Gratin de pommes de terre au citron vert et noix de coco (Ottolenghi)



"Valérie il faut absolument que tu testes le gratin de pommes de terre citron vert coco d'Ottolenghi !" "Valérie tu n'as pas encore testé le gratin de pommes de terre citron vert coco ?" "Valérie essaie le gratin de pommes de terre citron vert coco !".
Vous savez combien de fois j'ai reçu ce genre de messages ? 


Mais malgré tout, je n'avais pas envie de le tester plus que ça. Je me disais que c'était des pommes boulangères avec un peu de crème de coco quoi. Rien de transcendant. Mais c'était tout de même resté dans un coin de ma tête.

L'idée de vous proposer une belle idée d'accompagnement de viande ou de poisson me trottait depuis quelques temps dans la tête. Parce qu'on fait souvent un peu la même chose : du riz, des pommes de terre rôties, ou des légumes. Mais c'est dommage car l'accompagnement aussi est important. C'est sympa de surprendre avec quelque chose d'original. Alors, à force d'entendre parler de cette recette, j'ai finalement tenté l'aventure. 

Et là ce fut...comment dire...LE CHOC ! 

Oh la la la la mais vous n'avez même pas idée du truc. C'est de la folie furieuse. Un vrai voyage.

Je crois que depuis que je fais ce blog, c'est une des plus belles découvertes. Une recette qui te fait fermer les yeux de bonheur dès la première fourchette, et qui a laissé tout le monde bouche bée. C'est incroyable, mais surtout très surprenant. On ne s'y attend pas en fait. On ne s'attend pas à trouver de la fraîcheur dans un gratin de pommes de terre.

Imaginez : 

On fait cuire les pommes de terre dans de la crème de coco, des zestes et du jus de citron vert, avec plein d'échalotes compotées. Autant vous dire que la magie ici, c'est le citron vert. Idée de génie.

Ensuite on fait une huile parfumée et pimentée avec du piment, de l'ail, des cébettes et du gingembre. 

On arrose le gratin en fin de cuisson avec cette huile de malade pour le faire gratiner, et on le sert avec les aromates frits en topping.

C'est une petite merveille. Du pur bonheur dans l'assiette. C'est acidulé, c'est parfumé, relevé...pffffiou...c'est une dinguerie.

Ottolenghi explique dans son livre "Flavor" (clic) - d'où est extraite cette recette - qu'il sert ce gratin avec une épaule d'agneau rôtie. Ca doit en effet être un repas magnifique. Je m'imagine déjà en train de recevoir avec une belle épaule d'agneau confite au four, et ce gratin présenté en portions individuelles ! Ou bien avec un bar grillé au four par exemple, ça devrait être super bon avec le côté citronné de ce gratin.

Allez-y essayez, vous ne serez pas déçus ! C'est vraiment quelque chose qu'il faut goûter. Ca change tellement du gratin dauphinois classique ! En plus il conviendra à tous ceux qui ne consomment pas de produits laitiers.

Un IMMENSE MERCI à ceux qui m'ont fait découvrir cette recette.



RÉALISATION : POUR 4 PERSONNES (PLAT D'ENVIRON 25 CM) :

(J'ai un peu remanié les quantités de la recette originale, pour les adapter à un plat de 25cm de diamètre. J'ai aussi fortement réduit la dose d'huile)

Pour les pommes de terre :
700g de pommes de terre avec la peau (j'ai mis de la Agatha, c'était parfait !)
110g d'échalotes émincées (environ 7 échalotes)
50g de crème de coco (j'avoue j'ai mis 75g😈)
30g de jus de citron vert
Les zestes de deux citrons verts
1 gousse d'ail
15g d'huile d'olive
100g de bouillon de légume (j'ai mis un petit KUBOR et 100g d'eau)
Sel, poivre noir du moulin 

Pour les aromates frits :
40g d'huile d'olive
1 petit piment rouge
2 gousses d'ail
5g de gingembre frais
30g de cébettes (ou le vert des oignons nouveaux)


Ottolenghi recommande de laisser la peau des pommes de terre, et franchement il a raison c'est beaucoup mieux. Non seulement ça fait moins de travail, mais j'ai l'impression que les pommes de terres sont beaucoup moins fragiles quand on les manipule, et ensuite la peau colore et ça fait super joli. Mieux qu'avec des pommes de terre toutes nues je vous le dis !

En revanche il faut bien nettoyer la peau. 

Pour cette recette il faut des pommes de terre spéciales "four". Pas trop fermes, pas trop farineuses. Je trouve la pomme de terre "Agatha" est très bien pour ça, car elle n'est ni ferme ni farineuse : elle est fondante. Elle se tiendra à la cuisson sans partir en cacahuète. 

Si vous avez une mandoline, réglez-là sur 3mm, et mandolinez les pommes de terre. Sinon faites-ça au couteau ou éventuellement au robot. 

J'utilise cette mandoline OXO (clic) depuis presque 4 ans, et j'en suis très satisfaite :


J'ai émincé les pommes de terre en la réglant sur le deuxième cran et c'était absolument parfait. 

Mettez les pommes de terre dans un grand récipient, de préférence assez plat comme celui-ci :

`

Zestez un citron vert avec une microplane (clic).

Le parfum enivrant d'un citron vert fraichement zesté c'est quelque chose...rien ne peut rivaliser avec ça. Absolument rien. 


Et pressez ensuite le jus de ce citron :


Vous devez obtenir 30g de jus de citron. Versez-le sur les pommes de terre, et mélangez bien pour qu'elles ne s'oxydent pas :


Ajoutez 50g de crème si vous voulez faire comme la recette initiale, ou 75g si vous voulez faire comme moi huhuhu. 

Salez (j'ai mis exactement 3/4 de teaspoon de sel), et poivrez bien bien :


Mélangez, et réservez à température ambiante. 

Préchauffez le four à 180° chaleur tournante avec une grille au milieu du four.


Pendant que le four préchauffe, on va s'occuper des échalotes.

La plus grosse tannée de cette recette, c'est l'épluchage des échalotes...pfff... Je me demande si je vais pas appeler mon copain Picard à la rescousse la prochaine fois. Non seulement c'est pénible à éplucher, mais je ne vous raconte pas comme on chiale quand on les émince. J'étais en sanglots. Mais bon, c'est pour la bonne cause...

Une fois épluchées, mandolinez-les (oui j'ai créé un verbe, so what ?) toujours sur le cran 3mm

Vous devez obtenir 110g d'échalotes émincées, ce qui correspond à environ 7 à 8 petites échalotes :


Séchez-vos larmes, et faites chauffer 15g d'huile d'olive dans une poêle pouvant aller au four. 
Sinon ce n'est pas grave : vous pourrez faire revenir les échalotes dans une poêle et continuer la recette dans un plat à four.

Ici j'ai utilisé ma fidèle et bien-aimée poêle en fonte Lodge (clic), qui va sur l'induction et au four (et même sur les feux de camp, elle est increvable). Elle mesure 24cm en bas et 26cm en haut, c'est pour ça que j'ai indiqué "un plat de 25cm". 

(Je ne remercierai jamais assez la personne qui m'a fait découvrir cette poêle, qui se reconnaîtra si elle me lit toujours)

Quand l'huile est chaude, ajoutez les échalotes et râpez une gousse d'ail avec une microplane :


Faites revenir tout ça pendant 10mn sur feu moyen (j'ai mis 6 sur l'induction) en remuant régulièrement avec une maryse (pour bien racler le fond de la poêle). Ça doit compoter, devenir doré mais surtout ne pas brûler. Si l'ail brûle ça sera amer et pas bon du tout :


Retirez les échalotes de la poêle, et c'est parti pour le montage du gratin. 

Commencez par une première couche de pommes de terre :


Ajoutez un peu d'échalotes un peu partout :


Recouvrez de pommes de terre, ajoutez des échalotes etc :



Terminez en faisant une belle rosace avec les pommes de terre restantes, et versez tout le liquide qui était dans le saladier ! Raclez bien avec une maryse pour tout récupérer :


Versez 100g de bouillon de légumes

J'ai simplement dissous 1 petit  KUBOR dans 100g d'eau bouillante :



Voilà ce que ça donne :


Couvrez bien avec du papier alu :


Et enfournez pour 40mn à 180° chaleur tournante, en déposant la poêle sur une grille au milieu du four. 

Pendant que ça cuit, on s'occupe des aromates frits. 

Pour cela, il faut normalement un petit piment rouge. Je n'en avais pas alors j'ai mis des flocons de piment pour avoir tout de même une huile pimentée, mais si vous avez un piment rouge c'est mieux. Enlevez bien tous les pépins et coupez-le en fines lamelles. 

Emincez les deux gousses d'ail avec le cran le plus fin de la mandoline, et coupez 5g de gingembre frais en petits bâtonnets super fins. 
Coupez le vert des cébettes en petits morceaux. Il en faut 30g :


Dans une petite casserole de 12cm (clic), versez 40g d'huile d'olive, et ajoutez les lamelles d'ail et de piment, ainsi que les bâtonnets de gingembre. Faites frire 5mn, et sortez-les ensuite avec une écumoire :


Ajoutez les oignons, et faites frire 3mn :


Filtrez les oignons dans une passoire pour bien récupérer l'huile, et disposez tous les aromates frits sur une assiette, en les espaçant. Salez :


Voici le gratin au bout de 40mn de cuisson avec le papier alu. Les pommes sont fondantes et cuites, mais on va lui donner des couleurs (et encore plus de goût !) :


Pour cela, versez l'huile aromatisée. Je n'ai pas tout mis, trop c'est trop...


Etalez avec un pinceau pour que toutes les pommes de terre soient recouvertes de cette délicieuse huile pimentée :



Et c'est parti pour 30mn au four, sans le papier alu, toujours avec la grille au milieu du four, et toujours à 180°.

Les pommes de terre seront bien dorées et gratinées. 

Servez tout de suite, quand c'est bien chaud, en ajoutant les aromates frits par-dessus. Zestez également un citron vert. 

J'avoue que j'ai mis l'ail juste pour la photo, mais je vous déconseille de le mettre. Il est utile pour parfumer l'huile, mais croquer dans une lamelle d'ail frit c'est pas terrible du tout. Alors que les petits bâtonnets de gingembre et les oignons frits c'est excellent ! J'imagine que les petites lamelles de piment rouge aussi !



Regardez-moi ça ! Vous verrez que toutes les pommes de terre du dessous seront toutes dorées et confites...c'est un délice !


Faites comme moi : ne dites rien du tout à vos goûteurs ! Apportez cette merveille sur la table sans leur donner la moindre information, et contemplez leur tête quand ils goûteront... 


Commentaires

  1. Waouh.
    Je sais ce que je vais tenter ce weekend.
    Merci Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, ce plat s'accorderait-il bien avec le tajine boulette dont vous donnez une recette également sur ce site?

      Supprimer
  2. Merci pour cette recette alléchante !
    Savez-vous s’il est possible de congeler des portions et si oui combien de temps elles peuvent se garder ? Merci encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas. On peut le faire avant et le réchauffer, mais je déconseille de le congeler.

      Supprimer
  3. A tester ce week-end, merci pour cette nouvelle aventure Valérie et bonne année à vous tous !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Valérie cette recette me met l’eau à la bouche … seul problème je n’aime pas la noix de coco … est-ce que cela se sent dans le gratin ? Je peux peut être remplacer par de la crème entière ou du lait entier ? Merci pour tes recettes que je consulte et reproduit régulièrement !! Les lire est déjà un grand bonheur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle ne se sent pas vraiment, mais on peut toujours mettre de la crème liquide à la place.

      Supprimer
    2. J’ai fais cette recette elle est délicieuse. Si vous mettez les proportions conseillées par Valérie c’est très subtil moi j’ai augmenté la dose. Mais quel régal!!!

      Supprimer
  5. Je note la recette pour la réaliser très vite.

    RépondreSupprimer
  6. A essayer alors merci

    RépondreSupprimer
  7. Houlala..
    A tester d'urgence

    RépondreSupprimer
  8. Trop belle cette recette, je vais la tester au plus vite, merci Valérie

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Valérie et merci pour cette recette, qui, dès que je l'ai lue, m'a donné très envie.
    Ayant tous les ingrédients à disposition, eh bien je m'y suis collée, et le gratin est dans le four.
    J'ai également mis de la patate douce.
    Hâte d'y goûter.

    RépondreSupprimer
  10. Testé, goûté et approuvé pour notre déjeuner du dimanche ! Ca me fait penser aux pommes de terre citronnées grecques qui sont l'un des plat préférés chez nous, avec un goût plus subtil et plus complexe. Facile à faire, et c'est une tuerie, je confirme !!!
    J'ai eu besoin d'une pomme de terre de plus pour faire trois étages dans la poêle Lodge. La quantité de sel indiquée est parfaite, merci Valérie, c'est toujours un enjeu pour moi quand il s'agit de pommes de terres. Et surtout, merci de me confirmer que l'ail frit, ça n'a aucun intérêt ! Il y a souvent dans les recettes d'Ottolenghi et je croyais que j'étais la seule à ne pas comprendre ce que ça pouvait bien ajouter à une recette !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cassandre ! Je suis contente que tu aies aimé ! Et j'en profite pour te souhaiter un bon anniversaire avec quelques jours de retard ! Je suis désolée ! Je te souhaite plein de belles choses, aussi belles que la personne que tu es.

      Supprimer
  11. Comme promis sur Insta, un retour. Mon plat étant plus grand, j'ai, grâce à ma femme, retrouvé votre post sur Le ratio. Et puis comme ça me semblait pas assez pour le nombre que nous serions, j'ai recalculé en fonction du nombre de personnes.
    Et au final.... ben oui sans surprise c'était très bon. Très très bon. Tout le monde a apprécié.
    Le seul bémol est que les pommes de terre auraient gagné à être plus fondantes. Cela vient soit de la quantité (un bon 1,2kg), soit de la variété (annabelle), soit du temps de la première cuisson. Et je me demande même si le plat n'aurait pas gagné à être préparé la veille.
    Bref un truc simple à corriger quand je referais ce plat, car c'est sûr je le referais.
    Dans les petits trucs: j'ai mis une mini brique de crème de coco, et c'est passé... crème. Et je ferais plus d'échalotes. Ah et puis c'est chouette d'avoir de l'ail frit à grignoter en attendant que le plat cuise. :)
    Bref un grand merci pour cette recette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Les pommes de terre Annabelle sont des PdT à chair ferme. C’est sûrement pour cela qu’elles étaient moins fondantes.

      Supprimer
    2. Merci pour votre retour ! Il faut en effet des pommes de terre fondantes, et pas fermes, c'est très important. Je suis contente que cette recette vous ait plu.

      Supprimer
  12. Severine Dupuytout16 janvier, 2023 16:12

    Bonjour Valérie,
    En plein régime alors j'ai pas gouté mais j'ai fait des heureux!!!
    j'ai failli craquer 10 fois tellement ça sentait bon!
    A mon tour de donner un conseil pour cuisine extensible à la Mary Poppins : je n'utilise quasiment plus de mandoline (sauf pour les aliments de toute petite taille type ail) j'ai une trancheuse géniale tout terrain et petite. Elle tranche le pain, la viande, les pommes de terre, les tomates et tout et tout! vive le tian de légume. Elle peut trancher super fin type chiffonade pour la bresaola,ou les carpaccios, je peux pas m'en passer.
    https://www.amazon.fr/Ritter-Trancheuse-Universelle-Economie-dEnergie/dp/B00008K61N/ref=sr_1_7?crid=14VJFU804E9K1&keywords=ritter+trancheuse&qid=1673880365&sprefix=ritter%2Caps%2C78&sr=8-7
    moi je sais pas faire le "clic" faudra faire un copié collé ;-)
    Voilà voilà! Merci pour régaler toute la famille et les copains. (Noël s'est terminé avec la buche praliné et c'était victoire par KO.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Severine, je cherchais justement une trancheuse et je ne savais pas laquelle prendre ! Les commentaires sont super sur ce blog, je les lis tous !

      Supprimer
    2. En effet elle a l'air super cette trancheuse !

      Supprimer
  13. dany de marseille16 janvier, 2023 17:02

    bonjour Valerie
    Je ne reçois plus tes mails mais ce n'est pas grave. j'ai quand même toutes tes recettes et je lis tous les messages. Lorsque je peux aller sur mon ordi je te cherche (pas longtemps je te rassure j'ai ton site) ... Alzheimer s'est installé tranquillement dans ma maison et me grignote quelque peu mon temps et ma vie...
    je t'embrasse très fort
    merci pour ces moments ou je te lis, ou je te "reprends" pour te mettre dans mes classeurs
    dany

    RépondreSupprimer
  14. Testé ce week-end. Un plat excellent que je vais refaire sans hésitation. Rien à changer à cette recette. Comme il m'en restait un peu, nous avons terminé le plat le lendemain. Les PDT étaient bien évidemment moins moelleuses mais les parfums par contre ressortaient encore plus. Un vrai régal. Merci pour cette fabuleuse recette que j'ai effectivement retrouvé sur le livre Flavour. Mais j'ai eu besoin de votre coup de pouce pour me lancer. Il y a tellement de belles recettes sur ce livre qu'il est difficile de faire une sélection.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie ! Il faut en effet impérativement des pommes de terre fondantes pour cette recette.

      Supprimer
  15. Bonjour, Je voudrais bien m’abonner mais je ne trouve pas comment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, pour l'instant ce n'est plus possible car je n'ai plus cette fontionnalité sur le blog. En attendant vous pouvez me suivre sur instagram ou sur facebook, car je préviens toujours quand je publie une nouvelle recette.

      Supprimer
  16. Testé, recette fantastique ! Un certain nombre d'étapes, toutes nécessaires au succès du plat, il ne faut pas hésiter à se dégager un peu de temps car cela en vaut la peine (vraiment). Et la recette me paraît modulable, je l ai faite avec absolument tous les ingrédients, mais cela marchera très bien sans gingembre, avec tout piment, de la crème à la place de la crème de coco etc. Rien ne doit vous empêcher d essayer cette recette :)

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir Valérie. Je n'arrive pas à mettre des commentaires qui ne soient pas anonymes. Impossible avec le prénom. Je ne comprends pas pourquoi. En mettant le nom à URL ça ne marche pas pour moi. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  18. Je viens de le faire: une petite pépite! Vive Ottolenghi! Vive Valérie!

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Valérie. Merci pour cette délicieuse nouvelle recette. Je compte faire ce gratin pour accompagner notre poisson. Pensez-vous que je peux faire la première phase de cuisson samedi et la deuxième phase de cuisson dimanche? Ou alors c3 serait mieux de le faire en entier le samedi et le réchauffer dimanche?
    Merci beaucoup pour vos conseils
    Cecilia

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.