Riz basmati et riz sauvage aux pois chiches, raisins secs et herbes de Yotam Ottolenghi






Comme toujours, quand je présente une recette d'Ottolenghi, j'ai une envie irrépressible de me noyer dans les superlatifs. 



Que voulez-vous que je vous dise ? Je n'ai pas envie d'être prise en flagrant délit de pléonasme en écrivant "recette extraordinaire d'Ottolenghi".

Bon. C'est encore un truc de dingue. 

Quand j'ai goûté ce plat la première fois, je savais que ça allait être bon, mais pas à ce point. Une vraie claque. 

Du riz, des oignons frits, des pois chiches revenus dans du curry et du cumin, des raisins secs pour la douceur, et plein d'herbes. 

M A G I Q U E. 

Un plat que je fais régulièrement maintenant.

Il accompagne très bien les viandes ou les poissons. 
On peut le servir chaud ou à température ambiante. Il peut aussi être le plat principal d'un repas végétarien, ou être présenté sur une table dans le cadre d'un buffet. On peut même le faire le matin pour le soir. Et visuellement il est magnifique. 

Ne passez pas à côté, croyez-moi. 

Une recette issue du best-seller écrit par Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi : JERUSALEM :





RÉALISATION : POUR 6 PERSONNES : 
50g de riz sauvage (ou de riz basmati si on n'en a pas)
220g de riz basmati
240g de pois chiches cuits égouttés (en conserve c'est parfait) 
100g de raisins secs
20g d'huile d'olive
2 tsp de graines de cumin (à défaut, cumin moulu)
1 1/2 tsp de curry en poudre
1/4 de tsp de sel fin
1 gros oignon jaune (j'en mets trois c'est encore meilleur !)
2 TBS de persil plat ciselé
1 TBS de coriandre ciselée
1 TBS d'aneth ciselé
+ un peu de farine pour enrober les oignons
+ huile de tournesol pour frire les oignons 
Sel, poivre du moulin

Comme toujours pour les recettes d'Ottolenghi - vous en avez l'habitude maintenant - les quantités sont données à l'aide des cuillères-mesure américaines, à savoir les teaspoons et les tablespoons. Je sais que vous êtes nombreux à avoir ces cuillères maintenant :

Si vous n'en avez pas, faites au mieux avec une cuillère à café et une cuillère à soupe, ce n'est pas très grave ici. C'est de la cuisine instinctive. 

Depuis que j'ai découvert cette recette, je l'ai déjà faite 3 fois. Je mets maintenant toujours 3 oignons, car ce sont les oignons frits qui déchirent ici ! C'est super bon, et je trouve qu'un seul oignon ce n'est pas assez, surtout qu'après friture il n'en reste plus grand-chose, mais ce n'est que mon avis.

Quant à l'aneth, ne faites surtout pas l'impasse (si vous en avez), car elle sublime vraiment ce plat. 

Je l'ai déjà fait sans le riz sauvage, et je n'ai pas vu la différence. Disons qu'avec le riz sauvage ce plat est encore plus beau gosse. 

En ce qui concerne la cuisson du riz basmati, je l'ai simplifiée par rapport aux indications du livre sinon c'est une galère pas possible. Je le cuis à grande eau, comme pour des pâtes, et c'est absolument parfait. Impossible de se planter. Vous obtiendrez des grains qui se détachent parfaitement. 

Le riz sauvage est long à cuire, alors commencez par ça. 

Il faudra donc cuire 50g de riz sauvage dans une casserole remplie d'eau, pendant environ 40mn (suivez le temps de cuisson indiqué sur le paquet). Egouttez et réservez dans un grand récipient :


On fait la même chose pour le riz basmati, mais cette fois-ci on sale l'eau de cuisson, exactement comme pour les pâtes. 

Faites bouillir une grande quantité d'eau salée, et ajoutez 220g de riz basmati dès l'ébullition. Mettez le feu sur feu moyen, remuez bien, et comptez 10mn pile !


Egouttez à fond, mélangez-le avec le riz sauvage, et ajoutez de suite 100g de raisins secs. Ainsi, avec la chaleur du riz, les raisins deviendront tout moelleux !


Maintenant on s'occupe des oignons. 

Emincez-les finement avec une mandoline, un robot ou au couteau :


Ajoutez de la farine sur les oignons, pour bien les enrober :



Faites-les frire dans de l'huile de tournesol (Ottolenghi indique qu'il faut 180g d'huile pour un oignon, mais j'ai mis la quantité au pif) :


Quand les oignons sont dorés et croustillants, égouttez-les bien, et salez un peu :




Rincez 240g de pois chiches :


Dans une petite poêle, faites chauffer 20g d'huile d'olive, ajoutez les graines de cumin et le curry en poudre, puis les pois chiches et 1/4 de tsp de sel :


Mélangez bien pour que les épices ne brûlent surtout pas :


Il faut faire revenir les pois chiches sur feu vif pendant 2mn :


Ajoutez de suite les pois chiches dans le riz et mélangez à fond : le riz va devenir jaune.

Hachez les herbes très finement (persil, coriandre, aneth) :


Et ajoutez-les avec le reste des ingrédients, ainsi que les oignons frits. Salez au besoin et poivrez bien. 

Mélangez bien et régalez-vous ! 


Ici c'est la version sans riz sauvage, et avec trois oignons :




Ce plat est excellent même à température ambiante vous verrez ! 





Si vous voulez voir une petite vidéo d'une cuillère qui s'amuse à remuer ce riz avec amour, ça se passe sur mon profil Instagram, ici (clic). 


Commentaires

  1. Véro la blonde confinée28 mars, 2020 14:10

    Première ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui !!! J'en profite pour te faire de grosses bises Véro ! J'espère que tu vas bien !

      Supprimer
  2. Oup's ! presque prem's ! J'étais en train de faire ma liste de courses pour pour un Franprix rapide à coté, j'ai eu l'idée de passer ici chercher une idée nouvelle facile, et voilà !!! Je rajoute à ma liste pois chiches et oignons, j'ai déjà persil frais, je zappe cerfeuil et aneth (Picard, de sera un autre jour...) je zappe aussi aussi riz sauvage..
    Je vais me régaler ce soir - et oui, je confine seule mais je reste gourmande et curieuse de nouveaux goûts ...
    Merci Valérie, bisousssss

    RépondreSupprimer
  3. Troisième.... Alors, Valérie, j'espère que tu vas bien... Je fais les courses et je m'y mets à la semaine... Une dinguerie comme d'hab!!! J'ai hâte d'essayer ça... Bisous et prends soin de toi... Bisous et merciiiii

    RépondreSupprimer
  4. Comme ça fait envie ! Tu as raison, "Recette extraordinaire d'Ottolenghi," c'est un pléonasme !!!! J'ai le livre mais je n'avais pas tilté en voyant cette recette, merci Valérie de nous la signaler. J'ai fait une autre recette de riz d'Ottolenghi à midi (avec du fenouil et de la courge), donc je vais attendre un jours ou deux pour celle-ci. Je vais en rêver...et aller à la chasse aux pois chiches !

    RépondreSupprimer
  5. C’est très tentant ce plat de riz......j’ai tout sauf les pois chiches 🤨
    Ce midi c’était Riz safrané au four !!

    RépondreSupprimer
  6. Dialogue ce soir à table :
    " Hum... Oh oui... Hum... Oh oui ... Il en reste ???"
    Même les gamins qui ont tiqué en voyant plein de trucs dans leur riz...
    Quant au reste d'oignons frits, ils ont fini sur une tartine de fromage frais !!!

    RépondreSupprimer
  7. Une perle, ce Yotam, moi aussi, je me délecte rien qu'à feuilleter son livre. Pas de riz sauvage à la maison, mais un boulghour... Je vais peut-être m'en inspirer pour le déjeuner dominical!. Photo très appétissante... Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  8. je ne suis pas fan des raisins secs mais je pense que la je dirais oui sans hésitation !

    RépondreSupprimer
  9. Merci Valérie, je rajoute à ma liste de la semaine prochaine. J'y vais les yeux fermés, tu es mon gourou depuis au moins 2 ans mais j'osais pas te le dire. Je valide tous tes choix, cest un carnage à chaque fois. Cest limite cosmique. I love U Valerie 🤩😅

    RépondreSupprimer
  10. merci, pour cette recette faite à midi ....hmmmm un vrai délice. Les oignons, j'en referais rien que pour les manger de la sorte!!!! Moi qui ne suis pas fan de riz, je préfère les pâtes......mais là trooop bon, Première fois que je publie quelque chose, je ne suis pas une grande pâtissière ni une grande cuisinière, mais toutes vos recettes que j’applique à la lettre sont une réussite...Merci beaucoup...!!! et j'adoore votre manière de rédiger et d'expliquer les choses!!!

    RépondreSupprimer
  11. Super bonne, on s'est régalé. Merci pour cette belle recette ( sans aneth pour moi confinement oblige)

    RépondreSupprimer
  12. une ado confinée...29 mars, 2020 19:04

    Bonjour Valérie ! J'ai une question totalement autre que le plat de Ottolenghi ( même si il fait de l’œil...)
    Je découvert il y a quelques temps ton bouscoutou magnifique. Les premières fois les essais ont été couronnés de succès mais cela fait deux fois que je le fait et qu'il ressort cuit à première vue mais quand on le découpe il a des manques de cuisson, des bouts durs à moitié cuits.De plus quand je le démoule il se "rabougrit" au bout de quelques minutes. Donc voilà, je n'arrive pas à trouver qu'est ce que j'ai changé en le faisant. Aurais tu une explication ?
    Lucile
    En tout cas j'espère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lucile. Si tu veux la meilleure recette de bouscoutou, c'est celle-ci qu'il faut faire : https://www.cestmafournee.com/2017/01/le-chiffon-cake.html
      En ce qui concerne ta question, ce que tu décris semble être soit une cuisson trop forte (il ne faut pas dépasser 150°), soit un manque de cuisson, soit un excès de levure (il faut la peser avec une balance électronique). Si on met trop de levure, le gâteau s'affaisse après cuisson. Et si on cuit trop fort, les bords crament et l'intérieur est cru. Il faut une cuisson douce à 150°, même si c'est plus long. Mais comme je te l'ai dit, essaie le chiffon cake tu verras c'est génial. Si tu n'as pas le moule qu'il faut, prends n'importe quel moule troué au centre et suis les indications de la recette (ne pas le graisser). Ensuite tu le laisseras refroidir retourné sur une grille pendant une heure, et tu démoules. Il ne s'affaissera pas.

      Supprimer
  13. Merci pour ta réponse aussi rapide et le lien (je n'avais pas vu cette recette sur ton blog même si je l'ai parcourus maintes fois������)
    Cela est étrange car j'utilise comme toi un moule à kouglof et je le cuit a 150 degrés aussi pendant une heure. Mais en effet je ne pèse pas la levure avec une balance à précision (je n'ai pas encore tous les ustensiles de pro !)
    J'ai aussi oublié de te dire que le dessous du gâteau sens lœuf alors que le reste pas du tout ! Et si le gâteau est dense c'est parce ce que j'ai mal battu la préparation ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurai donc une autre question (promis après je t'embête plus !��).
      Je regardais du coup le prix moyens des balances à précision mais sur Internet on en trouve à tout les prix. La question est donc la suivante: combien mettre dans une balance à précision de pas trop mauvaise qualité sans se ruiner pour autant ?
      Merci encore de ta patience pour à chaque fois répondre à nos questions !
      Lucile

      Supprimer
    2. En effet il faut bien battre longtemps pour que la pâte soit aérée, c'est très important. Mais tu verras qu'avec le chiffon cake elle le sera incroyablement ! Quant à la balance, j'ai celle-ci qui est très bien et qui coûte environ 15 euros : https://amzn.to/3dBbFQN

      Supprimer
  14. Bonjour Valérie!
    Confinée dans un appartement avec mes 3 enfants de moins de 8 ans... Je profite de la sieste pour me noyer dans ton blog... Je lis et relis tes recettes, les commentaires, je salive, et rigole toute seule!
    J'ai une question pour cette dernière recette. Cuisiner pour 5 tout les jours me rend flemmarde... penses tu que je puisse utiliser des oignons frits tout prêts (j'ai honte) ou ça serait vraiment une abomination?
    Merci pour tout ce que nous nous donnes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Camille. Je compatis : je cuisine pour 5 tous les jours aussi et c’est tres difficile. Mais pitié. Je t’en supplie. Ne mets pas d’oignons frits tout prêts !! Abomination totale ici. Fais-les car ils sont essentiels à la réussite de ce riz. Ce n’est si long que ça tu verras. Courage 😉

      Supprimer
  15. Recette faite ce midi mais adaptée à des armoires et un frigo de confinement. Melange riz/graine et pas d'herbes fraîches, le tout accompagné de brochettes au bbc. Relax dans la cour de la maison au soleil (mais avec un gros pull ��, le nord est ensoleillé mais le fond de l'air n est pas encore très chaud). Hâte d essayer avec les vrais ingrédients pour un bbc avec les copains ��

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Valérie,
    Merci c'est chouette de votre part de continuer à alimenter votre blog en cette période de confinement. Blog que nous sommes nombreux à aimer !
    J'ai fait ce midi votre recette de RIZ BASMATI ET RIZ SAUVAGE AUX POIS CHICHES, RAISINS SECS ET HERBES DE YOTAM OTTOLENGHI
    Très très bon, avec 3 oignons bien entendu et de l'aneth fraîche... En revanche je dois dire que j'avais un peu sous estimé le temps de réalisation de cette recette qui a tout de même été assez longue à réaliser. Etais-je au ralenti ?
    Prenez soin de vous et merci du temps que vous nous consacrez, Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Céline. La première fois j'avais mis trois plombes aussi, et maintenant je la réalise hyper vite ! Je fais bouillir le riz, et pendant ce temps là je fais revenir les pois chiches. C'est très rapide. On rince le riz, on jette les pois chiches et les raisins dedans, et on a déjà fait le plus gros. Ensuite on s'occupe des oignons et c'est quasi terminé. Quand on à l'habitude de faire cette recette ça va très vite en fait. On sait comment s'organiser.

      Supprimer
  17. Beaucoup de compliments à ce plat du coup j'ai essayé ! Mon fils a fait la grimace quand il a vu tout ce mélange mais il a mangé ! (enfant difficile...) Et nous nous avons raffolé ! On a tout raclé !.... Poêle vide et regards des gourmands dessus comme celui d'un chien sur une gamelle vide🤣

    RépondreSupprimer
  18. Super recette, c'est vraiment une tuerie par contre je pense qu'il doit y avoir une grave erreur de proportions indiquées pour 6 personnes car nous l'avons engloutit à deux...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez mangé tout ça à deux ???? 😱
      Il est bien indiqué pour 6 sur le livre, car en accompagnement on peut servir 6 personnes. Ensuite ça dépend des appétits.

      Supprimer
    2. Une révélation ! :-o Quel délice ! J'imagine déjà ça cet été avec les copains, en terrasse, en accompagnement d'une viande au BBQ ! Et comme ça les végétariens sont contents, ça leur fait un "vrai" plat aussi ;-)

      Supprimer
  19. Adopté par toute la famille. Ce plat est un régal.

    RépondreSupprimer
  20. bonjour
    je n’ai plus de riz mais de la semoule moyenne je peux faire la même recette
    avec?
    merci

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour
    J’ai découvert ce blog grâce à une collègue. Et je la remercie caque jour. Recettes formidables partagées dans le détail et la bonne humeur. Génial merci de ce partage. Hier soir j’ai fait le riz du Chef israélien et c’est un délice. A faire et refaire. Aujourd’hui je tente la fougasse. G
    J’ai préparé la pâte hier soir et elle dort au frigo. Je vais la réveiller bientôt.
    Merci pour tout

    RépondreSupprimer
  22. Je vais tester ça demain!
    Savez-vous ce qu'on est sans doute très nombreux à attendre ? La recette de couscous bien sûr ! Ayez pitié de nous qui faisons un couscous bof bof :( Aidez-nous please!!!

    RépondreSupprimer
  23. Quelle révélation, cette recette !!! je vais la faire et la refaire, c'est sûr !
    Jusqu'à présent, toutes les recettes de riz bien parfumées que je connaissais était du genre "risotto", c'est à dire crémeuses. Ici, on a une recette de riz plus sec (rien de péjoratif, au contraire !) et très parfumé. C'est génial !!!!
    Je n'avais pas de pois chiches, alors j'ai utilisé des amandes bâton, et je crois que je vais adopter cette version. En effet, je ne suis pas fana de pois chiches (sauf sous forme de falafels !) et avec des amandes bâton c'est délicieux.
    Je ne suis pas sûre, en revanche, de t'être reconnaissante de m'avoir fait découvrir les oignons frits à l'occasion de cette recette, Valérie., lol...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je déteste les pois chiches mais la ca passe tout seul,!!!

      Supprimer
  24. Tu m'a sauvé mon jour confiné. J'ai le livre Jerusalem (ma recette favorite est sa magnifique purée de betteraves à l'ail, zaatar,...) mais pour cette recette de riz, je ne l'ai ouvert que pour la photo, j'ai suivi tes instructions.
    C'était parfait, super recette, trop BEAU et trop BON.
    Ne surtout pas zapper les raisins secs blancs.
    Encore merci à toi !!!

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Valérie,
    Habituellement je suis une fan de tes recettes sucrées, mais avec ce confinement j'ai plus de temps et j'ai fait hier soir cette recette . MERCI mon mari et mon fils ont ADORE,
    Cependant, j'ai du mettre un mélange de 3 riz BIO à la place du riz sauvage et du riz basmati, en effet il y a un peu pénurie de certains produits en ce moment. Désolé pour cette prise de liberté .
    je devrais reposter un commentaire dans la journée car comme 155dom de suis en cours de focaccia :)
    Encore merci pour le temps accordé,
    Prends bien soin de toi et de tes proches !

    RépondreSupprimer
  26. Petite merveilleeeeeeeeeeee !!! Merci beaucoup pour cette recette qui change, et pour la découverte des oignons frits qui va accompagner d'autres repas je sens... A refaire hors confinement avec de la coriandre fraîche (et non congelée....)

    RépondreSupprimer
  27. Recette testée ce midi ! ouah une explosion de saveurs. Ce plat en met plein les yeux et les papilles !! Merci d'égayer nos repas de confinement !!!

    RépondreSupprimer
  28. Bonsoir Valérie,
    Recette approuvée, un délice ! sans riz sauvage et en accompagnement d'un filet d'agneau. Miam-miam ! Encore merci pour ces excellentes recettes saleés ou sucrées.
    Prenez soin de vous !

    RépondreSupprimer
  29. Mais c'est de la bombe !!! J'adore c'est sublime et parfumé à souhait. Pour une fois j'ai trouvé toutes les herbes alors je ne me suis pas gênée. Et je plus soies Julie pour les proportions :-))) mille merci Valérie franchement comme toujours au top !! (et perso je fais faire trempette au riz sauvage il cuit beaucoup plus facilement ensuite)

    RépondreSupprimer
  30. miam miam, c'est vraiment très coloré et appétissant, ca donne envie
    je vais le mettre en favori, je vais le tester cette semaine encore
    Je connaissais le livre et effectivement il est superbe !
    Je voulais l'acheter avant le confinement, pas de bol, ce sera pour plus tard
    Merci pour cette recette !

    RépondreSupprimer
  31. Que c était bon, merci ! Tout le monde a adoré. J ai fait le chou fleur brulé avec. Je pensais avoir des restes pour le lendemain mais il ne restait presque plus rien.quel succès !

    RépondreSupprimer
  32. En plat unique pour lundi de Pâques, j'ai multiplié les proportions par 2 en me disant que j'aurai bien un petit reste. C'était sans compter sur mes 4 ados morfaloux ! Bref, tout le monde s'est régalé.
    Merci Valérie pour tout ce que tu donnes et partages à travers ce blog. Merci pour ton humour et ta bonne humeur qui transparaissent dans chacune de tes délicieuses recettes. Grâce à toi j'ai découvert la cuillère magique, la microplane, Ottolenghi et tant d'autres choses.... Et à chaque fois, je rends à César ce qui appartient à César quand j'apporte un plat sur la table : CMF inside ! Tout le monde est alors rassuré !

    RépondreSupprimer
  33. délicieux, ma fille vient de nous préparer cette recette, bravo merci pour le partage

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour Valérie,est-il possible de préparer ce plat la veille? Je crains pour les oignons frits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tant pour les oignons, mais plutôt pour le riz, qui n'est pas un aliment qui se conserve bien. Le riz du lendemain c'est pas terrible. Mais c'est faisable. Les oignons resteront bons.

      Supprimer
  35. Merciiiiii pour cette recette, elle a eu un grand succès à la maison !!! Délicieux !!!

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour Valérie,

    Comme toutes les recettes de Monsieur Ottolenghi, celle-ci est un succès, un régal, un 'à refaire'!
    Comme la table était bien remplie avec d'autres mets, nous n'avons pas tout fini, il en restait un peu pour ce midi (avec un maxi burger pour les carnivores, une caponata, salsa de poivrons). Je confirme: il se déguste très bien le lendemain (les épices ont infusé - dixit mon jeune de 19 ans...): couvert d'un papier alu, réchauffé doucement au four, réhaussé d'oignons fraîchement frits (qui ont aussi accompagné le burger...).

    Angeline

    RépondreSupprimer
  37. Une tuerie !! Merci Valérie!!! On vient de sortir de table! Au top!

    RépondreSupprimer
  38. On est jamais trop inquiets en faisant vos recettes, mais celle-ci est vraiment géniale, avec des sardines grillées au four c'était un vrai délice ! Je n'attends plus que l'été et la fin du confinement pour la faire découvrir à la famille et aux copains, avec des sardines au barbec cette fois ;)
    Merci encore pour toutes ces belles recettes qui nous font rêver et nous poussent à nous surpasser, on attend toujours impatiemment la prochaine !

    RépondreSupprimer
  39. J'ai vu "pois chiches et oignons frits" j'ai cliqué tout de suite.... Si je peux me permettre un conseil qui j'espère sera utile: le riz basmati (j'achète la marque DAAWAT que vous trouverez dans les épiceries indiennes, très parfumé et le grain de riz extra long!). Avec cette technique, vous ne raterez jamais votre riz et vous garderez son parfum délicat : faites tremper la quantité de riz souhaitée dans de l'eau froide minimum 30 min. Égouttez bien. Faites chauffer 1,5 fois son volume en eau (par exemple 400 gr de riz pour 600 gr d'eau). Dans une grande casserole, faites chauffer un peu de ghee (beurre clarifié) ou à défaut huile de pépins de raisin et faites revenir à feu vif (induction 6)une à deux minutes le riz avant d'ajouter le sel et votre eau chauffée. Couvrez tout de suite et laissez cuire à feu doux (induction 3.5) jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'eau. Vérifiez au bout de dix minutes, sinon prolongez la cuisson. Quand il n'y a plus d'eau, prendre un torchon propre et couvrir la casserole avec puis poser le couvercle par dessus et laisser 10 minutes (technique d'ottolenghi). Vous obtenez un Riz parfumé et des grains bien séparés les uns des autres.
    Pour les oignons frits, j'ai vu Thierry Marx tremper ses oignons finement émincés dans du lait pendant quelques minutes, égoutter puis enrober les oignons de farine. Passer à la passoire pour ôter l'excédent et faire frire doucement (les oignons ne doivent pas frire trop vite, je mets mon induction sur 6). Quand ils ont
    une belle couleur dorée, retirer et saler. Je fais toujours cette technique pour les oignons ou échalotes que je mets sur mes curry par exemple et vous pouvez tester, vos oignons resteront croustillants le lendemain!

    Merci Valérie pour le partage des recettes, c'est vous qui m'avez fait découvrir Ottolenghi!
    Chaleureusement,
    Fatima.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fatima. Merci pour ces précieuses explications. Dans la recette originale c'est ainsi qu'Ottolenghi cuit le riz basmati, mais ici j'ai tout simplifié. Je ne doute pas que cette cuisson doit être magnifique. Quant aux oignons frits je ne connaissais pas cette astuce du lait, merci de la partager avec nous. Ca doit être super bon les échalotes frites, je n'ai ai jamais pensé. Merci beaucoup !

      Supprimer
  40. Bonjour, je vais tenter cette réponse, par contre je suis un peu perdue avec les doses, 1 TPS ça correspond à quel dosage à peu près ? Je ne voudrais pas rater cette recette ! :-D

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour Valérie,
    J'ai appris que pour avoir des grains qui se détachent il faut rincer le riz,. alors dans cette recette, si on ne le rince pas, ça ne va pas faire une grosse bouillie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais rincé le basmati. Je le cuis 10mn et les grains se détachent parfaitement. Ca devient de la bouillie quand c'est trop cuit. Mais vous pouvez toujours le rincer si vous voulez.

      Supprimer
  42. Bonjour!!
    Pourrait on imaginer de mélanger les 2 recettes de riz : la cuisson au four de votre précédente recette est tellement bonne......

    RépondreSupprimer
  43. Premier recette d Ottolenghi et c est une tuerie !

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour Valérie,
    Si on prépare le plat le matin pour le soir, peut-on le réchauffer légèrement au micro ondes?

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour Madame,
    Depuis notre arrivee en Suisse apres 12 ans en Asie du Sud Est je suis PAF (Pere au Foyer) et me tourne regulierement vers votre blog pour des idees repas pour mon epouse et nos 2 enfants. Ce riz est particulierement appreciee des troupes! Un grand MERCI a vous pour ce partage.

    RépondreSupprimer
  46. Voici une recette que je vais essayer très vite. En échange je vous suggère de tenter le riz aux herbes de Ottolenghi, recette du livre Plenty. Je suis sûre que le mode de cuisson va vous intriguer et le résultat vous plaire. Merci pour votre blog.

    RépondreSupprimer
  47. Je l'ai testé ce soir, et ce plat était vraiment trop boooon :). Merci pour la recette, mon mari qui ne mange pas de pois chiches, ni de raisins secs, à tout mangé ( victoire !!) . A refaire sans hésiter !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.