Les falafels (tout pour réussir une vraie falafel party !)



Je ne compte plus le nombre de fois où l'on m'a demandé la recette des falafels. Inouï. 

Si j'ai tellement tardé à la publier, c'est tout simplement parce que je ne me voyais pas la balancer comme ça et vous laisser vous débrouiller avec ! Ça n'a aucun sens. 

Je me mets à la place de quelqu'un qui ne saurait pas du tout ce que c'est, qui débarque ici, qui décide de tester, et qui se retrouve avec ces boulettes de pois chiches...il fait quoi avec ? Une pétanque ? 

Il faut tout un tas de choses pour accompagner les falafels et pour pouvoir en apprécier la saveur.  Ils ne se mangent pas seuls, comme ça, abandonnés dans une assiette. A la limite accompagnés de téhina, mais c'est vraiment le minimum syndical. 

Alors j'avais décidé que si un jour je publiais enfin cette recette, je le ferais dans les règles de l'art, en vous donnant également toutes les recettes des accompagnements. Vous comprenez pourquoi j'ai tant tardé... 😰

Voici donc les recettes des falafels, mais aussi les recettes :

- de la pita : pain plat que l'on ouvre et que l'on garnit

- de la téhina : sauce à base de pâte de sésame, indispensable avec le falafel ! Incontournable. Obligatoire. (se prononce tHina, en prononçant le H comme la jota espagnole. On ne dit pas té-i-na !)

- du houmous : célèbre pâte à base de pois chiches

- du zhoug : sauce piquante à base de piments, de coriandre et d'épices (mille fois meilleur que l'harissa que l'on voit souvent dans les falafels ! Rien à voir !) 

- de la salade fine : alors ça c'est la base ! Elle apportera beaucoup de fraîcheur. Composée de tomates, concombre, oignons, et d'autres choses dans ma version.

- Les salades de choux marinés : toutes simples mais indispensables pour l'acidité et le croquant 

- Les aubergines frites : la magic touch.

Ici, les recettes des falafels, du zhoug et de la tehina sont celles d'Ottolenghi, évidemment. Difficile de trouver quelqu'un qui maîtrise mieux le sujet que lui. Elles sont issues de son livre co-écrit avec Sami Tamimi, que l'on ne présente plus, Jérusalem :



Pour le reste, ce sont des recettes que je fais depuis toujours (certaines étaient déjà sur mon blog, comme la téhina, le houmous ou la pita). 

Vous pourrez ainsi organiser une véritable "FALAFEL PARTY", avec uniquement du "fait maison". 

Vous verrez c'est super convivial : on pose tout sur la table, c'est bon, c'est beau, c'est coloré, et tout le monde fait son p'tit falafel dans la bonne humeur. 

Au niveau des saveurs c'est le feu d'artifice, l'explosion de bonheur. Un véritable voyage sans bouger de sa chaise (et sans faire la queue pendant des plombes au milieu de touristes en claquettes/chaussettes pour finir parqué les genoux dans le menton pendant des heures dans un avion dans lequel un nouveau-né braille sans arrêt pendant que vous remerciez le Ciel que les vôtres soient à peu près autonomes même s'il ne savent toujours pas faire leur lit et toussa sans parler de la gestion de votre phobie aérienne qui vous donne des sueurs froides et qui vous empêche d'apprécier pleinement la tomate cerise congelée posée sur les deux rondelles de concombre que l'on vous a donné en guise d'entrée mais j'arrête là cette phrase sans aucune ponctuation parce que j'peux plus respirer).

Pour l'organisation c'est parfait : vous pouvez tout faire la veille ou quelques jours avant, sauf la salade fine et la cuisson des falafels, qu'il faudra (si possible !) faire à la minute, pour que ce soit vraiment le top du top de la régalade. 

C'est avec un plaisir non dissimulé que je vous présente (enfin) ces recettes qui me tiennent tant à coeur. 

Je vous demande juste une chose...pitié...si vous avez un peu de coeur, un peu d'empathie, une once d'humanité, un semblant de compassion, un poquito de corazon...pitié...ne me faites pas ce coup-là...ne me demandez pas...ne m'écrivez pas...."COMMENT FAIT-ON QUAND ON N'AIME PAS LA CORIANDRE ?!!!" 🙏🏻🙏🏻🙏🏻😫😭😭  #TeamCoriandre

RÉALISATION : POUR RÉGALER 6 PERSONNES :
Pour les falafels (pour une vingtaine de falafels) : Recette de Yotam Ottolenghi :
Dans tous les livres d'Ottolenghi les petites mesures sont faites avec des cuillères-mesure, appelées teaspoon (tsp) ou tablespoon (TBS). Ce sont des cuillères-mesure américaines bien pratiques dont je me sers tout le temps, que vous trouverez ici. Je vous ai mis entre parenthèse l'équivalent en grammes si vous avez une balance de précision comme celle-ci. Autant de précision peut prêter à sourire,   on est plus dans un labo que dans une cuisine, mais il faut bien quantifier les épices ! 
250g de pois chiches secs
80g d'oignon nouveau
1 gousse d'ail
10g de persil plat FRAIS
20g de coriandre FRAÎCHE
15g de farine
45g d'eau minérale
1 tsp de sel (6g)
1/4 tsp de piment de cayenne moulu (0,5g)
1/2 tsp de cumin moulu (1,2g)
1/2 tsp de coriandre en poudre (1,2g)
1/4 tsp de cardamome en poudre (0,5g)
1/2 tsp de levure chimique (2,5g)
75g d'huile neutre pour frire
+ quelques graines de sésames pour enrober

Pour le zhoug :
35g de coriandre fraîche (feuilles et tiges)
10g de persil plat frais (feuilles et tiges)
30g d'eau minérale
2 piments verts piquants 
1/2 tsp de cumin moulu (1,2g)
1/4 tsp de cardamome en poudre (0,5g)
1/4 tsp de clous de girofle moulus (0,5g)
1/4 tsp de sel (1,5g)
25g d'huile d'olive
1 petite gousse d'ail
1 pincée de sucre en poudre

Pour les salades de choux (à faire impérativement la veille) :
400g de choux rouge
400g de choux blanc
Sel, huile de colza, vinaigre de cidre 

Pour les aubergines frites :
3 aubergines
2 belles gousses d'ail
Huile d'olive

Pour la téhina : 
150g de pâte de sésame (appelé Tahini, Tahiné, Tahina)
70g de jus de citron jaune
150g d'eau minérale
1 toute petite gousse d'ail (car l'ail cru est très puissant !)
30g de persil plat frais
Sel 

Pour la salade fine (à faire obligatoirement le jour-même) :
(l'ennemi de cette salade c'est l'eau, alors si possible préférez des minis concombres, moins gorgés d'eau que les grands)
3 belles tomates mûres mais pas molles
3 minis concombres BIO (car il faut garder la peau)
3 oignons nouveaux
L'écorce d'un demi citron confit (citron beldi)
Une branche de céleri 
6 radis 
Huile d'olive
Sel

Pour les pitot (on dit une pita, des pitot) : cliquez ici

Pour le houmous : cliquez ici


1) Les falafels :

La veille, faites tremper 250g de pois chiches secs dans deux fois leur volume d'eau froide :


Le lendemain, égouttez-les et séchez-les bien :


Mettez-les dans la cuve d'un robot mixeur avec 80g d'oignons nouveaux (cébettes pour moi ici), 1 gousse d'ail, 30g de coriandre (feuilles et tiges) et 10g de persil


Dans sa recette, Ottolenghi explique qu'il utilise un hachoir à viande, mais à défaut un mixeur c'est très bien :


Mixez de façon à obtenir quelque chose d'assez fin, mais pas une purée :


Versez dans un récipient et ajoutez 1/4 de tsp de piment de cayenne :


Puis 1/2 tsp de cumin :


Ainsi qu'1/2 tsp de coriandre en poudre :


1/4 de tsp de cardamome :


1/2 tsp de sel :


Puis 15g de farine, 1/2 tsp de levure chimique et 45g d'eau minérale :


Malaxez bien bien bien, vous verrez ça relaxe... 
Filmez et réservez au frais au moins une heure (ou une nuit). 


Pour façonner les boules, il faut avoir les mains mouillées. Le plus simple c'est de mettre le saladier contenant la pâte sur votre gauche, et un récipient rempli d'eau sur votre droite (ou l'inverse).

Vous allez à chaque fois plonger les mains (bien propres) dans le récipient d'eau, et former les boules avec les mains mouillées. La pâte a tendance à se déliter, c'est tout à fait normal. Mais avec les mains mouillées on y arrive.
Formez des boules de 20g, ça suffit je trouve. Aplatissez-les légèrement.

Si vous avez une cuillère à falafels, ce qui est l'idéal, trempez-la dans l'eau et formez les boules :




Roulez ensuite les falafels dans les graines de sésame, c'est délicieux. Ici j'ai utilisé des sésames dorés, mais des blancs c'est très bien aussi :


Chauffez l'huile dans une sauteuse. L'idéal c'est d'avoir 7cm d'huile (ce que je n'ai pas fait) et une température de 180° :


Faites frire pendant environ 5mn sur chaque face :



Les falafels doivent être bien cuits et secs à l'intérieur. On peut d'avantage pousser la coloration en faisant attention à ne pas les brûler. 
Retirez-les de la sauteuse avec une écumoire et laissez-les un peu sur du sopalin.


L'idéal c'est de les servir tout de suite. Si toutefois vous ne pouvez pas vous organiser pour les cuire à la minute, il faudra les réchauffer au four. On peut également les congeler, puis les réchauffer au four :


Mais je le répète : dans la mesure du possible faites-les frire à la dernière seconde. C'est assez rapide :



2) La salade fine :

Il faut quand même que je vous parle un petit peu de cette salade. Chez nous elle est incontournable (je la fais tous les vendredis soirs). Apparemment elle semble simple, mais vous verrez que le fait de tout couper en petits morceaux ça change tout. On a ainsi toutes les saveurs et le croquant des ingrédients qui la composent en même temps. C'est vraiment super bon, et dans un falafel elle apporte beaucoup de fraîcheur. 

Je voulais depuis longtemps publier la recette de cette salade, je suis ravie de pouvoir vous en parler ici grâce aux falafels.

Normalement la base c'est : tomates, concombres, oignons (et parfois coriandre). Mais ici c'est une version un peu plus élaborée que je vous propose, dans laquelle on ajoute du céleri branche, des radis et des citrons confits (recette familiale). Je n'ai pas mis de coriandre car il y en a déjà bien assez partout ici !


Comme c'est une salade que je fais régulièrement depuis presque vingt ans maintenant, j'ai investi il y a quelques mois dans un outil qui me permet de tout calibrer parfaitement et surtout de tout couper en petits dés en un rien de temps. Cet outil c'est le célèbre Alligator
Il fonctionne parfaitement bien, c'est de la qualité professionnelle, de fabrication suédoise, avec des lames tellement affûtées que même la tomate est coupée en dés sans efforts. 
Mais c'est un appareil qui coûte cher, inutile de l'acheter si c'est pour s'en servir de temps en temps ! 
Je l'ai car je m'en sers très souvent (pour les pommes de terre, la betteraves, les champignons, le piment, le fenouil, la mangue, pour faire du taboulé etc etc). Je cuisine beaucoup le vendredi, en grandes quantités, et j'avais besoin de quelque chose qui me fasse gagner du temps. J'en avais assez des imitations qui ne tiennent pas la route alors j'ai acheté l'Alligator inox, et je confirme que c'est vraiment un appareil efficace, qualitatif et fiable.  


Mais bien sûr, si vous avez un grand couteau de cuisine bien aiguisé c'est parfait. Faites simplement en sorte de couper des petits cubes bien réguliers.

L'ennemi absolu de la salade fine, c'est l'eau. On va tout faire pour en enlever au maximum. C'est très important. 

Coupez les tomates en quatre, et retirez tous les pépins :


Coupez-les ensuite en petits cubes réguliers. 
Si vous avez un Alligator il faudra mettre la chair de la tomate vers le haut comme ceci :


Ensuite on referme l'appareil et c'est fait :


Pour les concombres c'est pareil : pas d'eau ! 
Alors on les lave bien, on les coupe en deux, et on retire toutes les graines avec une petite cuillère.

Il faut garder la peau des concombres c'est meilleur et bien plus croquant, alors achetez des concombres BIO. 

Je n'achète que les minis concombres, ils contiennent moins d'eau et sont bien meilleurs que les grands. On en trouve chez tous les bons primeurs, ou au marché bien sûr :


Coupez les concombres en tout petits dés :



Faites de même avec les radis :


Les oignons nouveaux :


Le céleri :


Et les écorces de citron confit (sur cette photo c'est un quartier de citron, il en faut deux) :


Mélangez tout, et surtout ne l'assaisonnez pas.
Filmez et réservez au frais.
Il faudra l'assaisonner à la dernière seconde, avec simplement de l'huile d'olive et du sel. Si vous l'assaisonnez avant, tout va se ramollir et elle va rendre de l'eau !



3) Le zhoug :

Ça c'est quelque chose que je ne connaissais pas du tout. J'avais toujours mis de l'harissa jusqu'à présent. 
C'est dans le livre "Jerusalem" d'Ottolenghi que j'ai découvert cette merveille. Je peux vous dire que l'harissa peut aller se rhabiller... Ca n'a rien à voir ! 
Ce zhoug ajoute de la magie dans le falafel. C'est absolument magnifique. L'harissa ne fait qu'apporter du piquant, mais le zhoug apporte du piquant, du goût, de la saveur, des parfums. Exceptionnel.


Rien de plus facile, on met tous les ingrédients dans le mixeur et c'est tout (retirez simplement les graines des piments avant).

Il suffit donc de mixer 35g de coriandre fraîche (feuilles et tiges), 10g de persil plat frais (feuilles et tiges), 30g d'eau minérale2 piments verts piquants, 1/2 tsp de cumin moulu (1,2g), 1/4 tsp de cardamome en poudre (0,5g), 1/4 tsp de clous de girofle moulus (0,5g), 1/4 tsp de sel (1,5g), 25g d'huile d'olive, une petite gousse d'ail et une pincée de sucre en poudre.

Versez dans un bocal hermétique et réservez au frais. Il se conserve plusieurs jours sans problème. Ottolenghi explique dans son livre que ce zhoug sublime une simple salade de tomates, et je confirme !



4) Les aubergines frites :

L'aubergine frite c'est délicieux, mais c'est un légume qui réagit comme une éponge avec l'huile. Pour limiter ce phénomène, il faut tout d'abord la dessécher au micro-ondes. Ainsi elle perdra son eau, frira plus vite, et absorbera moins d'huile. Pour cette recette je le fais tout le temps. 

Pour cela, coupez les aubergines en gros cubes, et déposez ces cubes sur un plat pouvant aller au micro-ondes. Il faudra le faire en plusieurs fois bien sûr, car les cubes d'aubergines doivent être bien étalés. Laissez-les sur puissance max pendant 5mn. Vous allez être impressionnés par la quantité de vapeur d'eau qu'il y aura dans le micro-ondes ensuite ! 

Maintenant vous pouvez faire frire les aubergines dans une poêle avec de l'huile d'olive et trois gousses d'ail pelées. Laissez les gousses entières, elles vont fondre et se mélanger aux aubergines. 

Le temps de cuisson sera à peu près d'une vingtaine de minutes, sur feu moyen/fort, en remuant de temps en temps. Elles doivent être bien colorées et très fondantes. Le but du jeu est de mettre le moins d'huile possible, mais il en faut quand même sinon ça ne sera pas bon du tout.

Salez, et réservez au frais. Vous pouvez les faire la veille :




5) Les salades de choux :

Archi simple. La seule chose c'est qu'il faut les faire la veille pour que ce soit meilleur. 
Emincez les choux au robot (avec le disque éminceur), puis assaisonnez avec un peu d'huile de colza, de vinaigre de cidre et de sel. Faites au feeling c'est facile :




6) La téhina :

C'est une sauce à base de pâte de sésame que l'on trouve facilement maintenant dans le commerce. Normalement elle n'est pas verte comme sur ma photo. C'est moi qui m'amuse à mixer le persil dès le départ pour avoir cette couleur verte, mais souvent elle est blanche car on ajoute le persil ciselé à la fin. C'est comme vous le sentez. 
Il existe de la tehina toute prête dans les supermarchés kashers ou les épiceries orientales, mais celle-ci est vraiment meilleure. Je vous déconseille d'acheter celle du commerce. 
Vous trouverez la recette ici. Elle se conserve plusieurs jours au frais, dans un bocal hermétique :


7) Le houmous :

Le houmous se fait également avec de la pâte de sésame, comme pour la téhina, mais cette fois-ci on ajoute des pois chiches. On trouve du houmous tout prêt facilement maintenant, c'est devenu la grande mode, et certains sont très bons (pas tous). Si vous êtes pressé vous pouvez sans problème acheter un bon houmous. 
Sinon la recette du houmous se trouve ici, c'est très facile. Il peut se faire la veille. 
La tradition veut que pour le présenter on le mette dans un récipient assez plat, on aplatit le centre avec une cuillère, puis on ajoute de l'huile d'olive, de la coriandre, quelques pois chiches, du zaatar et du paprika :




8) Les pitot :

C'est le pain traditionnel pour déguster les falafels. C'est un pain plat et creux que l'on garnit. 

On peut les faire maison, c'est ce qu'il y a de meilleur, mais c'est du boulot... La recette est ici.


Si vous préférez les acheter, n'achetez surtout pas les horreurs industrielles que l'on trouve en grandes surfaces au rayon pain de mie ! 

Il faut acheter des pitot fraîches, que vous trouverez en supermarchés kashers si vous en avez près de chez vous. Je suppose que l'on peut en trouver aussi dans les épiceries libanaises ou orientales. 

Les meilleures pitot que j'ai pu tester, et de loin, sont celles que l'on trouve au rayon surgelés des supermarchés kashers. Elles n'ont rien à envier aux pitot maison, c'est bluffant. Elles sont bien épaisses et moelleuses, si vous les trouvez jetez-vous dessus !

Si vraiment vous n'avez pas la possibilité de trouver de vraies pitot là où vous habitez, et que vous ne pouvez trouver que les industrielles en grandes surfaces, mettez-les sous le robinet d'eau froide (n'ayez pas peur elles sont tellement cartonnées qu'elles résistent très bien à l'eau !) puis faites-les réchauffer ensuite au four avant de servir. Ainsi elles retrouveront un peu de dignité... 



9) Et qu'est-ce que je fais avec toussa ?

Pour faire un bon falafel, il faut tout d'abord ouvrir la pita, puis "tartiner" l'intérieur avec le zhoug (plus ou moins selon la puissance des piments que vous avez utilisés pour le faire). 

Ensuite on met 4 falafels dedans, et on ajoute les salades : salade fine, choux rouge, choux blanc, aubergines. 

On termine avec un peu de houmous et beaucoup de tehina ! N'hésitez pas, faut que ça dégouline ! 

Ensuite on ferme les yeux et on croque...bon voyage !


100 commentaires:

  1. Prems! Youpi! ça a l'air délicieux!

    RépondreSupprimer
  2. Merciiii pour toutes ces belles recettes! J'ai un apéritif bientôt et je pense m'en inspirer largement. belle soirée :)

    RépondreSupprimer
  3. Valérie vous êtes merveilleuse ! Quel travail, quelle merveille : les photos, le texte, le déroulé des recettes. Je vais tout tester, et je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  4. Chère Valérie,
    C'est la première fois que je commente sur ton blogue, et je sens que je vais commettre un sacrilège... Penses-tu qu'il serait possible de remplacer en totalité les pois chiches dans les falafels par des haricots blancs (kidney beans)? J'ai l'impression que ça serait pas super super... Ma soeur est allergique aux arachides, noix, oeufs, soya, légumineuses (sauf les kidney beans), et kiwi. C'est presque impossible de lui faire goûter des plats exotiques ou des pâtisseries, c'est trop triste! J'essaie de trouver des solutions pour lui faire découvrir de nouvelles saveurs tout de même.
    Merci pour toutes tes magnifiques recettes, salées ou sucrées! Tu es ma référence ultime en pâtisserie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai testé récemment dans un restaurant des falafels avec des petits pois à la place des pois chiches, c'était très bon !

      Supprimer
    2. Ah zut... les petits pois elle est allergique aussi :'(
      Merci pour la recommandation!

      Supprimer
    3. Alors peut-être avec des pois cassés ? Des lentilles corail ? Ou des haricots blancs pourquoi pas. C'est possible.

      Supprimer
    4. A la Réunion, on fait des bonbons piments, qui sont grosso modo des falafels avec des Pois du Cap (ça ressemble vraiment à des haricots blancs). Je suppose que ça doit donc être possible de faire des falafels aux Kidney Beans :-)

      Supprimer
  5. WAW truc de dingue j'ai envie de manger ça depuis un bout de temps !!! merci Valérie pour tout ce travail, je n'ai plus qu'a me mettre a la cuisine , hummmm j'en salive d'avance !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Valérie, un plaisir de vous lire et de déguster les recettes ensuite ! Quel est le tour de passe-passe afin que les falafels ne se délitent pas à la confection de la boule ? Je vous remercie. Elen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le dis dans la recette : il faut les façonner les mains mouillées.

      Supprimer
  7. J'ai trop hate de retrouver les saveurs de Jérusalem ! Merci Valérie !

    RépondreSupprimer
  8. Valérie, tu es merveilleuse, merci pour toutes ces recettes en une seule fois, et vive la coriandre!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Valérie , j'adore le :"faut qu'ça dégouline !!" La photo du pain rempli laisse déjà imaginer l'explosion de saveurs en bouche , nous raffolons de ce genre de pique nique pour aller à la mer et c'est cette batterie de couleur qui souvent fait retourner les "jambons beurre "... Alors ??? on partage ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ouiiii faut que ça dégouline ! On y va avec la téhina, on n'a pas peur !

      Supprimer
  10. Dominique HAAS21 juin, 2018 08:35

    Bonjour
    Parfaites tes recettes, un de mes plats préférés. Et quel travail !!!
    On dirait que tu as pris le même avion que nous ������. Bref ton humour toujours si agréable qui décrit juste la réalité en riant (alors que des fois on voudrait plutot pleurer��)
    Un grand merci pour tout ce travail. Honnêtement j'ai cru que tu étais partie en vacances, et pourquoi pas !!! Bon on va s'y mettre. Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dominique ! Ce mois de juin est particulièrement chargé pour moi, il m'a été très difficile de trouver le temps de travailler. Bises.

      Supprimer
  11. Ah, Jerusalem... et les falafels de Yotam! Nous aussi, nous sommes des fans inconditionnels à la maison ! Et le livre n'est jamais loin. Certes je n'ai pas poussé le perfectionnisme aussi loin que toi, et pourtant ta photo donne vraiment envie... c'est un bel hommage !

    RépondreSupprimer
  12. Cette recette me donne envie de retenter les falafels. La dernière (et première) fois où j'ai tenté l'expérience, j'avais dû déclarer ma cuisine en zone sinistrée : du gras, des éclaboussures, des débris de falafels éclatés, des larmes, du sang .... .
    J'ose à peine le dire, mais "j'ai horreur du tahini ! Je mets quoi à la place d'aussi goûteux ?"
    Merci pour tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que le tahini puisse rebuter les non initiés ;) C'est très particulier comme goût. On adore ou on déteste. Le problème c'est qu'ici, si tu retires la téhina et le houmous, tu passes à côté de l'essentiel. Je ne sais pas quoi te dire...ni par quoi remplacer ça. La téhina va toujours de paire avec les falafels.

      Supprimer
    2. Ah ben on a eu la même expérience Obaasan...des débris de falafels partout, ils ne tenaient absolument pas la cuisson, j'ai fini avec une purée de pois cramés au fond de la poêle, une catastrophe. J'avais utilisé des pois chiches en bocal, c'est p-e pour ça? Madame Valérie t'en penses quoi?

      Supprimer
    3. Évidemment que c’est pour ça. Il est bien indiqué dans la recette qu’il faut des pois chiches SECS. Jamais de pois chiches en bocal pour faire des falafels.

      Supprimer
    4. Ok! Mais c'était avant ta publi hein, y'a genre...très longtemps !

      Supprimer
    5. Ah ! Ce n'est pas du tout ce que j'avais compris ! Ouf...tu me rassures ;)

      Supprimer
    6. Bonjour, une idée pour remplacer la tahina: une bête sauce au yaourt. Je mélange yaourt, huile d'olive, sel, poivre, cumin, coriandre moulue, puis, selon les envies du moment, persil, oignon blanc, ail pressé.. et comme la tahina, il faut que ça dégouline;-)

      Supprimer
    7. Non non restons zen, j'ai bien lu la recette �� Et je me doutais en découvrant la tienne que c'était la raison de mon échec, tu confirmes donc, c'est parfait.

      Supprimer
    8. (Sinon je surkiffe le tahini et la pâte de sésame noir ramenée du Japon, en dessert c'est juste wow.
      Fin de la contribution inutile, vous pouvez retourner à une activité normale)

      Supprimer
  13. Et bien voilà une belle idée pour un repas d'été qui nous fera voyager, loin des traditions gourmandes habituelles, avec succès j'en suis certaine ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  14. MMmm, ça donne envie, même si je n'ai pas encore petit-déjeuné, j'adore ce genre de plat, merci !...Beaucoup de préparation quand même il me semble...mais il faut ce qu'il faut !
    J'ai bien ri aussi, j'adore ton style, ton humour ;-)
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  15. Waouw ! C'est ce qui s'appelle un tir groupé !!! Soi-disant une recette, et pour le même prix... enfin, pour gratos, mais c'est l'expression qui dit ça... toute une myriade de recettes complémentaires... J'attendais impatiemment la recette des falafels parce que ceux que j'ai achetés ou mangés à différentes reprises, je ne les trouvais pas "waouw !"...

    En tout cas, j'ai commencé à vouloir t'écrire en lisant ta phrase demandant de t'épargner le "Et si on n'aime pas la coriandre...". Ca me fait penser quand j'étais allée dans l'Aubrac et que des gens voulaient un aligot sans ail et sans fromage... et pourquoi pas de la crème au beurre sans beurre, des aubergines farcies sans aubergine, etc... Je ne dis pas que j'aime tout, mais globalement, à part les huîtres, je pense à peu près aimer tout ce qui se mange communément, c'est-à-dire pas la cervelle, la tête de veau, le museau, les pieds et paquets, les crêtes de coq (vu dans Un dîner presque parfait traumatisant...), les oreilles de porc... Beurk, beurk...

    Bon, eh bien merci Valérie pour ton super travail, je vais m'y coller, c'est sûr !!! Et sympa, ton nouveau logo !!!

    Bises et à bientôt.


    Agnès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Agnès !
      T’as tout compris 😂 Si on n’aime pas la coriandre, autant faire une raclette... 😬

      Supprimer
    2. J’avais vu aussi un jour les crêtes de coq et je me suis sentie mal (mais vraiment, j’etais pas
      bien du tout du tout). Horreur.

      Supprimer
    3. J'aurais hyper mal pris qu'on me fasse manger une crête de coq à mon insu... et en plus, quand le mec les avais cuisinées, c'était encore plus horrible. Si je me souviens bien, le boucher qui exerçait depuis 40 ans n'avait jamais eu une telle demande... Franchement, les neuneus ne sont pas tous renfermés... Lol !

      Supprimer
  16. Merci !! J'adore quand vous publiez des recettes familiales !!! C'est marrant qu'il y a 1 mois j'ai fait les falafels d'Ottolenghi et je me suis dit "tiens Valérie n'a pas publié sa recette". J'avais pris votre recette de téhina avec. Là, il y a la totale c'est génial !! Je recommence le plus tôt possible ! Merci encore

    RépondreSupprimer
  17. Valerie,
    On ne va pas se mentir.....
    Ca fait 14 ans que j'habite en Israel....la falafel c'est du vu,connu, revu, remange, aux differents parfums, falafels de chefs etoiles comme du petit boui boui du shouk etc....
    Surtout que des que des amis ou de la famille vienne, faut les enmener au meilleur falafel du coin pour le deguster!
    Mais j'avoue que cette idee si conviviale (j'y avais deja pense) m'a seduite pour des 7 brah'ot que je fais la semaine prochaine!
    Surtout qu'avec toi je sais que c'est toujours garanti satisfait ou rembourse (et je n'ai jamais eu a etre rembourse ;-)
    Donc je te remercie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Noemie. En effet en Israël on frise l’overdose de falafels !! C’est une bonne idée pour les 7 brah’ot ! J’espere que tu auras du succès 😉

      Supprimer
  18. Bon je viens de commander la cuillère à falafels, il faut que j'attende…..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai pas pu attende la cuillère à falafels, la cuillère à glace à fait l'affaire!

      Supprimer
  19. Immense bravo et merci pour le travail et la restitution. Merci de ne pas avoir publié cette recette pendant le ramadan car je serais morte devant mon écran en voyant la dernière photo. Du grand art.

    RépondreSupprimer
  20. Travail de fou, résultat spectaculaire, photographies sublimes...
    Tu m'as mis l'eau à la bouche !!!
    Grand merci, tu déchires ...

    RépondreSupprimer
  21. Oh Valérie je t'adore.... moi qui t'avais fait une petite demande de falafels, je vois que tu as exhaussé mon voeu.... merci mille mercis !!!!

    RépondreSupprimer
  22. Coucou Valérie,

    Quel travail !! Quelles jolies photos !!
    Et quelle GÉNÉROSITÉ'... De partager des recettes Très intimes avec nous tous.....
    Grâce à toi je découvre des plats que je ne connaissais pas (certain oui mais pas tous).
    J'ai les mêmes origines que toi mais on ne pratique pas du tout, je vais tester tout ça et faire goûter à mon mari et ma fille un de ces jours. C est toujours un plaisir d'apprendre des nouveaux plats qui proviennent de mes racines !! J'imagine qu'il faut du temps pour préparer tout ça
    Merci pour tout
    Sandrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien je suis ravie de te faire redécouvrir la cuisine de tes racines. J'espère que tu auras vite l'occasion de régaler tout le monde !

      Supprimer
  23. Aaaaaah une pita, des falafels, ses délicieux accompagnements... c'est le sandwich que je préfère au monde. Mettez-moi un lobster roll devant les yeux je choisis sans hésiter les falafels !. Bénis soient les pois chiche et le tahini. Quand j'en fais je réquisitionne mes sœurs, car ces choses là disparaissent à vue d’œil chez nous .. Chanceux celles et ceux qui vont découvrir le zhoug qui est un peu le pesto du Moyen-Orient, dans le mien j'y ajoute un petit poivron rouge et un peu plus d'ail, c'est divin pour y tremper du pain.
    Franchement Valérie, pour cette recette tu t'es surpassée .. autant j'ai souvent été bluffée par le soin esthétique et technique que tu mets à détailler tes recettes d'entremets, mais là tes photos relèvent de l'émotion, on jurerait qu'elles sont sorties tout droit de Jérusalem. Je suis plus attendrie à la vue d'une superbe assiette d'aubergines grillées que d'un sublime entremet qui impressionne et rend timide par sa technicité .. C'est du très beau travail... Et puis la vaisselle qui va avec est canon ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes compliments Farah c'est super gentil.
      Autant je connais par coeur toutes les recettes proposées ici, autant je ne connaissais pas du tout le zhoug ! J'aime beaucoup cette appellation "le pesto du Moyen-Orient". En effet c'est super bon, je trouve qu'il est indispensable ici. Pour avoir goûté des centaines de falafels avec de l'harissa, j'affirme haut et fort que le zhoug c'est mille fois meilleur.

      Supprimer
  24. Merci pour cet article qui me semble parfait et qui donne l'eau à la bouche.
    J'avoue... j'essaierai pendant les grandes vacances quand j'aurai le courage de tout cuisiner en même temps...

    RépondreSupprimer
  25. Hello Valérie ! Je me demandais si tu allais publier tout cela ! Je n'ai jamais eu autant de succès que pour la Falafel Party pour laquelle tu m'avais donné des conseils. Pourtant, je n'avais pas fait de pitot maison, ni de chou, ni de zhoug ! On m'en récemment demandé d'en refaire, ta publication tombe donc à point... c'est une merveille d'esthétique, de goût, d'humour et d'amour !
    Pour ma part, j'avais servi dans des assiettes et les pitot chaudes étaient proposées comme du pain à côté. Je sais, c'est une hérésie... mais ça permet de manger plus de falafels, et c'est tellement joli une assiette de petits falafels avec une belle salta gida - je crâne, là, trop fière d'avoir retenu le nom ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas du tout une hérésie ! On sert très souvent les falafels en assiette ! C'est soit en sandwich, soit à l'assiette.
      J'ai pensé à toi en rédigeant la recette ! Je n'ai pas donné le nom judéo arabe de la salade fine, mais en effet, on l'appelle la "slata gida" !

      Supprimer
  26. Bonsoir Valérie,

    Dis-moi, puisqu'avec toi on fait tout de A à Z, peut-être nous donneras-tu un jour la recette de la Tahini...

    Huuummm... Dommage que samedi ce soit cantuccini, tuiles dentelles aux amandes et chouquettes pour dimanche mon Papounet... sinon j'aurais fait les falafels...

    Merci pour cette super recette hyper complète, ce sandwich doit être une tuerie ! Tu ne manques vraiment jamais d'imagination et d'inspiration, c'est génial... tu es géniale !!!

    Bonne soirée et à très bientôt.

    Bises.


    Agnès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Agnès ! Je n'ai jamais fait la tahini moi-même, je n'y ai même jamais pensé. Je me demande si quelqu'un la fait maison d'ailleurs... Je suppose qu'il faut mixer des sésames en fait. Je ne sais pas trop.

      Supprimer
    2. Bonsoir Valérie, je viens de voir ta réponse et, vu que je relis et archive tes recettes pour les réunir par thème, j'ai vu après t'avoir posé la question que, dans la recette du houmous, il y avait dans un commentaire cette recette : "Oui c'est possible mais je n'ai jamais essayé.
      Il faut acheter des sésames torréfiés (ceux qui sont un peu brun), et les mixer avec de l'huile de sésame jusqu'à l'obtention d'une pâte compacte.". C'est bien celle de la téhina, n'est-ce pas ?

      Sinon, comme prévu, j'ai fait les cantuccini, réussis comme jamais, les chouquettes avec la recette de pâte à choux de Christophe Adam... et une seule plaque à la fois, car la dernière fois, je t'ai désobéi, j'ai mis 2 plaques et une était réussie, l'autre, les choux se sont "momifiés" et n'ont pas gonflé... Puisque j'y étais, j'ai aussi fait les tuiles, mais pas très dentelles, parce que je ne voulais pas y passer la nuit... Je n'ai pas un four de compétition et la cuisson est assez longue... Mon père m'a dit qu'il avait déjà plein de douceurs à manger, de ne rien leur apporter, mais je lui ai dit qu'au moins, là, il mangerait des bonnes choses... Je vais dans la recette des cantuccini pour donner une idée... À tout de suite dans l'autre recette...

      Bises,


      Agnès

      Supprimer
  27. Bonjour Valérie, recette topissime !!! J'adore l'idée de différentes préparations de qualité et faites "maison " bien sûr. Ingrédients simples en soi, mais leurs mises en beauté font toute la différence. Vous nous surprenez à chaque nouvelle recette et que dire des photos..magnifiques !! Je ne pense pas me tromper en affirmant que l'on serait aux anges
    si, ne serait-ce qu'une fois,on pouvait partager votre table un vendredi soir.. Impossible de ne pas se mettre aux fourneaux après avoir lu une de vos recettes. Merci pour tout ce travail, mes amitiés.

    RépondreSupprimer
  28. Merci ,tout cela me fait envie ,sauf la coriandre fraiche!
    Désolée ,je lui trouve un goût de savon ,et qui mange du savon par plaisir....
    Alors comme dab je la remplacerai par du persil ,si si,et tant pis pour la tradition .

    RépondreSupprimer
  29. Je ne connaîs pas les falafels mais j'ai bien envie de les proposer vendredi à une soirée où je suis invité et où chacun apporte un plat. Comment dois je m'organiser ? Merci de votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Je vais être très honnête : je vous déconseille d'apporter des falafels. D'abord, comme je l'ai expliqué, ils ne se servent pas seuls. Il faut les accompagner de tout ce qui est dans la recette pour une belle dégustation. Ensuite, ils sont meilleurs quand ils viennent d'être frits. Si vous apportez des falafels comme ça, sans rien d'autre, et s'ils sont faits à l'avance, ça ne va pas être très intéressant, surtout dans le cadre d'un repas où tout le monde apporte plein de choses. Je vous conseille plutôt de faire une quiche ou cette tarte à la tomate : http://www.cestmafournee.com/2016/07/la-tarte-aux-tomates-et-aux-amandes-de.html

      Si vraiment vous tenez à apporter des falafels, faites la pâte la veille et faites-les cuire le jour même. Sur place il faudra les réchauffer au four. Et il faudra également faire la téhina, car cette sauce est indispensable avec les falafels.

      Supprimer
    2. Je vous conseille aussi la tarte aux asperges, elle est excellente ! http://www.cestmafournee.com/2018/05/tarte-feuilletee-aux-asperges-roties-et.html

      (pour un grand format de 24cm doublez les quantités)

      Supprimer
    3. Merci de votre reponse je pensais tout transporter mais je vais me ranger à votre avis et faire ces tartes de legumes.
      Merci encore de votre patience avec nous, de votre passion que vous partagez et de votre humour

      Supprimer
  30. Une journée d'été ensoleillée avec pour repas des pitas falafels c'est le must.
    En ouvrant ta page, je n'ai qu'une envie prendre l'avion en direction de Tel Aviv, me promener sur la plage et déguster un pita falafel.
    Je vais me contenter de mon appartement parisien et préparer une table avec toutes ces bonnes choses, je suis certaine au moins, se contenter tout le monde. Je cherchais une idée de repas pour ma petite famille eh bien c'est trouvé ! Merci Valérie

    RépondreSupprimer
  31. Je ne connaîs pas les falafels. Ils se mangent chauds,froids?
    On sert autre chose pour le repas?
    On compte combien de pita par personne?
    Bons pour nun pique nique?
    Autre question qui n'a rien avoir avec la recette ci dessus:
    Peut on remplacer le glucose par du sucre inverti ?
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'explique tout dans la recette, mais je vais répéter :
      Ils se mangent CHAUDS, dans l'idéal juste après cuisson.
      Ils s'accompagnent de tout ce qui est dans cette recette.
      Normalement quand on a rempli une pita avec tous les ingrédients on est vraiment rassasié mais il vaut mieux prévoir en plus pour les gros mangeurs.
      Pour un pique nique il faudra tout mettre dans la pita et bien emballer avec du papier alu.
      On ne peut pas remplacer le glucose par du sucre inverti, ça n'a pas les même propriétés.

      Supprimer
  32. Bonjour Valérie !
    Et (toute) ma reconnaissance pour cette recette, non pas que je veuille la faire, mais c'est une recette gigogne !
    J'ai commencé par préparer la Salade Juive : un vrai plaisir de fraîcheur
    Le Téhina m'a conduite à la salade de fèves & radis. Aussi jolie que délicieuse
    Je suis heu.reu.se d'avoir appris comment dessécher les aubergines!!!! Même si mes morceaux n'étaient pas assez charnus (pas assez gros) me voilà réconciliée avec l'aubergine !
    Et enfin, j'attends la vraie saison des vraies tomates pour leur donner du Zhoug !!!
    Alors : MERCI(S) VALÉRIE !!!! Brita.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait très plaisir, merci Brita !

      Supprimer
  33. Merci Valérie,
    Grâce à ce package de recettes, j'ai fait ma 1ere falafel party aujourd'hui, j'avais invité des amies à midi est on s'est régalées. J'ai passé ma matinée en cuisine mais le résultat en valait la peine, c'était frais et bon, des saveurs qui font voyager, le parfum de coriandre a plu à toutes. Merci infiniment pour le partage de recette et la qualité des explications.
    Val

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait vraiment plaisir. Merci beaucoup.

      Supprimer
  34. Coucou Valérie !
    Votre blog est un bonheur à lire et une source quotidienne d'inspiration... il y a deux jours c'était le cheese-cake sans cuisson (délicieux) et prochainement ces falafels.
    Je suis de Marseille, mais je viens de voir que sur Vente-privée, il y a la possibilité de prendre 3h de cours de pâtisserie avec un chef de l'équipe de C. Michalak pour 89 euros au lieu de 135 euros... peut-être que certain(e)s d'entre vous pourront profiter de cela, moi j'en rêverai !!!
    Belle journée à tous,
    Bises,
    Clairette

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour Valérie, et merci pour cette excellente recette !
    Impossible de trouver des pitot à moins de 30 km de chez moi, je les ai donc faites, comme tout le reste de la recette. Un vrai régal ! J'ai envoyé des photos aux enfants, je suis bon pour refaire lors de la prochaine réunion de famille !
    Merci encore !

    RépondreSupprimer
  36. Oserais-je dire que j'ai le sourire niais et la bave qui coule à la lecture de cette recette ...?
    J'ai le livre "Jérusalem" que je trouve absolument génial.
    C'est devenu le cadeau que j'offre lorsque je vais chez des amis ... Une valeur sûre !
    Pour autant, je n'ai pas encore testé toutes les fabuleuses recettes qu'il contient, dont celle des falafels ; je vais y remédier de ce pas, ça me fait trop envie !
    Merciiiiiiiiiii d'avoir posé cette recette !
    Dommage que je n'ai pas de vrais pitot dans mon périmètre proche...:-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pitot, tu peux les faire !!! Valérie te donne les recettes pour tout faire de A à Z... Allez, au boulot... même si avec la chaleur qu'il fait un peu de partout je pense... comme dirait la pub : "Il fait trop chaud pour travailler !"...

      Je dois faire du caramel au beurre salé, mais pft, pas évident...

      Allez, courage, et régale-toi !

      Supprimer
    2. Oui, oui, je vais les faire, c'est prévu ! ;-)
      En fait, j'ai commencé à tout préparer progressivement pour pouvoir déguster le tout samedi !

      Supprimer
  37. Bonsoir Valérie et merci pour toutes ces recettes géniales !!!!!!!!!
    J'ai une ptite question : est- ce qu'on peut faire cuire les falafels directement dans une friteuse pour qu'ils soient entièrement plongés dans l'huile ?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement les falafels se font toujours à la friteuse. Mais je n'ai pas testé avec cette recette. J'espère que tout ira bien.

      Supprimer
  38. Juste besoin d'une petite confirmation : à part les falafels que l'on réalise à la minute, tout le reste se mange donc froid, on est d'accord ?
    J'ai hâte d'être à demain soir pour pouvoir enfin déguster ce délicieux repas (soirée foot en vue) que je prépare avec amour depuis plusieurs jours ...
    Merciiiiiiii pour vos réponses !

    RépondreSupprimer
  39. Bonsoiiiiir!
    Tout d’abord, une énorme merci pour ce site fabuleux. Je ne cesse de faire des recettes depuis plusieurs années! Et ensuite, MERCI pour cette extraordinaire recette. C’est incroyable le travail que vous avez réalisé! Je me suis lancée Dans la réalisation de A à Z et ce fut un régal! Alors, MERCI

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour Valérie,

    Mais il ne faut pas les faire cuire au préalable les pois chiche, une fois qu'ils ont trempé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout pas. Je n'aurais jamais oublié une information aussi importante si c'était le cas ;)
      Donc, même si ça paraît bizarre, les falafels se font bien avec des pois chiches secs trempés, sans aucune cuisson mis à part la friture.

      Supprimer
  41. Bonjour, c'est la deuxieme fois que je fais cette recette - tres bon ! par contre je trouve que les falafels sont un peu trop "denses" ; je viens de constater que les ingredients mentionnent de la levure chimique, mais j'ai toujours suivi la recette en image et il me semble que cette etape a ete oubliee ? j'imagine que ca se met en meme temps que la farine ?
    Je recommande egalement la recette de pickled red cabbage d'Ottolenghi qu'on peut trouver sur le site du Guardian

    RépondreSupprimer
  42. C'est tout ce que j'aime . Je vais tout tester. Merci beaucoup Valérie . Cette semaine j'ai entendu dire qu'on pouvait ajouter du citron confit dans les falafels, why not !

    RépondreSupprimer
  43. Pourquoi de l'eau et enlever les graines de piments?
    Dans le livre Jérusalem d'Ottolenghi, que j'ai relu avec application,il n'y a pas d'eau et il n'enlève pas les graines des piments.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir. L'eau n'est pas dans la liste des ingrédients mais elle figure bien dans le déroulé de la recette. Il est écrit "ajouter 3 TBSP d'eau". Or une TBSP c'est 15g d'eau, donc cela fait 45g d'eau.
      Quant aux piments, il ne me viendrait pas à l'idée de laisser les graines, c'est comme pour les poivrons. On les retire toujours normalement. Quel intérêt de les laisser ?

      Supprimer
  44. En ce moment pour moi, c'est presque chaque jour une salade fine !
    C'est délicieux et rafraîchissant.
    Le houmous (j'adore ça), c'est ta recette à la lettre .
    Je suis en vacances dans quelques jours, je vais avoir le grand plaisir d'avoir mes enfants quelques jours alors il y aura une falafel party, j'en salive d'avance.
    J'ai envoyé le lien à une amie qui voulait fêter les 30 ans de sa fille avec des mezze du coup elle s'est largement inspirée de ton article, séduite elle aussi !

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour Valérie, je suis ton blog depuis longtemps et je fais très régulièrement tes recettes Ta salade Makbouba et tes bricks au thon ainsi que le tajine au aubergines ne m'apportent que des compliments et tes autres plats aussi. J'ai adoré aussi tes conseils sur la soupe à la tomate d'ottolenghi. Un vrai voyage. C'est simple quand je reçois j'ai le reflexe c'est ma fournée et je sais que la soirée sera réussie pour cela merci 1000 fois!!! Tout est remarquablement illustré et tu as le don pour anticiper les question que l'on pourrait se poser! On sent chez toi une générosité sincère. J'ai tout de même une petite question. Nous ne souhaitons pas avoir de micro*onde a la maison, tu aurais une astuce pour les aubergines. Peut être les saler et les laisser longtemps dégorger? Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les saler et les laisser dégorger est une solution en effet. Le but étant qu'elles perdent le plus d'eau possible. On peut également les "déshydrater" au four, disons à 160°, mais je ne sais pas pendant combien de temps.

      Supprimer
  46. Je parlais justement de faire des falafels il y a quelques jours ... Magnifique recette à tester rapido !
    En plus je suis également touchée par ce que l'on entrevoit de tradition familiale derrière cette recette.
    Je file acheter des pois chiches secs ...
    Bises.

    RépondreSupprimer
  47. Magnifique
    Le temps de réunir tous les ingrédients et je me suis lancée pour un repas du soir en famille.C’etait excellent et tout le’ monde s’est régalé.a refaire
    Merci Valérie pour toutes ces recettes que je teste ,je suis devenue accro à ton blog
    Le taboulé est super et c’est la recette ultime pour moi!
    Félicitations
    Bises

    RépondreSupprimer
  48. Alors pour compléter le point phonétique sur la téhina, sachez que le zhoug, dont la graphie renvoie à une hypothétique translitération du chinois, vient en fait de l'arabe et se prononce "s'Houg" (du moins d'après la prononciation yéménite, qui prévaut pour cette spécialité.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! On ne dit pas le "zoug" hein ! ;)
      Merci Raphaël.

      Supprimer
  49. Nan mais qu'eeeeeest ce qui m'a pris? C'est Kippour aujourd'hui (Gmar H'atima tova)
    il fait beau, C'est ma Fournée est dans ma barre d'outils, j'ai faim, je ne jeûne pas en bonne Goy que je suis, et je suis (sacrilège) au régime (ordre du médecin parce que moi perso les kilos...pfff) bref jamaiiiis j'aurai dû cliquer sur les Falafels. Maintenant je pleure de frustration. Mais je vous embrasse quand même!
    Séverine Dupuytout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ! Bonjour Séverine !
      Sortez vite d’ici avant qu’il ne soit trop tard 😂

      Bises !

      Supprimer
  50. En même temps que la belle poêle en fonte, j'ai craqué pour l'alligator. Un peu déçue tout d'abord par toutes ces manipulations un peu illogiques et répétitives. Mais bon, ce n'est pas vous qui le fabriquez, ....😉
    Ma question porte sur la plus petite grille ? Quel est le légume qui ne se coince pas dans ces minuscules carrés que j'ai du finalement nettoyer avec un cure-dent ?
    Ou alors j'ai atteint mon niveau de compétence...

    RépondreSupprimer
  51. Niveaud'INcompétence, plutôt, bien sûr ! 😅,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas de quelle manipulations illogiques tu parles... Il suffit de lever, mettre le légume et appuyer. C'est hyper simple. Quant à la toute petite grille, elle est destinée essentiellement à l'ail et au piment.

      Supprimer
  52. Voilà, c'est fait !
    J'ai tout fait comme écrit, tout maison. Sauf les proportions pour les salades, car nous n'étions que 3, mais le reste j'ai fait pour 6..... heureusement, car on a presque tout avalé.
    Nos pitot dégoulinants à souhait, un moment de bonheur !
    N'ayant pas de micro-ondes, j'ai salé les aubergines pour qu'elles perdent un peu d'eau, impeccable (bon, ce sont les aubergines de notre potager, elles sont quand même différentes de celles du magasin, ça aide).
    Bon, je vous laisse car j'ai des cookies à faire ;-)

    Un grand merci pour toutes ces recettes !
    Bizzz de Haute-Savoie

    RépondreSupprimer
  53. Un pur bonheur !!!
    J’ai fais les Pitot, la salade fine, le houmous et les falafel !! Et la on remplit sa pita et hummmmm quel bonheur, merci Valérie

    RépondreSupprimer
  54. Bonjour Valérie,
    Un grand merci pour toutes ces recettes : j’ai fait une falafel party ce midi comme décrit dans ta recette et ce fût un régal ! Tout le monde a adoré. Je ne connaissais pas la salade fine et n’avait jamais fait de falafels avant.
    Merci pour ton blog : je pense avoir déjà essayé au moins 3/4 des recettes sucrées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait très plaisir ! Merci à toi !

      Supprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot "URL" ! Ecrivez simplement votre nom)
4) Cliquez sur Publier commentaire
ET N'OUBLIEZ PAS DE CLIQUER SUR "CHARGER LA SUITE" EN BAS DE PAGE SI JAMAIS VOUS NE VOYEZ PAS VOTRE COMMENTAIRE APPARAITRE ! Lorsqu'il y a beaucoup de messages, ils ne peuvent pas tous tenir sur une seule page.
Valérie.

Imprimer