Chargement...

samedi 19 janvier 2013

La slata méchouïa (méchouïa pour les intimes...)




Alors là, virage à 180° : après les croissants de Felder et la pâte feuilletée d'Olivier Bajard, nous voici en Tunisie, avec la slata méchouia !
Autant je suis dingue de cuisine et de pâtisserie françaises, autant je reste extrêmement attachée à la cuisine orientale...

Comme je l'ai déjà expliqué dans ma recette des poivrons jaunes confits, le vendredi soir chez nous c'est le soir du shabbat. A cette occasion on a coutume de faire beaucoup de salades cuites, que l'on sert avant le plat principal. Autant vous dire que l'on est aux fourneaux dès le jeudi, car la table du shabbat est une table festive, qui nécessite des heures de travail, mais c'est toujours avec un grand plaisir qu'on la prépare...
La slata méchouïa est une salade bien connue des juifs tunisiens,  incontournable sur nos tables du vendredi soir. C'est une salade cuite qui se sert froide, composée de poivrons et de tomates grillées. On la déguste telle quelle, accompagnée du pain du shabbat, mais on peut également s'en servir pour garnir les fricassés, c'est trop bon...
Normalement elle se fait à la flamme : on grille les poivrons et les tomates au barbecue, ou, comme nos grand-mères, à l'aide de la flamme de la gazinière. C'est là tout le secret de la méchouïa : les légumes doivent avoir ce petit goût braisé, et garder un peu de fermeté !
Oui mais voilà, en 2013, à Paris, avec une plaque à induction, comment réussir à faire la vraie méchouïa ??? Grâce au grill du four, pas le choix ! Mais vous verrez qu'en se débrouillant bien on y arrive.
On a chacun(e) notre recette et notre façon de faire la méchouïa : certain(e)s la font très liquide, d'autres piquante, d'autres avec beaucoup d'ail,  ou très épicée, d'autres à l'huile d'olive, avec du jus de citron etc...
Moi je l'aime lorsque les légumes ont été extrêmement grillés et égouttés, lorsqu'il gardent un peu de fermeté, lorsque le goût de l'ail reste subtil, sans huile d'olive, que je mets partout d'habitude mais que je trouve trop forte pour la méchouia,  sans jus de citron car les tomates et les poivrons sont bien acides comme ça, et sans épices ! 
En fait j'aime la méchouïa brut de décoffrage, sans artifice, mais ce n'est que ma version, vous pouvez l'accommoder comme vous le souhaitez.

RÉALISATION :
2 poivrons rouges
2 poivrons verts
4 tomates
1 petite gousse d'ail
Sel 
huile de tournesol
Vous pouvez ajouter : du carvi en poudre, de la coriandre en poudre, du poivre, du jus de citron, plus d'ail, et remplacer l'huile de tournesol par l'huile d'olive bien sûr. Le carvi est une épice que l'on trouve dans les épiceries orientales ou cachères, dont le goût se rapproche un peu de celui des graines de fenouil. La coriandre en poudre se trouve partout, elle a un petit goût acidulé. 

Préchauffez le four à 250°, en position grill uniquement
Coupez les poivrons en deux et videz-les bien. C'est en effet beaucoup plus pratique de vider les poivrons avant cuisson :


Coupez également les tomates en deux, et videz-les.
Recouvrez la lèche frite du four avec du papier alu, et placez dessus les poivrons et les tomates, avec la peau vers le haut :
Mettez la lèche frite tout en haut du four, pendant 30mn. Les légumes doivent être très grillés :


Otez la peau des tomates, elle s'en va toute seule. Pour les poivrons, on les met d'habitude dans un sac congélation fermé pendant quelques minutes, afin que la peau parte facilement. Si on le fait ici, les poivrons vont ramollir d'avantage, et ce n'est pas l'idéal, surtout qu'une cuisson au grill du four leur fait déjà perdre leur fermeté, contrairement à la flamme. J'enlève donc la peau des poivrons sans les mettre dans un sac, mais ils sont tellement grillés qu'en fait c'est très facile (si vous faîtes la méchouïa pour en garnir des fricassés, vous pouvez faire la technique du sac pour les poivrons).
Le secret de la méchouïa, c'est de laisser volontairement un peu de peau grillée sur les poivrons, afin que ce petit gout de pseudo barbecue soit présent. Ma mère m'a toujours dit que ma grand-mère faisait ainsi...si vous enlevez toute la peau, ce ne sera pas la vraie méchouïa ! Il ne faut pas non plus laisser une tonne de peau brûlée non plus, mais juste un peu pour avoir l'illusion d'une cuisson à l'ancienne...
Le deuxième secret est l'égouttage des poivrons et des tomates : il faut qu'ils aient perdu toute leur eau. Je les fais généralement le vendredi matin, et les laisse égoutter pendant au moins 3 heures, mais vous pouvez même les faire la veille :


Lorsque les poivrons et les tomates ont perdu toute leur eau, hâchez-les finement à l'aide de deux couteaux, mais surtout pas au robot :



Ajoutez la gousse d'ail râpée à l'aide d'une microplane (le top !) ou au presse-ail :


Salez, ajoutez l'huile (pas deux gouttes hein, c'est de la cuisine tunisienne !) puis mélangez : 


Versez la méchouïa dans le plat de service. Réservez au frais :


REMARQUES :
- Si vous l'aimez piquante, il suffira de faire griller un piment avec les poivrons dès le départ. 
- Lorsque je fais des fricassés, je fais une méchouïa douce (sans piment), puis je mets l'harissa directement dans la méchouïa.

42 commentaires:

  1. Bonjour,

    Un délice !!!

    sarvenaz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vrai délice merci pour ta recette toutes m'a petites familles à adorer

      Supprimer
  2. Merci merci !!!
    C'est parti !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1ère fournée de poivrons épluchées, nickel.
      Finalement j'ai prix rouge et vert en suivant tes recommandations.
      Mais tu ne nous avais pas dit que la peau des rouges partaient toute seule alors qu'il fallait menacer les poivrons verts des pires choses pour qu’ils se laissent faire ;))
      La réunion de famille (en pleine cambrousse) est annulée à cause de la neige (2h00 sous la neige qui tombent sans discontinuer depuis ce matin)
      Du coup je méchouïe à donf

      Supprimer
    2. Ah oui c'est vrai, la peau des verts est plus récalcitrante, car elle est très fine. Mais je suis sûre qu'ils ont dû vite céder sous tes menaces... ;)
      Je suppose que tout est annulé aujourd'hui, c'est la fin du monde !! Je ne reconnais même plus ma voiture...

      Supprimer
    3. C'est tout simplement EX-QUIS !!!!!!!!!!!!!!!
      J'ai invité des amis à la maison au dernier moment
      On va se régaler
      Merci à toi de partager de tels plats, je suis ravie !!
      Mamour aussi

      Supprimer
  3. Très coloré ... mais connais po :p Bises

    RépondreSupprimer
  4. Il me tarde les beaux jours en voyant ces images colorée et appétissantes
    Bon dimanche, chez moi les routes sont verglacées, prudence.
    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la méchouïa n'est pas vraiment une salade hivernale... ;)
      Chez nous aussi c'est la cata ! Je viens de voir passer un ours polaire en bas de chez moi...

      Supprimer
  5. je connais cette recette sous le nom de salade juive (...justement)
    c'est un délice, j'adore
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très juste Zaïra, c'est comme ça qu'elle est appelée ! ;)

      Supprimer
  6. Alors mon conseil de mechouiaphile:

    Faire griller les poivrons en LANIERES sous le grill (position 3)+ tomates à peine une dizaine de minutes, y'aura plus le gout de grillé!
    Et huile d'OLIVE évidemment + jus d'un demi citron.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si tu les fais griller en lanière, comment tu enlèves la peau après ? C'est pas une tanée ? En tout cas je retiens l'idée.
      Quant au citron je n'aime pas du tout, je trouve que les poivrons et les tomates sont très acides, je ne vois pas l'intérêt d'ajouter de l'acidité.
      Et pour l'huile d'olive, je ne sais pas pourquoi je déteste la méchouïa à l'huile d'olive ! Je trouve que ça ajoute de l'amertume, mais les goûts et les couleurs... La meilleure méchouïa que je n'ai jamais mangé de ma vie n'était pas à l'huile d'olive, alors depuis je fais pareil...
      La prochaine fois que je viens chez toi, on fait blinde test ! Celle qui perd va chez Bajard tous les jours pour ramener un p'tit kif à l'autre... ;))
      Biz.

      Supprimer
    2. la peau s'enleve toute seule quand même! Avec cette méthode, plus besoin d'égoutter! un truc de fou!!!
      c vrai que je suis une taré du citron, je kiiiiiiif!!!
      j'essaierai avec de l huile neutre la prochaine fois jte dirai!!!!!!! Bisous!

      Supprimer
  7. Ca me rappelle un peu la pipérade, et chez nous on casse des oeufs dedans (chez nous c'est coté Béarn), avec des grandes tranches de pain de campagne toastées, c'est simple et bon

    RépondreSupprimer
  8. Une slata mechouia sans huile d'olive c'est un sacrilège!! Chez nous ( et oui je suis tunisienne) on met l'ail en chemise à rôtir avec les piments( les poivrons c'est pas assez fort) et du coup l'ail est moelleux et prêt à être découpé avec les piments et les tomates. Du coup le goût de l'ail est très subtil. Avec de la coriandre moulue, c'est délicieux. Et pour décorer on rajoute des quartiers d'oeufs et du thon. Voilà, bonne dégustation !! J'en profite Valérie pour te remercier de ce super blog, j'ai initier toutes mes copines qui sont toutes aussi ravies que moi de cette découverte ! Aujourd'hui j'ai fait ton cake marbré: Top!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que je créerai la polémique avec l'huile d'olive... ;)
      Je suis tout à fait d'accord avec vous pour l'ail roti ! J'ai hésité à en parler car c'est un peu delicat à réussir sans qu'il soit brûlé. Mais c'est sur que l'ail roti est très doux ! C'est pour cela que je précise que la gousse d'ail doit être très petite pour ne pas qu' on le sente trop... Quant aux œufs et au thon, je sais qu' elle se sert souvent ainsi mais chez nous on la sert sans.

      Supprimer
  9. Quelle surprise...c'est exactement comme ça que l'on prépare cette salade, chez nous, en Kabylie (Algérie) !!! bravo, pour les explications et les commentaires...Cette salade est un véritable délice, très parfumée, tous mes amis l'adorent...je la propose souvent l'été en apéritif dans des petites vérines accompagnée de tranches de pains grillés...on me demande à chaque fois la recette...maintenant je pourrais leur envoyer le lien vers ce Blog FORMIDABLE!!

    RépondreSupprimer
  10. Merci beaucoup pour cette recette. Je vais l'essayer rapidement ! Ma grand-mère nous en a tellement fait quand on était gamine... Encore merci pour cette recette ! :D

    RépondreSupprimer
  11. Merci :-)
    J'ai réalisé cette recette hier soir, un pur bonheur...

    RépondreSupprimer
  12. Je l'ai servie hier et préparée la veille comme préconisé. C'est vraiment très bon mais comme la cuisine est affaire de goût j'ai rajouté un peu de coriandre et je l'ai faite avec une huile neutre. Pour moi la coriandre n'apporte rien de plus par contre j'essaierai l'huile d'olives la prochaine fois et je mettrai plus d'aïl ( j'adore ça). Je vais peut-être demander une bêtise: rajouter un peu de ras el hanout, qu'en penses-tu ? Depuis ma lorraine natale, je n'ai pas l'habitude de jouer avec les saveurs orientales alors peut-être n'est-ce pas une bonne idée?

    RépondreSupprimer
  13. Une question pratique : peut-on préparer cette salade 3 jours à l'avance et la conserver au réfrigérateur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui 3 jours ça tient sans problème, mais pas plus ;)

      Supprimer
  14. Je réponds à ma propre question: j'ai essayé avec un peu de ras el hanout et là...elle est parfaite pour moi!

    RépondreSupprimer
  15. J'ai testé cette recette et c'était un vrai délice! Merci encore. Par contre, j'ai voulu faire ma maligne et cuire les poivrons en lanières, comme dans un des commentaires mais quelle galère à éplucher! Du coup, je laissé une grande partie de la peau des poivrons et ça n'a pas du tout gâché le goût ;). Merci encore pour cette délicieuse recette.

    RépondreSupprimer
  16. Votre blog est juste magnifique, merci beaucoup pour ta générosité !

    RépondreSupprimer
  17. Valérie, voilà plusieurs mois que je me régale à essayer vos recettes,et que je me réjouis de vous lire. Avec les fricassées et la méchouïa, j'ai retrouvé les saveurs perdues de mon enfance. Moi aussi je vais souvent me ressourcer à Honfleur, et votre recette de mise en bouche au céleri a même traversé la Manche. Je l'ai transmise à ma cousine exilée en Angleterre,pour lui rappeler nos agapes honfleuraises. Votre salade de courgettes et le cake feta olives sont divins et depuis que j'ai découvert votre blog, j'ai investi dans la rolls des robots ménagers pour exécuter toutes vos douceurs. Aujourd'hui même, j'ai fait la Michakella, sublissime!!!
    Merci à vous pour ce blog magnifique et très personnel, ici pas de copié/collé, que du vécu, avec une savoureuse pointe d'humour. Je vous lit un peu comme les lettres d'une amie aux multiples talents car vos photos sont aussi belles que vos recettes sont excellentes!

    RépondreSupprimer
  18. Et hop ! Voici mon premier commentaire sur ce merveilleux site !
    Et c'est un commentaire clairement positif, puisque j'ai testé avec un franc succès cette recette samedi dernier. Fraiche, facile à faire et très équilibrée en saveurs, ce fut un régal ! J'avais un peu peur que le poivron soit trop prononcé et très fort en bouche comme il peut l'être parfois, mais que nenni !
    Alors merci pour ce partage !!!
    Je file aposer mon second comm vers la pâte feuilletée...

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour, cette recette a l'air exquise mais y a une question que je me pose, est ce que après avoir cuits les poivrons et les tomates on ajoute tout le reste à froid ou il faut faire cuire et mijoter?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne fait plus cuire, puisqu'ils ont déjà cuit dans le four.

      Supprimer
  20. Bonjour Valérie. Je découvre ton blog depuis quelques jours, et je n'en fini pas de m'extasier !!! Quel talent, qu'il soit culinaire.. soit , mais littéraire, photographique et humouristique ! Un vrai bonheur ! Bravo.
    Je reviens à ta Méchouia, peut on mettre des poivrons jaunes également, soit en plus, soit à la place des verts ? Merci beaucoup... je file vite voir tes autres recettes :)

    RépondreSupprimer
  21. vous le faite avec des poivrons mais à l'ancienne ca se fait avec du piment ( vert et rouge ) ensuite il ne faut pas oublier les oeufs coupes en rondelle pour orner la slata et bien sur le Thon .....

    RépondreSupprimer
  22. " Le secret de la méchouïa, c'est de laisser volontairement un peu de peau grillée sur les poivrons "
    Heu, non. C'est du romantisme. La peau grillée, euphémisme pour calcinée, apporte un gout amer et toxique à la préparation, mettez-en donc avec modération.
    Les anciennes ne le faisait pas volontairement mais soit pressées par le nombre de tâches ménagères à effectuer ( manque de rigueur ) soit cuisinant avec leurs mains pleines de rhumatismes (douleurs), elles en laissaient toujours un peu. Mais les hommes ne disaient trop rien, ils n'avaient pas envie de se faire engueuler et de partir au lit sans manger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que le romantisme c'est plutôt de croire que les hommes se faisaient engueuler par leurs femmes, et partaient au lit sans manger les pauvres chéris...
      Plus sérieusement, si j'ai précisé ça c'est que je fais la méchouia quasiment tous les vendredis depuis plus de 15 ans, et que j'ai eu le temps de tester plein de façons de la faire... Alors comme je trouve que ce léger goût de brûlé est très bon si on laisse un peu de peau, je partage ça ici. Mais chacun fait fait fait...

      Supprimer
  23. Pinaise!!!!! Le papa de mon chéri donc beau papa est un inconditionnel! D'origine pied noir il m'a fait découvrir cette "Salatamechouïa"! Les fricassés le couscous au sbib! J'adoreeeee!!!!! Merci pour la recette car je ne connaissait que celle au feu de bois du coup je vais pouvoir la refaire j'en salive déjà !!!!

    RépondreSupprimer
  24. bonjour,
    Je ne suis pas de confession juive, mais je crois que je vais me faire une petite table version shabbat par ce que ça donne vraiment l 'eau à la bouche et terminer sa semaine de travail avec une petite soirée comme ça, ça me dit bien! :) sans oublier un pain à la semoule miam !

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour et merci pour vos recettes qui sont "salivantes" et bien commentées. Dans la version Kabyle de la mechouia il n'y pas d'ail et c obligatoirement avec de l'huile d'olive(c'est un gout différent pour ne pas dire meilleur) . Quand il reste de la mechouia (sans ail), pour le lendemain, je mélange ça avec un ou deux œufs battus que je fais cuire 5 mn dans un peu d'huile d'olive tout en remuant de temps a autre. essayez ces deux versions c'est "just perfect".

    RépondreSupprimer
  26. merci pour la recette, j'ai un pique-nique entre amis la semaine prochaine j'ai déjà ma liste de course de prête ! Elles vont se régaler

    RépondreSupprimer
  27. une tuerie,avec la caponnata, et un petit thé a la menthe,

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
Et N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tenir sur une page ;)
Merci pâtinautes adorés !
Valérie.