est vrai que j'avais remarqué que ce gâteau n'avait pas eu votre faveur, du coup l'année dernière j'ai trouvé une recette sur Mamie Caillou. Je n'ai jamais gouté un gâteau basque aussi bon avec des remarques comme même au pays basque il est pas aussi bon. Je suis bordelaise c'est pas très loin et le gâteau basque on connait. Toutefois j'essaierai votre recette.
    Bientôt mardi gras une recette de merveilles peut être....

    RépondreSupprimer
  41. J'aime beaucoup le gâteau basque et sa texture si particulière, et je trouve super qu'un jeune pâtissier basque amène son pays basque dans son palace parisien!. L'énorme quantité de zestes de citron m'intrigue et me plait beaucoup à la fois. Si parmi vous, il y en a qui l'ont fait dans un diamètre de 24 cm, j'aimerais bien savoir si la quantité de pâte est suffisante. Et comme c'est un gâteau qui contient de la crème, faut-il le laisser sous cloche à température ambiante ou au frais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Farrah,
      J’ai fait cette recette de gâteau basque dans un moule à tarte de 24 cm de diamètre et de 2,5 cm de hauteur et la quantité de pâte est suffisante. En revanche, j’ai triplé les ingrédients de la crème pâtissière afin de pouvoir remplir mon moule. J'ai trouvé que la quantité de zestes de citrons n’était pas de trop ... ça apporte de la fraîcheur et parfume ce gâteau sans qu’on ne sente trop le goût du citron. Il est merveilleux le jour même, 1h30 à 2h00 après la sortie du four car la pâte du dessous croustille grâce au sucre en poudre saupoudré sur le fond du moule. Je l’ai conservé sous cloche au frais car il contient de la crème pâtissière mais la pâte croustille moins le lendemain. Il faut le déguster le jour même et maximum le lendemain (d’après mon expérience). Ma famille l’a trouvé « Trop trop bon » et moi aussi d’ailleurs ...

      Supprimer
    2. Salut Sonia,
      Merci pour ces précisions !. La seule version que j'ai goûtée jusqu'à présent était à l'anis (qui était très bonne d'ailleurs), mais je sais d'avance que je vais adorer cette pâte parfumée au citron ;)

      Supprimer
  42. Que faites vous des blancs d'oeufs ?
    Merci de vos réponses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l’ai dit dans la recette je les ai congelés et je les utilise pour faire des macarons, des meringues, des pavlovas, des financiers etc.

      Supprimer
  43. C'est LA recette IN-RA-TA-BLE ... enfin ... si son four est de niveau !!!

    et oui, tout c'est super bien passé, c'est vrai que c'est la pâte la plus facile à foncer que j'aie vu depuis longtemps, quantités nickel ... j'enfourne ...

    vue la quantité de beurre dans la pâte, tout a gentiment glissé vers l'avant de mon four (qui n'est donc pas de niveau) en laissant une traînée de pâte.

    Bon, tout va bien, j'ai attendu que la pâte prenne et j'ai enlevé l'excédent pour que ça ne brûle pas.
    Il finit de cuire et tout va bien, le reste est resté solidaire donc j'aurai quand même un beau et bon gâteau mais c'était moins une !

    merci pour toutes ces recettes !

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour. Est-ce qu'on peut utiliser un moule à fond amovible ou c'est risqué 😉?

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour, SUPER BON gâteau basque ! je ne garde que cette recette ! avec la quantité de pâte j'ai pu faire un disque de 24 cm et un de 26 cm pour garnir mon moule à tourtière de 24 cm. Par contre j'ai multiplié par 1.8 les quantités pour la crème pâtissière (selon vos indications dans les commentaires) c'était parfait.
    J'ai fait les verrines coco-mangue (effet penché avec la boite à oeufs ) super également. J'ai utilisé la purée de mangue good gout trouvé au Monop alors que je cherchais la purée ananas pour la tarte KARANANAS, mais ils ne l'ont pas ! Pourquoi pas faire de la purée d'ananas sucrée à 10% avec de l'ananas frais ou de l'ananas de notre ami Picard ? J'ai trouvé le bouillon ARIAKE pour le velouté brocolis (fait déjà 2 fois). Je vais aller plus souvent au Monop !
    Je vous suis Valérie car je trouve vos commentaires amusants. Achetés bien sûr la râpe, les cercles perforés pour les tartes, la mini spatule, j'avais déjà la cuiller magique ..... mais aujourd'hui, en lisant les 2 recettes de cookies, je suis TRES surprise de voir que vous conseillez une margarine végétale : LE CRISCO qui contient de l'huile de palme, alors que vous vous offusquez pour le NUTELLA !????? C'est vrai que les arguments pour le CRISCO datent de 2014, on peut changer d'avis, influencé par tout ce que l'on entend sur l'huile de palme, qui en soi n'est pas dangereuse, je crois, mais c'est plutôt par peur de la déforestation.
    Mireille

    -

    RépondreSupprimer
  46. Gâteau fait 2 fois : la 1ère en suivant fidèlement la recette : très bon gâteau mais nous avons trouvé que le citron prenait le dessus et nous n'avons pas retrouvé le goût du gâteau basque. Par contre, la pâte est délicieuse, facile à faire et l'équilibre entre la crème et la pâte est parfait. 2è tentative aujourd'hui sans zeste de citron, du coup la crème est très riche en rhum. Je vais garder la recette et enlever un petit peu de rhum. La pâte est tellement bonne...

    RépondreSupprimer
  47. Pour moi aussi le gâteau basque était une découverte, et quelle découverte! Le citron dans le biscuit apporte vraiment de la fraîcheur en bouche, avec le moelleux et la rondeur de la crème rhum vanille c'est divin! Mon gâteau faisait 22 cm de diamètre, j'ai eu assez de pâte (le reste a fini en petits biscuits que les enfants ont dévoré), j'ai doublé les quantité de crème et c'était un poil trop à mon avis (mais mon mari a trouvé ça très bien et franchement c'est moi qui pinaille pour atteindre la perfection ;)). Comme toujours merci pour ces belles découvertes, du coup j'hésite à me lancer dans le cheesecake, moi qui n'aime généralement pas ça…
    Je fais la soupe au brocolis demain, je te dirais si les enfants ont fini leur assiette ;)

    RépondreSupprimer
  48. Ah j'oubliais, j'ai cuit le gâteau dans un cercle perforé (je n'avais que ça!) posé sur un moule en métal pour caraméliser le dessous avec le sucre et avec un peu de patience et de sang froid le démoulage s'est bien passé. Pour ceux qui hésiteraient à cause de ça lancez-vous, c'est gérable!

    RépondreSupprimer
  49. Je ne connaissais pas, mais olala! J'avoue qu'il donne follement envie ce gâteau!
    Merci pour la recette!

    RépondreSupprimer
  50. Bonjour,
    J'avais déjà fait du gâteau basque mais je souhaitais tenter celui-ci car il est dit que la pâte est très facile à travailler. Alors je ne sais pas si ça vient de moi mais je l'ai trouvé très fragile quand même, collante. J'ai l'habitude de faire plusieurs types de pâtes (brisée, sablée, sucrée, feuilletée...) et justement, celle là est très délicate, cassante. C'est la première chose. Deuxième chose, après cuisson, le gâteau est très difficile à décercler. Il colle et il faut passer un couteau entre le cercle et le gâteau et la pâte est assez friable. Sinon, il est très bon. Mais je pense que des personnes qui n'ont pas l'habitude de pâtisser rencontreront certaines difficultés techniques. Peux tu me dire si le tien se décercle facilement? Merci en tous cas pour le partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’avoue que je ne comprends pas. De toutes les pâtes que j’ai testées depuis toutes ces années, c’est celle qui a été la plus facile et la plus agréable à travailler. Elle ne collait pas du tout et je n’ai eu aucune déchirure. Je pense que ça vient de la température du beurre comme je l’ai expliqué dans ma recette. De plus je l’ai abaissée entre deux Silpat. Quant au cercle, comme je l’ai expliqué, j’ai fait l’erreur d’utiliser un cercle perforé. Alors oui j’ai eu des difficultés. Mais j’ai reçu des dizaines de photos de lectrices ayant réalisé cette recette dans un cercle beurré, et personne n’a eu de difficulté. Je compte refaire cette recette prochainement dans un cercle non perforé beurré. Je viendrai vous dire ce qu’il en est.

      Supprimer
    2. Merci de m'avoir répondu. J'ai laissé ma pâte étalée une heure au frigo. peut être aurais-je du la laisser plus longtemps....c'est peut être tout simplement ça. Par contre pour décercler, j'ai attendu que le gâteau soit frois et c'était vraiment pas facile.Je réessayerai de toutes façons car gustativement, il était très bon. Tenez moi au courant, ça m'intéresse!

      Supprimer
  51. je confirme tout le bien de ce gateau j ai seulement rajoute un peu de limoncello dans la patissiere et un lit de confiture de cerise noire de ma fabrication une vrai reussite

    RépondreSupprimer
  52. Très belle recette. Merci Valérie!
    Dans le même style, j'ai refait dans la foulée le gâteau breton à la frangipane de Christophe Adam (cf sa recette dans sur superbe livre : Ma Bretagne).Les recettes des gâteaux basque et breton sont assez proches...
    Je te la recommande. La frangipane allège le gâteau, c'est délicieux!

    RépondreSupprimer
  53. Superbe recette - j'avais déjà fait plusieurs fois des essais infructueux de ce gâteau que j'adore ! Et là miracle, grâce à toutes vos explications Valérie, je l'ai enfin réussi au delà de mes attentes !! La pâte avec ce sucre qui croustille est sublime. Je me permets de rajouter que j'avais mis du zeste d'orange car je n'avais pas de citron. Délicieux également. Et j'ai mélangé une crème d'amandes à la crème pâtissière. J'ai l'impression que c'est ce que fait Michalak dans son gâteau basque vendu dans sa boutique et qui est à tomber, équivalent de celui de chez Pariès, institution de la côte basque. Mille Merci Valérie !

    RépondreSupprimer
  54. Bonjour,
    Besoin d'un p'tit conseil technique.
    Quand on a pas de feuille on fait comment ? Tout à la main c'est jouable ?
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait. Vous pouvez réaliser cette pâte à la main sans problème. Ne la travaillez pas trop une fois qu’elle est amalgamée !

      Supprimer
  55. 2ème question existentielle : combien de gouttes de vanille concentrée faut-il pour remplacer 1 gousse de vanille ?
    Allez Valérie, mon gâteau c'est pour demain :))
    Milesker

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’accours !!! C’est une urgence ! 😉 J’ai mis 5 gouttes ici.

      Supprimer
  56. Bonjour Valérie
    Ce gateau se congelerait il??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'ai fait cette recette trois fois.
      J'ai congelé le gâteau la seconde fois et après décongélation (une nuit au réfrigérateur), il était parfait.
      Par contre, lors de la première tentative, nous avons trouvé qu'il sentait beaucoup trop le citron, masquant le goût du rhum et de la vanille de la crème. Avec le zeste d'un seul citron, l'ensemble nous parait beaucoup plus équilibré.
      La pâte, si on suit les explications de Valérie, est parfaite et se manipule très bien. Avec les proportions données, on peut faire un gâteau basque dans un cercle de 22 cm. Par contre, il faut doubler la quantité de crème.
      Cette recette est merveilleuse et la pâte doit pouvoir servir pour des sablés ou des tartes.
      Et cerise sur le gâteau, avec les blancs, on peut faire l'extraordinaire roulé japonais, présent sur ce site tout aussi extraordinaire !

      Supprimer
    2. Merci Aurore pour ces précisions ! J'ai bien noté l'astuce du biscuit roulé, c'est super sympa de partager ! Et merci pour vos gentils messages.

      Supprimer
  57. Bonjour,

    En étalant la pâte entre deux Silpat avec les anneaux rouge de 6 mm (comme sur la photo), la pâte fera bien 4 mm d'épaisseur en tenant compte de l'épaisseur des Silpat ?

    Merci !

    RépondreSupprimer
  58. Bonjour,
    Ce gâteau me fait de l’œil depuis que vous l'avez mis en ligne, mais je m'interroge sur la taille : il me semble petit, donc combien de parts peut-on faire ?
    J'aurais dit 4 à 6 vu qu'il s'agit d'un moule de 18 cm, confirmez-vous ?
    Je voudrais le faire, mais pour 10 personnes, du coup je pensais en faire 2 (ou 3, s'il en reste je sens que ça ne sera pas perdu ^_^) de cette taille, ou alors un gros, mais j'ai peur qu'au niveau de la cuisson, cela change trop. Que feriez-vous ?
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut servir 6 belles parts s'il fait 18cm.
      Pour 10 personnes j'aurais utilisé un cercle de 22cm, ça suffit largement, et ça reste gérable pour la cuisson. ;)

      Supprimer
  59. Bonjour,Valérie,tout d'abord,mille merci grâce a ton cite je fais des merveilles en pâtisserie,et la ce gâteau Basque,pouaf que dire il a fait 1 jour chez moi,tout le monde la adorer,dévorer,déguster,une tuerie,merci encore a toi,merci de toute les astuces,merci de nous donner tes sites ou tu achète tes ustensiles,merci Sandrine

    RépondreSupprimer
  60. Bonjour,
    pourquoi vous divisez la recette du magazine par 3 ? Car la recette de base est pour 3 cercles de 12cm de diamètre et non de 18cm comme vous le faites donc je suis assez étonnée qu'il y en ait eu assez même si c'est tant mieux pour vous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. En effet j'ai modifié les quantités et j'ai pu faire aisément ce gâteau basque de 18cm.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.