Poulet rôti, sauce crémeuse à l'ail et au poivre vert d'Ottolenghi

Poulet rôti, sauce crémeuse à l'ail et au poivre vert d'Ottolenghi

Poulet rôti, sauce crémeuse à l'ail et au poivre vert d'Ottolenghi

Ha la la, quelle histoire cette recette ! 


Je ne comptais pas du tout la publier, car j'avais l'impression que je passais ma vie à publier des recettes d'Ottolenghi, en mode  psychopathe monomaniaque. Alors je voulais lever le pied un peu.
J'ai donc juste posté sur Instagram et sur Facebook une photo de cette recette, prise à l'arrache avec mon iPhone devant ma fenêtre,  histoire de partager ma joie avec vous. Et là paf ! qué pasa ? Vous la vouliez tous ! Pourtant j'avais mis un lien vers la recette originale d'Ottolenghi, mais vous la vouliez ici, en français. Du coup j'ai cédé... 

J'avais même organisé un sondage dans mes stories Instagram, pour savoir si je devais la publier quand même, malgré le fait que je n'avais pris aucune photo du pas à pas, puisque je n'avais pas du tout l'intention de la partager ici. Et la réponse fut celle-ci : 


Alors la voici la recette en français ! Qu'est-ce que vous ne me faites pas faire j'vous jure... Si Ottolenghi porte plainte pour harcèlement je dirai que c'est votre faute. Vous vous débrouillerez avec lui. 

Bon.

Faut que je vous raconte toussa. 

Je l'avais vue passer dans le feed instagram d'Ottolenghi, et j'avais fait un arrêt sur image ! Quelle beauté ! Cette sauce crémeuse, avec ces rondelles de citron grillées, ce poulet croustillant. C'était magnifique. Ni une ni deux je suis allée voir sa recette, et j'ai vu qu'il y avait de l'ail noir dedans. Depuis le temps que je voulais goûter à l'ail noir, c'était l'occasion. Je me suis pris la tête pour en trouver et hop je fonce faire la recette. 

Et là tu vas me dire ? Mais qu'est-ce que l'ail noir ? L'ail noir c'est ça : 




C’est un ail bruni à basse température dans une enceinte humide durant deux à trois semaines, d’après une technique japonaise élaborée dans les années 2000. Il devient archi fondant, sans aucune amertume, et prend un petit goût de vinaigre balsamique et de réglisse. L’ail noir est sucré et acidulé, et possède d’incroyables vertus nutritionnelles. On en trouve maintenant chez les bons primeurs ou en supermarchés bio, car c'est devenu la grande tendance. 

C'était la première fois que j'essayais cette petite merveille, mais ça ne sera pas la dernière ! Ces gousses d'ail fondantes au bon goût de vinaigre balsamique sont surprenantes et apportent une petite touche de magie au plat, mais si vous n'en avez pas il y a une astuce pour le remplacer ne bougez pas d'ici.

Je n'ai pas encore testé l'ail noir avec d'autres recettes, mais je suis absolument convaincue que c'est ce goût d'ail noir que cherchait Yotam Ottolenghi avec sa fameuse tarte à l'ail caramélisé (clic). Ce n'est pas pour rien qu'il a fait confire les gousses d'ail dans le balsamique, c'est pour obtenir un ersatz d'ail noir. Oué oué chuis dans la tête du mec maintenant. 

Une tarte qui a eu beaucoup de succès sur mon blog d'ailleurs ! Si vous avez de l'ail noir, n'hésitez pas à la faire avec (en mettant simplement les gousses dans la quiche puisqu'elles sont déjà caramélisées, et en mettant à peine 4 ou 5 gousses en petits morceaux, ça c'est très fort en goût !). Ca doit être à tomber à la renverse. La grande classe.

D'ailleurs, si vous avez d'autres idées pour utiliser l'ail noir n'hésitez pas à les partager avec nous ici, on ne demande que ça !

Revenons à notre recette de poulet. 

Déjà, avant toute chose, sachez qu'elle ne demande aucun travail ! Le plus long c'est de peler les gousses d'ail blanc et les échalotes. C'est tout. C'est le max du max. Après ça va tout seul, y'a quasiment plus rien à faire. Et on obtient un poulet magnifique et bien croustillant. Avec une sauce crémeuse de ouf et bien acidulée.

Cette sauce est à base d'échalotes, d'ail, de vin blanc, de citron et de poivre vert. Si vous n'avez pas de poivre vert il faudra mettre des câpres à la place. Ensuite on laisse tout dans le four et on fait notre vie, puis on ajoute les gousses d'ail noir, et un peu de crème et d'herbes à la fin.

Ne prenez pas peur en voyant la quantité de gousses d'ail !! C'est normal voyons ! Il va fondre dans la sauce. D'ailleurs quand je fais mon poulet rôti je mets toujours au moins quinze gousses d'ail. Ces quantités me paraissent tout à fait normales. Il ne s'agit pas d'ail cru ici. C'est un ail qui va confire, qui va ainsi perdre son amertume, et qui va donner du goût à la sauce. Quant à l'ail noir, c'est un condiment. Il vient réveiller le plat. Donc n'ayez pas peur en voyant les quantités. Ottolenghi n'est pas fou. Il sait ce qu'il fait. 

Rassurez-vous, si vous n'avez pas d'ail noir, vous pourrez le remplacer avec du vinaigre balsamique (ou de la crème de balsamique). Ce n'est pas grave du tout, ça sera très bon quand même c'est sûr. 

Je n'ai pas pu réaliser cette recette avec le beurre et la crème, à mon grand regret 😭, la religion juive nous interdisant de mélanger la viande avec un produit lacté. J'ai donc dû mettre de l'huile d'olive à la place du beurre, et de la crème cheloue à base de tofu mariné et de soja à la place de la crème fraîche. Sacrilège suprême. Mais je suis persuadée que l'on peut faire cette recette avec du poisson à la place de la viande, alors je recommencerai pour la faire dans les règles de l'art, car il est évident que c'est meilleur au beurre et à la crème. Je veux découvrir ça moi aussi !

En revanche le vin blanc est indispensable. Vraiment. C'est lui qui donne tout le goût à la sauce. C'est lui qui embaume toute la maison pendant la cuisson et qui fait débarquer tout le monde dans la cuisine en disant "hummmmm ça sent trop bon !". Je ne vois pas trop comment on pourrait s'en passer ici, ça serait vraiment dommage. Il paraît que l'on peut faire un mélange avec 2/3 d'eau, 1/3 de vinaigre blanc et un morceau de sucre, mais je n'ai jamais essayé. 

RÉALISATION : 

6 cuisses de poulet (pilons + hauts de cuisse) ou un poulet entier
3 échalotes "banane" ou 5 échalotes normales
(l'échalote banane est un croisement entre l'échalote et l'oignon, on l'appelle aussi "échalion")
400g de vin blanc sec
1 gros citron jaune
10g de grains de poivre vert (ou 2 CS de câpres)
105g de beurre coupé en cubes de 2cm
20 gousses d'ail blanc
20 gousses d'ail noir (une tête ça ira) ou 15g de vinaigre balsamique
150g d'eau
3g de sel fin (1/2 teaspoon)
20g d'huile d'olive
90g de crème fraîche épaisse
10g de persil plat
10g de ciboulette
Poivre noir du moulin


Je pense que pour cette recette, si vous n'avez pas de cuisses, faites un poulet en crapaudine ! La cuisson en crapaudine est, à mon sens, la cuisson idéale pour le poulet entier. On obtient quelque chose de grillé partout c'est magnifique. Le poulet cuit plus vite et uniformément. Ici ça sera parfait et tellement beau avec la sauce autour !


Préchauffez le four à 180° chaleur tournante.

Si vous avez du poivre vert, concassez grossièrement 10g de grains dans un mortier. Si vous n'en avez pas, hachez grossièrement 2CS de câpres (c'est ce que j'ai fait).

Dans la lèchefrite de votre four (qui aura la taille parfaite pour cette recette !), versez 150g d'eau et 400g de vin blanc sec. Ajoutez 3g de sel, le poivre vert concassé (ou les câpres), les échalotes hachées, un gros citron coupé en 5 tranches, les dés de beurre (105g) et les 15g de vinaigre balsamique si vous n'avez pas d'ail noir.

Massez bien les cuisses de poulet avec les 30g d'huile d'olive (je n'ai pas pesé l'huile, j'ai juste mis un peu d'huile sur la peau du poulet). Salez, poivrez avec du poivre noir du moulin, et déposez le poulet dans le plat, en faisant attention à ne pas mouiller la peau.

Ajoutez les gousses d'ail blanc tout autour du poulet un peu partout.

En fait, dans la recette originale, il est indiqué de faire attention à ne pas mouiller la peau du poulet avec la sauce quand on le dépose dans le plat, car il veut que le poulet soit archi croustillant. Il ne le retourne pas pendant la cuisson. Je n'ai pas fait comme lui car je déteste quand le poulet n'est pas bien grillé des deux côtés. J'ai donc retourné le poulet durant la cuisson, ce qui fait qu'au final la peau du poulet n'était pas archi croustillante comme il aurait fallu mais c'était très bien quand même. Faîtes comme vous préférez.  

Dans la recette d'Ottolenghi, il indique donc de mettre le poulet, de le cuire 30mn, puis d'ajouter les gousses d'ail noir et de poursuivre la cuisson 35mn. 


Je n'ai pas fait comme ça puisque je l'ai retourné pour le griller des deux côtés. Ma cuisson était plus longue. En revanche j'ai bien respecté le fait de mettre l'ail noir à la fin, mais je l'ai cuit seulement 20mn. Sinon les gousses fondent complètement dans la sauce. Elles doivent garder de la consistance faites attention à ça.

Ah j'oubliais : la lèchefrite doit être au milieu du four. 

Quand le poulet est bien doré, sortez le plat du four. Retirez le poulet et mettez-le sur un plat afin de pouvoir vous occuper de la sauce. 

D'ailleurs, en parlant de sauce, ce que j'ai ADORÉ dans cette recette, c'est le fait de n'avoir rien à surveiller, tellement les quantités de liquide indiquées sont parfaites. On obtient une sauce onctueuse sans jamais avoir à ajouter de l'eau durant la cuisson, c'est génial. A condition d'utiliser la lèchefrite du four bien sûr.

Donc, maintenant que vous avez la lèchefrite remplie de sauce devant vous, il faut déglacer les sucs qui se sont formés tout le long des parois. Pour cela rien ne vaut un pinceau de cuisine. Mais un vrai, pas un pinceau en silicone. J'utilise toujours celui-ci (clic) pour déglacer les sucs :




Vous verrez c'est super : vous passez le pinceau tout autour de la lèche frite en le trempant dans la sauce, et tous les sucs vont se liquéfier pour donner du goût à la sauce.

Une fois que c'est fait, ajoutez 90g de crème fraîche et mélangez bien. J'ai dû mettre un substitut végétal, alors que j'ai horreur de tout ce qui est substitut. En goûtant j'ai trouvé ça immonde, mais au final, dans la sauce, c'était très bien, mais je n'ai pas mis 90g. J'ai dû mettre 1 belle cuillère à soupe pas plus.

Evidemment ça n'a rien à voir avec la crème fraîche. Votre sauce sera bien meilleure, surtout si vous avez mis le beurre.

A ce moment là j'écrase les gousses d'ail blanc, afin que la sauce prenne bien tout le goût, et je mélange encore. 

Ajoutez 10g de persil plat ciselé, ainsi que 10g de ciboulette ciselée. Remettez le poulet dans la sauce et servez sous les yeux ébahis de l'assistance.

Les échalotes hachées vont donner une belle consistance à la sauce. Elle aura un goût bien acidulé avec le vin, les câpres, le citron et l'ail noir (ou le balsamique). C'est délicieux et tellement facile à faire ! C'est toujours étonnant de sortir un plat aussi goûteux quand on n'a rien foutu.

Je l'ai servi avec du riz pour avoir quelque chose pour ramasser la sauce, qui est tellement bonne !

Voilà voilà, mon travail de traduction est terminé 😉. Enjoy !








Commentaires

  1. Valérie, en fan inconditionnelle de votre blog, je dis qu'il faut que ce confinement cesse illico!!! 1 recette tous les jours, je n'arrive plus suivre... j'avais prévu de m'attaquer au roulé pour le dessert de demain et je tombe sur une nouvelle recette !! .je suis également devenue fan du grand Ottolenghi (mais en second après vous) alors merci pour ce plat délicieux, qui s'annonce parfait pour le repas dominical de demain. Encore bravo pour ces commentaires qui ont eux aussi un vrai régal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Valérie, Sardine m'a enlevé le mot de la bouche !! c'est exactement ce que j'ai dit à mon mari : Une recette par jour !! waouh !! Valérie nous gâte... c'est un véritable marathon :) Grâce à vos recettes postées, votre inconditionnelle générosité, votre humour unique, ce confinement est un peu plus facile à accepter et surtout à vivre. Ö Valérie, merci merci et merci

      Supprimer
    2. merci d'avoir bien voulu traduire cette recette pour nous ! je suis convaincue du résultat bien avant de l'avoir testée, ce qui ne saurait tarder ! ..en fait, dès que j'aurai pu me procurer l'ail noir que je devrais trouver normalement

      Supprimer
  2. Encore une merveille signée Ottolenghi... J'en suis sûre !

    RépondreSupprimer
  3. Hello, par quoi peut on remplacer le vin blan?

    Thanks!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. C’est expliqué en préambule dans la recette.

      Supprimer
    2. Par le vin rouge

      Supprimer
  4. merci merci .vous êtes géniale . annie

    RépondreSupprimer
  5. Merci Valérie pour cette excellente recette !!!
    Surtout, n'hésitez pas à continuer de publier les recettes d'Ottolonghi ...un vrai régal !!! Je compte d'ailleurs acheter un de ses livres. En tout cas, ce confinement me permet de réaliser presque tous les jours, vos delicieuses recettes pour le plus grand bonheur de mes amours !!! Merci à vous pour votre gentillesse et votre humour que j'adore ...

    RépondreSupprimer
  6. Merci Valérie pour cette excellente recette

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour le vinaigre balsamique est blanc ou rouge ?
    Merci de toutes ces recettes

    RépondreSupprimer
  8. Wouah ! Tu as fait super vite pour poster la recette. Le harcèlement a payé ah ah ah ! En tout cas je te remercie beaucoup. C'est vraiment sympa. A la place du balsamique (a supposer que je ne trouve pas l'ail noir) je peux faire l'ail caramélisé de la tarte alors ? Je voudrais être au plus proche du goût

    RépondreSupprimer
  9. Incroyable, Valérie, moi aussi je l'ai faite, cette recette, quand elle est parue dans le Guardian ! C'est un délice ! Il me restait de l'ail noir d'une autre recette d'Ottolenghi : Squash gnocchi with caraway and black garlic"... ça fait rêver aussi, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cassandre c’est incroyable !!! Encore une fois je prends mon téléphone pour t’envoyer un message et je tombe pile sur ton commentaire !!! J’allais t’écrire que l’on venait de se régaler avec la recette de lentilles aux aubergines d’Ottolenghi ! Merci d’avoir insisté pour que j’essaie. Mon Dieu quelle merveille ! Tout le monde a mangé et à adoré.. Je ne peux plus concevoir les lentilles autrement. Tu avais raison ! Toute la famille te remercie 😉. Je les connais les gnocchis en question. Encore une recette de malade. Ce mec a changé notre vie.

      Supprimer
    2. Ca me fait tellement plaisir !!!
      C'est vrai, Ottolenghi et toi avez changé ma vie de cuisinière... et toi deux fois, une fois avec le blog et une fois en me faisant découvrir Ottolenghi ;-) !

      Supprimer
  10. Heu, sans vouloir m'immiscer dans votre discussion et faire le porte-chandelles, c'est dans quel bouquin de recettes les lentilles aux aubergines car premièrement j'adore les lentilles, deuxièmement j'adore les aubergines, et troisièmement j'adore Ottolenghi ☺️. Merci les filles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Yann,
      La recette est dans "Simple", sinon vous pouvez aussi la trouver là (en anglais) :https://ottolenghi.co.uk/recipes/puy-lentil-and-aubergine-stew
      J'espère que vous allez vous régaler !

      Supprimer
    2. Merci Cassandre. Cette recette de lentilles est fantastique. Pour info j’ai pu la réaliser dans ma poêle Lodge de 26cm. Mais la prochaine fois je changerai la façon de faire : je vous conseille de faire rôtir les aubergines et les tomates cerises sur une plaque au four. Ça va plus vite, ça rôtit mieux et c’est bien moins galère que mettre tout ça dans une poêle ! C’était vraiment pénible cette étape. Quant aux liquides attention : il faut 500g de bouillon de légumes ET 400g d’eau.

      Supprimer
    3. Bonjour Cassandre, j'ai pris la recettes des lentilles et aubergines chez Papilles et Pupilles. C'est la même que la tienne ? Merci du partage

      Supprimer
    4. Cassandre a mis le lien vers la recette. Celle de Papilles c’est la même mais il y a un problème dans les quantités qui ne sont pas les bonnes. Suivez le lien que Cassandre a mis vers la recette originale, qui est dans le livre SIMPLE d’Ottolenghi.

      Supprimer
    5. Bonjour Valérie ! J'allais justement faire cette recette ce soir ! Quand vous parlez de faire rôtir les aubergines et les tomates, c'est avant de les remettre dans la poele avec les lentilles et les liquides ? Vous les laisseriez combien de temps ? 10 minutes à 200° ? Mille mercis !

      Supprimer
    6. C’est plus long que ça. Je ne sais pas mais je pense une bonne demi-heure mais à 180°. Sur une plaque en métal.

      Supprimer
    7. Super, merci beaucoup !!!

      Supprimer
  11. A tester (cet été avec mes enfants...)
    Pour le vin blanc remplacé par eau+vinaigre+sucre, ma mère faisait ça régulièrement et ... je fais pareil ! Ça marche très bien

    RépondreSupprimer
  12. oH Yes ! encore une superbe recette à tester, merci ! c'est tous les jours noël sur ton site.
    Hier j'ai fais mes courses en mode confiné chez "grand frais" et je me suis retrouvé devant l'ail noir. Etant accroc à l'ail, ça m'a interpellé...j'aurais dû le prendre ! next time :)
    J'adore ta phrase : "Déjà, avant toute chose, sachez qu'elle ne demande aucun travail !" pour moi c'est une grande source de motivation pour faire la recette, hé hé !
    Et le succès s'annonce à la hauteur de celui du poulet caramélisé à la mélasse de Grenade.
    So, let's go !

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Valérie,
    Merci beaucoup pour cette recette, j'ai très envie de l'essayer, mais, où peut-on trouver de l'ail noir ? Merci

    RépondreSupprimer
  14. Merci ��
    Y'a plus qu'à!!!

    RépondreSupprimer
  15. Ca fait un moment que je louche sur l'ail noir qui trône à côté des caisses de mon magasin bio...Le prix m'a toujours fait hésiter...jusqu'à aujourd'hui...Il sera donc dans mon panier la semaine prochaine avec quelques cuisses de poulet pour fêter le "grand déconfinement" en famille, j'espère (un nouveau jour férié en perspective ?). Un énorme merci pour m'avoir fait découvrir ce chef formidable grâce à vos chroniques pleines d'humour, un 3ème livre de ses recettes va bientôt rejoindre mon étagère...Mes papilles en frémissent d'avance ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Sébastien Toulouse04 mai, 2020 10:31

    Bonjour Valérie,

    Merci pour cette recette qui tombe presque à pic, j'ai expérimenté le poulet crapaudine ce we et c'est vrai que c'est plein de qualités même si il y a encore quelques réglages :)

    J'ai découvert Ottolenghi avec toi et dernièrement à l'émission Très Très Bon de Paris Première.

    Je serais tenté d'acheter un de ces livres, mais juste un seul ! Lequel me conseillerais-tu ?

    Merci et bonne continuation.

    Sébastien

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Valérie,
    J'ai découvert ton blog il y a quelques années et je suis toujours émerveillée par toutes tes recettes que j'arrive plus ou moins à reproduire (il me manque encore un peu d'expérience mais j'y travail mdrr), j'ai donc essayé de faire ce poulet à l'ail qui m'a donner des gargouillis rien qu'avec la photo 🤤 mais à la sortie ma sauce etait très amère est ce que tu pourrais me dire ce que j'ai loupé 😅
    Je n'avais pas d'ail noir alors j'ai remplacé par du vinaigre balsamique et j'ai mis une dizaine de gousses d'ail (blanc ou violet fait il une différence ?)autour de mes 2 cuisses de poulet.
    Merci de nous régaler comme tu le fais, je ne jure plus que par toi quand je me lance en cuisine 🤤🤤

    RépondreSupprimer
  18. Merci merci merci pour cette recette !
    Qu'est ce que c'était bon... des saveurs inimaginables pour un plat au final si simple à préparer. Un pur régal, fait avec l'ail noir, le beurre et la crème pour ma part, accompagné de spaghetti, c'est divin !

    RépondreSupprimer
  19. Recette faite hier soir. Mais que c était bon ! Trop facile ! Laurent du dessus a tout résumé. Je tente la recette à l identique avec du lieu jaune.. quel talent cet Ottolenghi et cette Valérie. ! Merci


    RépondreSupprimer
  20. Ludivine MOUROT06 mai, 2020 15:09

    Recette réalisée aujourd'hui pour le déjeuner! Un régal! Merci pour ce partage!

    RépondreSupprimer
  21. Merci Valerie ! Habituellement, lorsque je vois le mot "ail" je fuis, mais la j'ai teste les yeux fermes en me disant "Si "C'est ma fournee" dit que c'est bon, on y va". Et effectivement, c'etait une tuerie !! Dix jours apres, mon epoux qui n'est pourtant pas un aventurier du gout m'en parle encore :-)

    RépondreSupprimer
  22. On s est régalé merci beaucoup pour le partage

    RépondreSupprimer
  23. Recette faite hier. La sauce est tres bonne mais quand même tres grasse. Je vais la refaire mais en diminuant de moitié la quantité de beurre. A voir ce que ça donne. Pour cette 1ere fois, j'ai respecté à la lettre les proportions mais j'ai trouvé qu'à la fin de la cuisson dans la lèchefritte c'était tres tres caramelisé sur les bords et il restait peu de liquide.
    Ça vous fait ça aussi à vous tous ?

    RépondreSupprimer
  24. 2 autres recettes d'Ottolenghi avec de l'ail noir : "Les choux de Bruxelles au beurre noisette et ail noir", puis "Les aubergines grillées à l'ail noir, pignons de pin et basilic" (Extrait de NOPI). Le résultat est fameux.
    Charles

    RépondreSupprimer
  25. Encore un vrai régal signé Ottolenghi. A chacune de ses recettes, j'ai un succès fou. Merci Valérie., c'est divin votre façon de partager 😉
    Ce soir je teste les lentilles au caviar d'aubergines !

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour Valérie
    Triste plus de recettes donc plus de rires en les lisant et pouf !! une rafale
    poulet fait hier extraaa, je valide les petits pois, la frittata et le gâteau roulé
    aux kiwis pour moi pas de mangue!
    Merci pour vos recettes
    Ah pour info je suis seule (hihiiiii)

    RépondreSupprimer
  27. Bonsoir ,
    Merci pour la traduction de la recette !
    Je suis également une grande fana de Yotam��. Recette faite ce soir , c'était délicieux ! En revanche, si je peux me permettre, je ne suis pas sure de la quantité de poivre vert de votre traduction . 20g me paraît vraiment beaucoup , j'ai mis à peine 10g et c'était déjà très fort en gout . Ottolenghi parle de 2Tbsp , il me semble que c'est plus proche des 8- 10g ( rapport à mes cuillère-mesures)
    . Avez-vous essayer avec le poivre?
    J'essaierai bien avec les câpres aussi.
    Bonne soirée. Emilie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'ayant pas de poivre vert, j'ai bêtement fait confiance aux infos trouvées sur le net, qui indiquaient d'une tablespoon de poivre vert correspondait à 9,30g. J'ai donc indiqué 20g pour les deux tablespoons. Suite à ton message je viens de peser 1 tablespoon de grains de poivre noir, ce qui m'a fait 6g. Je vais donc indiquer 10g de poivre vert, ce qui me semble en effet plus raisonnable tu as raison. J'ai fait cette recette avec des câpres alors je n'avais pas pu vérifier.

      Supprimer
  28. Nathalie Rucinski13 mai, 2020 13:22

    Chère Valérie. Nous venons de déjeuner avec ce délicieux poulet. Merci de l avoir traduit pour nous !!! C était vraiment très goûteux. Je l ai servi avec les pommes de terre frappées que j ai dorées à la poêle car le four était occupé. Esthétiquement le résultat est le même que les tiennes pour celles qui voudraient faire ainsi pas de soucis. Merci merci et continue à nous régaler.

    RépondreSupprimer
  29. Pouvez vous me dire quel substitut végétal vous avez utilisé à la place de la crème fraîche ?
    Et à la place du beurre, de la margarine ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la place du beurre j'ai mis de l'huile d'olive car je n'utilise jamais de margarine en cuisine, je ne sais pas du tout ce que cela pourrait donner. En ce qui concerne la crème j'ai mis un substitut végétal à base de tofu et de soja. La marque c'est Sojami. C'est celui-là : http://lesojami.com/produit-cuisiner-comme-un-creme-fraiche
      Mais je ne mange pas strictement kasher, je ne sais pas du tout si ce produit est autorisé.

      Supprimer
  30. Va falloir que je teste une deuxième fois ... avec du citron jaune! Parce qu'avec du citron vert l'amertume est vraiment trop présente! Je déconseille! Et je diminuerait sûrement aussi un peu en beurre! Pourtant j'aime ça! La qualité du poulet doit jouer... En ce moment on fait avec ce qu'on a! J'ai hâte de recommencer!! Malgré cet essai raté je suis certaine que ce plat va rentrer illico dans nos classiques! Tout à été dévoré en 10 min! Merci Valérie!

    RépondreSupprimer
  31. Encore merci pour cette délicieuse recette personnellement je trouve que la crème de soja marche très bien en cuisson en plus elle est light donc religion et santé sont unies

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour, un succès aujourd'hui.
    J'aurai aimé que la sauce soit un peu moins liquide et plus crémeuse.
    Vous mettez l'ail noir avec ou sans la peau dans le four ?
    Merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans la peau. La sauce est super crémeuse, c'est bizarre. Peut-être manquait-elle de cuisson. On peut toujours la faire réduire sur le feu, si votre plat est polyvalent.

      Supprimer
  33. le poulet est au four mais j'ai eu un doute pour le poivre vert : sec ou en saumure ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis posée la même question, surtout qu’il parle de remplacer le poivre par des câpres. Donc au départ j’étais persuadée qu’il s’agissait de poivre en saumure.. Mais il n’y a aucune indication. Alors je me suis fiée aux termes employés. Il parle de « chopped » pour les câpres et de « crushed » pour le poivre. J’en ai donc déduit que c’était du poivre sec. Mais je n’en sais pas plus.

      Supprimer
  34. Mamie Framboise26 mai, 2020 15:21

    Bonjour,
    J'adore toutes les recettes et j'en ai essayé beaucoup, je trouve dommage qu'il n'y ait pas de version imprimable, c'est pratique si on veut les conserver.
    Merci

    RépondreSupprimer
  35. Merci d'avoir partagé avec nous cette recette vraiment parfaite ! Je l'ai faite le we dernier, nous avons tous été subjugués : le poulet est parfaitement cuit, la peau croustillante (je ne l'ai pas tourné pendant la cuisson), la sauce était un peu liquide (mon poulet n'était pas de très bonne qualité, je crois qu'il a rendu de l'eau) mais après un petit temps de réduction sur la plaque, elle était d'une consistance parfaite, et le goût, hmmmm, le goût....
    Mon seul petit (vraiment tout petit, hein) bémol, c'est que j'ai trouvé que ça prenait plus de temps que ce que je m'étais représenté : en fait couper et hacher les échalotes, puis éplucher les gousses d'ail, couper la ciboulette et le persil, ce n'est vraiment pas difficile, mais chez moi, c'est assez chronophage. Une fois qu'on a fait ça en revanche, c'est vrai que c'est extrêmement simple et rapide !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.