La "babûche" de Noël


BABA AU RHUM


BABA AU RHUM

BABA AU RHUM

Cette année j'avais envie également de vous proposer une bûche qui ne soit pas un entremets, notamment pour permettre à ceux qui n'ont pas beaucoup de matériel, ou qui n'ont pas envie de se lancer dans plusieurs préparations et glaçages, de réaliser un bon dessert de fête sympa, facile, et bô gosse.  

J'ai beaucoup cherché. Je n'avais aucune idée de ce que j'allais vous proposer. 

Et puis - bam ! - en regardant mon moule Stella Del Circo je me suis lancée un défi : et si je tentais un baba au rhum en forme de bûche ? Je me suis débrouillée comme j'ai pu et tout s'est déroulé à merveille. Au delà de mes espérances même. 

C'est ainsi qu'est née ma "Babûche de Noël". Copyright...

Pas de panique : je vous entends d'ici : mais je n'ai pas ce moule moi ! 
Evidemment, cette babûche pourra voir le jour dans votre moule à bûche aussi (sauf s'il est en P.V.C of course). N'importe quel moule pouvant aller au four conviendra. Et pour les équivalences je vous explique tout dans la recette. 

Bon. 

Pour la pâtababa je suis partie sur celle d'Olivier Bajard que j'aime beaucoup. On ne change pas une équipe qui gagne. 

Pour les parfums, en plus du rhum bien sûr, j'ai décidé de rester dans l'esprit "fin d'année" en optant pour le combo traditionnel : vanille, orange, cannelle, badiane, un peu comme un pain d'épices. Ceux qui ne consomment pas d'alcool pourront ne pas mettre le rhum, ou faire un autre sirop comme celui-ci

Pour cette recette il faudra faire les infusions la veille (sirop et crème). Le baba se fera la veille également. 

Le jour même on imbibe le baba, on monte la crème et on poche les zigouigouis (ou les bouboules, au choix). Je viens de réaliser, à l'instant, en écrivant ces phrases, qu'une analyse freudienne s'avérerait fort intéressante.

Et qui va encore mettre tout le monde par terre cette année hein ? 




RÉALISATION : POUR UN MOULE D'UNE CONTENANCE D'UN LITRE :

Pour la pâtababa : 
120g de farine type 45
10g de levure de boulanger fraîche (à défaut, 5g de levure sèche, mais préférez la fraîche)
30g de lait (entier ou demi-écrémé)
90g d'oeuf entier 
12g de sucre
2,5 g de sel
60g de beurre pommade

Pour le sirop d'imbibage :
310g d'eau minérale ou de source
140g de sucre en poudre
50g de rhum ambré 
Les graines d'une demi-gousse de vanille 
Les zestes d'une demi-orange bio 
Une étoile de badiane 
Un bâton de cannelle 

Pour la chantilly mascarpone :
150g de crème fleurette bien froide (ou crème liquide entière)
15g de sucre glace
75g de mascarpone froid
Les zestes d'une demi-orange 
Les graines d'une demi-gousse de vanille 
Une étoile de badiane 
Un bâton de cannelle 

+ Un peu de nappage neutre, ou de marmelade d'orange, ou de confiture d'abricot (pour la brillance)


En ce qui concerne le moule, j'ai utilisé ici le kit Stella Del Circo de Silikomart. Il a une contenance d'un litre :


Si vous voulez utiliser votre moule à bûche, pesez-le avec de l'eau pour en connaître la contenance. Ainsi vous pourrez calculer les quantités. 

Par exemple, si vous avez ce moule à bûche de Silikomart, il faudra tout multiplier par 1,3 car il a une contenance de 1,3l. Capito ?


Les moules Silikomart sont 100% platinum silicone, garantis de -60° à +230°. Vérifiez sous votre moule si c'est indiqué :


Vous pouvez d'ailleurs utiliser n'importe quel moule qui passe au four, de n'importe quelle forme. Même dans un moule à cake ça ira si vous n'avez que ça.

1) Le baba :

Faites tiédir (40°) 30g de lait avec de 12g de sucre et 2,5g de sel.

Mélangez bien et versez dans la cuve de votre robot :


Attention ‼️: si vous utilisez de la levure sèche, il faudra dissoudre 5g de granules dans le lait. Il n'y a pas beaucoup de lait je sais bien mais il faut absolument les dissoudre sinon ça sera la cata et votre baba aura un terrible goût de levure ! On n'a pas ce problème avec la levure fraîche par contre. On la mettra après. 


Versez 120g de farine type 45 sur le lait :




Ajoutez 90g d'oeuf entier (on bat deux oeufs et on pèse bien) et 10g de levure de boulanger fraîche émiettée :




Avec le crochet, pétrissez pendant 5 vraies minutes à vitesse max (mettez la vitesse doucement au départ pour que la farine ne saute pas partout) :




Cornez bien les parois de la cuve. La pâte est super liquide, ce qui est tout à fait normal :





Filmez bien la cuve.

Maintenant il faut laisser lever. Ce temps de levée dépend de la température ambiante. J'ai mis la pâte dans mon four qui a la fonction étuve (40°) ce qui m'a permis de la laisser lever seulement 45mn, mais ce temps peut être d'une heure trente si la pièce est fraîche. Il faut simplement que la pâte soit remplie de bulles d'air, comme ceci :




Le reste de la recette ne se fait pas avec le crochet du robot, mais avec la feuille (le batteur plat). 

Mettez le robot sur vitesse max et incorporez petit à petit 60g de beurre pommade

Laissez tourner le robot sur vitesse max pendant 5 vraies minutes : la pâte doit devenir très élastique :


Cornez bien les parois. Vous verrez qu'il y a très peu de pâte et qu'elle est liquide, n'ayez pas peur c'est normal :


Graissez le moule avec une bombe à graisse :

Débrouillez-vous ensuite pour mettre la pâte uniformément dedans. On y arrive assez facilement vous verrez (aidez-vous de la corne pour faire tomber la pâte dans le moule) :


Graissez un film plastique (avec la bombe à graisse) et filmez le moule. Le fait de graisser le film évitera à la pâte de coller sur le film sinon c'est le dégazage assuré ! Mais ne filmez surtout pas au contact ! Filmez vite fait bien fait sans chercher non plus à ce que le film soit hyper bien serré. 

Déposez le moule sur une plaque perforée sinon, après levée, vous aurez du mal à le déplacer, car il n'est pas assez rigide sans le support en plastique (il est évident que l'on retire ce support avant de faire la recette car il ne peut pas passer au four) :



Laissez pousser la pâte jusqu'à ce qu'elle arrive en haut du moule. Ce temps de pousse est fonction de la température. Fiez-vous uniquement à la hauteur de la pâte. 

Elle doit arriver un peu plus haut que sur ma photo. Comme c'était un premier essai j'ai eu peur de la laisser pousser trop longtemps mais c'est un tort. L'idéal c'est qu'elle s'arrête à quelques millimètres du bord :


Préchauffez le four à 150° chaleur tournante. Pas plus chaud que ça, sinon la babûche sera cramée en haut et toute pâle sur les côtés. 

Pour que sa base soit bien plate, il faut procéder ainsi : 

- mettez le moule dans le four, sur une grille. Je rappelle que le moule est sur une plaque perforée depuis le début.
- posez une plaque GRAISSÉE non perforée dessus (ou un plat à four, mais graissé aussi) 
- posez quelque chose de lourd sur cette plaque (j'ai mis une petite poêle en fonte de 1,5 kilo ! Comme si la pâte à baba pouvait soulever de la fonte...) 

Vous avez capté le concept ? La pâte ne doit pas se soulever durant la cuisson. 

Laissez cuire pendant 45mn.

Je ne suis pas satisfaite de ma cuisson. Je l'ai fait cuire à 160° pendant 35mn mais c'était une erreur. Le fond et la base était trop coloré et le reste un peu pâlot à mon goût. 
Si j'avais prolongé la cuisson j'aurais eu un baba cramé dessus/dessous alors j'insiste sur la cuisson douce. 150° c'est la meilleure température pour qu'il cuise bien, tout en ayant une coloration la plus uniforme possible :




Laissez-le refroidir sur une grille, et laissez-le à température ambiante jusqu'au lendemain (dans un sac congélation, mais seulement une fois qu'il est parfaitement refroidi). 



2) Le sirop :

La base de ce sirop c'est 310g d'eau minérale, 130g de sucre et 50g de rhum. Les parfums sont à adapter en fonction de votre goût. On peut simplement mettre de la vanille. Ou de la tonka par exemple. 
J'ai ajouté les zestes d'une demi-orange, ainsi qu'une étoile de badiane et un bâton de cannelle. Comme il s'agissait d'un essai j'ai simplement mis de l'extrait de vanille, mais pour les fêtes ajoutez les graines d'une demi-gousse de vanille ! C'est incomparable. 

Versez 310g d'eau minérale et 130g de sucre dans la casserole, avec les zestes d'orange (prélevés à l'économe), les graines et la demi-gousse de vanille, la cannelle et la badiane

Portez à ébullition juste pour faire fondre le sucre, c'est tout :


Hors du feu, ajoutez 50g de rhum ambré puis versez dans un autre récipient, laissez refroidir à température ambiante, et stockez au réfrigérateur jusqu'au lendemain

2) La crème :

Pour la crème c'est pareil. On prépare l'infusion la veille, pour que les parfums soient magiques au réveil. 

Dans une toute petite casserole de 12cm, versez 150g de crème (on ne met pas le mascarpone), ainsi qu'une étoile de badiane, un bâton de cannelle, les graines d'une demi-gousse de vanille et les zestes d'une demi-orange :


Portez à ébullition et retirez du feu. 

Laissez refroidir à température ambiante, hors du feu, toujours dans la casserole, puis transvasez et laissez au frais pour la nuit.



4) Le lendemain :

Il faut tout d'abord imbiber le baba. 

Pour cela le sirop doit être TIÈDE (40° pas plus). Si le sirop est trop chaud, le baba va totalement se déliter (j'ai déjà testé pour vous, ce fut une cata). Si le sirop est trop froid, il aura du mal à imbiber le baba. 
Alors qu'il faut qu'il soit juste tiède, à peine. 

Normalement, la vraie façon de faire c'est d'immerger totalement le baba dans une grande quantité de sirop. Pour nous qui ne sommes pas des pros et qui ne devont imbiber qu'un seul baba, ce n'est pas évident, alors on va procéder autrement.

Déposez le baba dans un plat :


Versez le sirop tiède (40°) avec une louche :


Imbibez le partout, et laissez-le un peu dans le plat rempli de sirop pour que le fond du baba soit aussi imbibé :


Quand tout est bien imbibé, déposez la babûche sur une grille, et nappez-la au pinceau avec du nappage miroir à froid (j'utilise celui de la marque Ancel que l'on trouve sur le net) ou bien de la marmelade d'orange ou de la confiture d'abricots (chauffée et filtrée) :


Quand la babûche est bien égouttée et bien nappée, déposez-la sur une semelle à bûche et laissez-la au réfrigérateur le temps de monter la crème. 


Filtrez la crème, mais attention : vous n'aurez plus 150g de crème à ce moment là ! Alors ramenez le poids de la crème à 150g (il faudra donc en ajouter un peu). N'oubliez pas que la crème doit être très froide.

Versez ces 150g dans la cuve du robot, avec 15g de sucre glace et 75g de mascarpone froid :


Montez-la au fouet en augmentant la vitesse très progressivement !


Mettez la crème en poche, avec une douille à Saint-Honoré :

Une poche de 45cm c'est parfait ici : 



J'ai enfin vaincu ma phobie de la douille à Saint-Ho ! Des années que je tremblais devant l'exercice... 

Et bien c'est hyper facile ! Je n'en revenais pas. Ca va tout seul en fait. Il suffit de faire des petits mouvements de droite à gauche, tranquillement. La texture de cette chantilly s'y prête très bien.

Le seul truc, c'est qu'il ne faut pas tomber en rade de mousse durant le pochage. C'est à dire qu'il faut bien mettre la main qui pousse la crème le plus loin possible de la douille, sinon votre ruban de crème fouettée ne pourra pas se faire d'un coup, et vous devrez tout recommencer ! 

Alors faites simplement attention à ça : une grande quantité de crème doit être pochée d'un seul coup. 

Si vous n'êtes pas à l'aise, faites des bouboules avec une douille cannelée. 

Vous pouvez aussi, si vous avez le kit Stella Del Circo, remplir le moule "mini truffles" fourni avec, et mettre ensuite ce moule au congélateur. Ensuite vous n'aurez plus qu'à déposer ces petites boules de crème congelée sur le baba. Je n'ai pas essayé mais je suis quasiment sûre que ça doit être possible. 

Décorez ensuite la babûche comme vous le souhaitez, et laissez-la au frais jusqu'au moment de la servir. L'idéal, pour bien la protéger c'est d'avoir ce genre de boite hermétique (qui convient aussi pour les cakes et les biscuits roulés) : 



Sinon mettez-la dans une boite à bûche en carton. Et si vraiment vous n'avez rien pour la protéger, filmez-la en faisant attention à ne pas du tout écraser la chantilly (elle a une très bonne tenue ne vous inquiétez pas).

BABA AU RHUM

La voici sous toutes les coutures (elle a fait sa coquette) :

BABA AU RHUM

BABA AU RHUM


BABA AU RHUM

BABA AU RHUM

La texture est bien aérée, parfumée et imbibée :

BABA AU RHUM


 REMARQUES : 
- Vous pouvez prévoir un peu de crème en plus pour les gourmands, ainsi qu'un peu de rhum pur à part pour les warriors. 

- On trouve maintenant en grandes surfaces de la crème liquide avec du mascarpone. C'est l'idéal pour cette recette. Ajoutez simplement 15g de sucre glace et montez-la. Je vous en avais parlé dans la recette de la pavlova.

- En ce qui concerne le nombre de personnes j'ai toujours du mal à l'évaluer car il peut varier du simple au double en fonction des appétits. Ce moule fait 28cm de long. Je dirais que l'on peut servir 7 parts. Avec le moule à bûche Silikomart on pourra bien servir 8 personnes car les parts seront plus grandes.

- Le prix du moule Stella Del Circo est élevé certes, mais en fait il s'agit d'un kit. Il y a trois moules en silicone. Un grand, un petit pour l'insert, ainsi que le moule mini-truffles. Un support rigide est également fourni pour pouvoir faire confortablement les entremets, comme cette bûche

- Pour tout vous dire, j'ai gardé une partie de la bûche une nuit au réfrigérateur pour voir dans quel état elle serait le lendemain. Et bien elle était impeccable. Même la chantilly n'avait pas bougé. Alors si vraiment vous ne pouvez pas finaliser la babûche le matin, faites tout la veille au soir (à condition qu'elle soit bien protégée au frigo !). 

- Les liens vers le matériel utilisé ici sont écrits en orange tout au long de la recette. 

50 commentaires:

  1. SUBLIME ! Une vraie inspiration pleine de parfums, même à travers un écran... Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    Magnifique......se passe de commentaires

    RépondreSupprimer
  3. Miam! Je teste dans mon moule à bûche le week-end prochain...Mon chéri s'en lèche déjà les babines!

    RépondreSupprimer
  4. dany de marseille29 novembre, 2018 12:46

    waouh 2 recettes coup sur coup ...
    les 2 sont superbes même si je sais que je ne ferai que le baba
    pas trop d'amateurs dans les crèmes comme pour la buche mais là alors ou j'ai été surprise c'est lorsque tu mentionnes le blanc d’œuf séché pour les meringues ...
    j'ai vu aux usa comme ils se servent des blancs et jaunes séchés mais je ne m'y serai jamais aventurée
    tu sais je me demande souvent si j'habite la france comme toi je cherche encore la crème fleurette avec du mascarpone j'ai cédé bof je prends les deux séparément
    bon dans tous les cas tes gâteaux comme d'habitude sont magnifiques et toi toujours aussi généreuse...
    je t'embrasse
    shabbat chalom pour demain ma chère valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dany,
      C'est très pratique les blancs en poudre. J'en parlerai plus longuement dans ma prochaine recette...
      Shabbat shalom !

      Supprimer
  5. Merci de cette deuxième recette de bûche . Plus facile et sûrement très efficace.
    Question qui na rien avoir avec la recette ci dessus,que prendre comme chocolat sur ventes privées ( VALRHONA )pour avoir un assortiment Merci encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais le Caraïbes, la couverture ivoire, le Jivara et un ou deux pots de praliné.

      Supprimer
    2. Merci encore commande faite😊

      Supprimer
  6. On ne peut rêver mieux comme recette ! super bien expliquée et à la portée de tous, BRAVO ! il ne me manque que le moule, mais je vais bien trouver mon bonheur dans mes placards...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Valérie,
    Alors là... JAMAIS je ne pensais que j'allais tenter une recette de bûche, mais là c'est sûr que je vais tenter. J'achète le moule et en avant Guingamp. Des nouvelles bientôt!!
    MERCI pour ces recettes magnifiques, quelle générosité de prendre le temps de partager en détail et en photo vos créations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait très plaisir !!! J'espère que tout se passera bien et que cette babûche vous plaira ! Merci Anne.

      Supprimer
  8. J.ai lu toute la.recette et u'e'partie des commentaires. ..mais j'ai une question sur le.film graisse. ..on en fait quoi après la pousse ?on dégaze on remet dans le.moule.et on laisse à nouveau pousser ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas du tout comment expliquer mieux que ce que j'ai écrit dans la recette en fait...
      Lisez bien attentivement.
      On fait la pâte sans le beurre.
      On laisse pousser dans la cuve filmée
      On ajoute le beurre
      On met la pâte dans le moule
      On laisse encore pousser dans le moule avec le film graissé
      On cuit

      Supprimer
  9. Bonjour Valérie,
    Merci pour ce partage une nouvelle fois, de magnifiques photos, une description au top!
    Une question me vient.. si on utilise le moule à buche tout simple silikomart: comme le dessous est arrondi.. la bûche va t elle tenir en équilibre ? Si qqn teste, je suis intéressée par le retour ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais la bûche cuit à l’envers justement ! C’est pour cela que je dis qu’il faut mettre une plaque par dessus. Ensuite on retourne et on présente la bûche avec l’arrondi au-dessus.

      Supprimer
  10. Aaahhhh ok! Je n'avais pas compris (ça se voit lol).
    Comme le dessus de votre babuche est creusée, je pensais que c'était l'effet de la plaque... Bon je vais me coucher lol.
    Merci pour votre réactivité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha !
      En effet le creux que vous voyez est bien le motif laissé par mon moule. 😉

      Supprimer
  11. Bonjour, est ce qu' il est possible à ton avis de congeler le baba cuit et de le décongeler et de l'imbiber ensuite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça ne devrait pas poser de problème. Il suffira de laisser le baba revenir à température ambiante avant de l'imbiber.

      Supprimer
  12. Superbe comme d'habitude, en prenant un moule en métal, je suppose qu'on cuit moins longtemps pour obtenir le résultat souhaité. Et pas besoin de psy, pour les bouboules, à Noël c'est d'usage ! ☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les zigouigouis aussi ? 😂

      Supprimer
    2. Pour les zigouigouis, je ne suis pas experte, je te conseille de consulter, il faut éviter que cela devienne chronique. ! 😜

      Supprimer
  13. j'ai craqué j'ai acheté le moule ! J'ai résisté pendant 2 ans mais là, c'était plus possible...

    RépondreSupprimer
  14. Véro la Blonde qui va faire la bûche avant Noël30 novembre, 2018 09:54

    Bonjour Valérie et tes fidèles et nombreux gourmands,

    Excellente idée, je vais faire cette recette dans des moules à mini bûches.

    Je suis bientôt invitée et j'apporterai ce dessert.

    Bien sûr, tu auras un retour d'expérience. A très bientôt et merci pour ton magnifique blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Véro.
      Quelle bonne idée les minis babûches !!!
      Par contre il faudra que tu mettes la pâte dans une poche (sans douille) pour pouvoir la mettre facilement dans les moules. Il faudra en mettre très peu car elle double de volume ensuite. Tiens-nous au courant 😉

      Supprimer
  15. ah bah voilà j'ai trouvé mon dessert pour Noël, ça changera !! par contre il me reste une question existentielle ........zigouigouis ou bouboules ???
    merci pour cette super recette très bien expliquée avec humour, bref tout me plaît dans cet article
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  16. Quelles magnifiques photos, Valérie ! On ne t'arrête plus ! Celle-ci, c'est sûr que je vais la faire pendant la semaine de Noël. Je suis comme toi, j'ai une douille à Saint Honoré mais je ne me suis jamais lancée, ce sera l'occasion ! J'attends avec impatience ta prochaine recette - comme toujours mais encore davantage puisque tu nous dis que tu nous parleras des blancs d'oeufs séchés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Cassandre. Je suis désolée je vais terriblement te décevoir mais finalement je renonce à publier la recette des macarons à base d'oeufs en poudre. En effet, quand je t'en ai parlé je n'avais fait que les coques, qui était très réussies, mais je ne les avais pas encore garnies. Une fois garnies c'est la cata : elle deviennent de la bouillie !!! Les macarons ne résistent pas du tout au contact de la ganache : ils deviennent tout poudreux. Une catastrophe. J'étais dégoutée. Car les coques sont faciles à faire, et très rapides. Elles cuisent super bien et il n'y a jamais aucune fissure. Seulement elles sont trop fragiles. Alors j'ai retenté avec la meringue italienne et y'a pas photo ! Le jour et la nuit. Les macarons sont plus plats en surface, plus brillants, et la texture est impeccable. J'ai posté quelques photos aujourd'hui sur mon compte Instagram d'ailleurs. Je suis désolée de te décevoir. Ca m'apprendra à parler trop vite... Du coup je cherche une autre recette.
      Voici les photos des macarons (meringue italienne) que j'ai faits aujourdh'ui : https://www.instagram.com/p/BrDItcgF84k/ et encore quelques unes ici : https://www.instagram.com/p/BrDBQa_Fo5E/

      Supprimer
    2. Merci Valérie ! Pas grave ! Je continuerai à faire mes macarons avec ma vieille recette qui va bien !!! Je suis en train de perfectionner ma recette de ganache ananas pour qu'elle ait un goût d'ananas plus prononcé. Merci de faire tous ces essais pour nous, ça doit prendre un temps fou...

      Supprimer
  17. belle idée de réaliser un baba dans ce joli moule dans lequel j'ai fait l'an dernier votre bûche canadienne délicieuse ; je retiens! merci pour la calcul des quantités pour ce moule !

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir Valérie, c'est Agnès.

    J'ai un problème : je déteste l'alcool, et les seuls trucs que j'aime, c'est la glace au Grand-Marnier, éventuellement les soufflés glacés au Grand-Marnier, et des petits cakes rhum-raisins... Après, dans la cuisine, parce qu'il s'évapore, comme dans une certaine tarte à l'oignon, dans des plats, etc.

    Bon, tout ça pour dire que je voudrais te poser une question dont j'ai un peu honte : peut-on faire des babas au rhum... sans rhum ?! La prochaine fois, je te demanderai la crème au beurre sans beurre, la tarte au citron sans citron...

    A part ça, merci pour tes super-conseils : j'ai acheté une flopée de coulis qui étaient en plus grande quantité au rayon bio d'Auchan, finalement, car au rayon nourriture pour petits enfants, il n'y avait presque rien... et beaucoup plus cher. J'ai pris des boites de je ne sais combien de gourdes à la mangue, à la poire et à l'ananas.... Je vais m'en servir pour des pannacotta !

    Merci pour ton dévouement pour nous faire de super recettes pour toute l'année, et encore plus pour Noël !!!

    Bises.

    Agnès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Agnès !
      Ne t’inquiète pas il est tout à fait possible de le faire sans rhum. Je le dis dans la recette d’ailleurs. Regarde bien j’ai mis le lien vers la recette du savarin d’Olivier Bajard. Tu peux t’inspirer du sirop qu’il fait à base de purée de passion. Ça sera très bon même sans rhum. Et si tu tolères le Grand Marnier remplace simplement le rhum pas du Grand Marnier sinon. Il se mariera parfaitement avec l’orange. Bises !

      Supprimer
  19. qu'elle magnifique idée cette bûche! je me régale!

    RépondreSupprimer
  20. Sandrine Grain de Sucre01 décembre, 2018 10:38

    Coucou Valérie,
    Juste un petit passage pour te féliciter, ta bûche est magnifique et tes photos franchement c'est tres professionnel !! Tu as d'autant plus de mérite que c'est toi qui l'a imaginé et pensé pour nous, quel investissement ! Pour ma part, je ne suis pas trop fan de rhum et gâteau imbibé c'est juste une affaire de goût mais qu'est-ce qu'elle donne envie ta bûche !! Voilà c'etait juste pour te dire un grand merci pour ton travail, un plaisir des yeux !!
    Bises

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Valérie
    Pouvez-vous me donner le lien svp pour votre produit qui donne un super goût de vanille. Je ne le retrouve plus. Snif !!! Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est celui-ci (indiquez le code CMF pour avoir 10% de réduction 😉) : https://www.cuisineshop.fr/cuisine-aromes-colorants-aromes/aromes-concentres-vanille-tahiti-125-ml.html#.XAKA4xbfslQ

      Supprimer
  22. Bonsoir Valérie.j'adore votre site et vos recettes.... Sans parler de votre talent d'écriture. En lisant vos recettes je ris toujours. Je suis à la recherche d'explication sur le matériel de patisserie (douille, feuille, fouet, crochet, les diff types de farine...) seriez vous interresse a écrire un article technique ? Ou avez vous un site à me suggerer ? J'aime la cuisine pour ses techniques aussi.... En plus de manger. Je vous remercie par avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ce sont des explications que j'ai données tout au long de mon blog, au fil des recettes, durant toutes ces années. Je n'ai jamais pensé à rédiger un article sur le sujet. Je ne sais pas trop vers quoi vous diriger. Je suis désolée.

      Supprimer
  23. Bonjour Valérie
    Magnifique bûche, comme d’habitude ...
    Mais j’ai une toute autre question; je souhaite faire un entremet pour Noël, les enfants me réclament « Le trois chocolat de Valrhona », sauf que je veux ajouter du croquant ! J’ai lu dans les commentaires, que vous disiez que c’est possible de mettre du pailleté feuilletine, oui mais sur quel biscuit ? Sur le biscuit chocolat Valrhona? Ou sur la dacquoise ? du « Trianon », je souhaitais recouvrir le tout avec un glaçage miroir rouge, Noël oblige ! Je vais réaliser vôtre recette du glaçage « Red dingue » va t’il adhérer à l’entremet du « Trois chocolat » MERCI de me répondre Valérie, vos conseils sont précieux pour moi ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sonia
      Tu peux mettre le croustillant praliné du Trianon (c'est à dire le mélange gavottes et praliné) sur le biscuit de ton choix : celui au chocolat ou une dacquoise. Mais pour rester dans le dégradé de couleurs je te conseille de garder le biscuit au chocolat.
      Le glaçage miroir rouge sera parfait pour l'entremets 3 chocolat. Il tiendra très bien.

      Supprimer
  24. Un immense MERCI Valérie de m’avoir conseillée ... ❤️
    Je vais donc faire le biscuit au chocolat du Valrhona + le croustillant du Trianon...
    En déco, je vais même faire la ceinture (en chocolat) du père Noël qui entourera la base de l’entremet, comme on en voit sur le net ... Lol

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Valérie,
    J'adore votre site que je consulte journellement et aujourd'hui je suis tombée sur les Krumchy alors que je cherchais justement des petits gâteaux à emballer pour faire des petits présents individuels de Noël à mes copines de l'association de scrabble. Une question me tarabuste, lorsque vous écrasez la pâte de sablé breton on dirait que celle-ci n'est pas assez cuite, sur la photo elle apparait un peu crue et d'ailleurs c'est ce qui lui permet de "s'écraser"! Est-ce que je me trompe et la pâte est-elle croustillante en finale ? Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour nous et je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année.
    Michèle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Michèle. Ma pâte devait manquer un peu de cuisson. C'est la levure qui permet à la pâte de gonfler pour que l'on puisse la tasser ensuite. Au final c'est bien croustillant ne vous inquiétez pas.

      Supprimer
  26. Bonjour Valérie,
    Je vous suis depuis quelques années et je m'empresse chaque fois de faire vos recettes dès qu'elles sont parues.
    La babûche faite dans un moule à cake : un peu sèche car pas assez imbibée (trop de hauteur?). J'aurais dû la plonger complètement dans le sirop...
    J'ai testé en rajoutant 2,5gr de blanc en poudre pour 28gr de blanc liquide, la meringue italienne est super belle et les coques tiennent bien le coup avec la ganache.
    Merci à vous pour ce magnifique blog

    RépondreSupprimer
  27. Réalisé ce week end,trop bon.je l ai fait dans un moule à savarin,classique.je l ai servi avec des poires au vin aromatisé aux épices "noel",orange,cane lle, cardamome.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.

Imprimer